Grèce et Turquie rapprochées par le gaz

Le ministre grec du développement, Dimitris Sioufas, et le ministre turc de l’énergie, Hilmi Güler, ont assisté au début du mois d’Août, en Thrace (partie européenne de la Turquie), à la réunification des réseaux de distribution de gaz naturel de Grèce et de Turquie.

Parallèlement, Dimitris Sioufas, Hilmi Güler et le ministre italien du développement économique, Pierluigi Bersani, ont signé le 26 juillet à Rome un accord sur la construction d’un gazoduc pour le transport, vers l’Europe, du gaz provenant du Bassin caspien et du Proche-Orient.

Le gazoduc partira de la ville de Karacabey (nord-ouest de la partie anatolienne de la Turquie) en direction de Komotini (nord de la Grèce). Là, il rejoindra le pipeline existant qui mène à Messembria (Grèce) et dont une ramification se prolonge jusqu’à Athènes. Ensuite, 305 km de gazoducs seront construits sur le territoire grec pour relier Athènes au port de Stavrolimenas (sud de la Grèce). Le dernier tronçon, long de 212 km, traversera la mer Adriatique pour aboutir au port d’Otranto, dans le sud-est de l’Italie. Le coût estimé du tronçon gréco-italien est de 300 millions d’euros.

Quatre entreprises ont été retenues pour effectuer les travaux : la holding italienne Edison, les sociétés greques Depa et Defse, et la Botas turque.

Le nouveau gazoduc sud-européen devrait entrer en service en 2012

 
 BE Turquie numéro 5 (28/09/2007) – Ambassade de France en Turquie / ADIT – http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/51263.htm
Partagez l'article

 



      

Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz