GreEn-ER : pôle d’innovation sur l’énergie et ressources renouvelables

Dans un contexte où les défis énergétique et de la gestion des ressources naturelles constituent des enjeux stratégiques, socio-économiques et environnementaux majeurs pour les prochaines décennies, un nouveau pôle d’innovation de dimension mondiale va voir le jour dans le bassin grenoblois : GreEN-ER

GreEn-ER ambitionne de regrouper dans un même lieu les acteurs de la formation et de la recherche autour des nouvelles technologies de l’énergie.

Le site intègrera l’école d’ingénieurs Grenoble INP – Ense3 (Energie, Eau et Environnement), des formations licence et master de l’Université Joseph Fourier, un laboratoire, le G2Elab et des plateformes formation/recherche (PREDIS et MEE).

GreEn-ER répondra ainsi aux défis de la production d’énergies renouvelables mais aussi du stockage, de la maîtrise et de l’efficacité énergétique. Plus de 1500 étudiants seront regroupés dans ce pôle d’excellence européen.

Un bâtiment exemplaire

Le bâtiment GreEn-ER place très haut les exigences en matière d’énergie et d’eau. Il a vocation à s’inscrire durablement comme une référence dans le patrimoine immobilier universitaire.

Symbole des compétences scientifiques et techniques des ingénieurs et masters formés par Grenoble INP – Ense3 et par l’UJF, ainsi que des docteurs issus des laboratoires qui leur sont
rattachés, le bâtiment a fait l’objet d’une attention extrême concernant son impact sur les ressources de la planète, en phase d’exploitation.

Les consommations d’énergie du bâtiment GreEn-ER sont largement inférieures aux exigences des réglementations thermiques 2012, atteignant les cibles des Bâtiments Basse Consommation, ce qui, pour un projet de 22 000 m² comprenant une immense agora de plus de 900 m², constitue une performance remarquable. Pour cela, la conception du bâtiment a été particulièrement étudiée, en éliminant les ponts thermiques et en travaillant l’étanchéité de l’enveloppe d’une part, et en maximisant l’éclairage naturel d’autre part tout en associant des systèmes de protection solaire motorisés.

GreEn-ER : pôle d'innovation sur l'énergie et ressources renouvelables

Mais c’est sans doute son système de chauffage et de rafraîchissement qui est le plus innovant.

Basé sur la récupération de la chaleur fatale** issue des futurs logements et des installations industrielles, complété par des sources renouvelables de la nappe, du sol et de la biomasse, le bâtiment GreEn-ER est chauffé en hiver et rafraîchi en été par une boucle basse température mutualisée sur la presqu’île.

GreEn-ER : pôle d'innovation sur l'énergie et ressources renouvelables

Cette solution originale permet de valoriser l’énergie des procédés industriels et des ménages (eau tempérée et déchets) qui est habituellement perdue. Elle induit également un comportement collectif de la presqu’île et réduit la dépendance énergétique de ce quartier.

D’un point de vue économique, cette solution s’avère particulièrement intéressante car elle conduit à supprimer les installations techniques de chaud et de froid.

GreEn-ER : pôle d'innovation sur l'énergie et ressources renouvelables

Les calories dégagées par les équipements informatiques du bâtiment et les groupes "froid" des cuisines participent également pour une bonne part aux besoins de chauffage hivernal. En été, le confort est essentiellement passif, assuré par une large ventilation et une forte inertie de l’ensemble.

La ressource en eau est également un enjeu majeur de société. Le système de récupération des eaux de pluie assure en moyenne 40% des consommations du bâtiment GreEn-ER.

Le bâtiment répondra aux exigences du référentiel interne de construction durable d’EIFFAGE, HQVie®, leader européen du BTP et des concessions et titulaire du contrat de partenariat du
projet.

Au final, GreEn-ER est un lieu :

– pensé autour des échanges étudiants / enseignants / chercheurs
– adapté au travail en projets
– convivial et d’expression, ouvert aux questions de société
– adapté à la vie associative
– de rencontre avec les entreprises

Les projets urbains tels que le prolongement du tram, la création de pistes cyclables et l’implantation de logements et commerces vont également contribuer à faire de la presqu’île
scientifique un quartier vivant et accessible.

Un environnement de travail idéal

Le bien-être des utilisateurs a été au cœur des préoccupations des concepteurs du projet. Cela se traduit par des installations bien pensées, mutualisées et par un cadre agréable. Tout est prévu pour que personnels et étudiants se sentent bien dans leur futur lieu de travail et d’étude. Outre les aspects liés au confort des bureaux, les réflexions se sont portées sur des sujets tels que les services à la personne, les espaces verts, les lieux de restauration pour les personnels et les étudiants (dont un restaurant universitaire CROUS et un café restaurant privé de 50 couverts).

Au-delà de sa conception, le bâtiment est un lieu d’expérimentation pour les étudiants et les chercheurs. Ces derniers pourront surveiller les consommations énergétiques et les ressources en eau de pluie et disposer d’un laboratoire pour tester les technologies de demain. Etudiants et chercheurs pourront ainsi rendre plus performants les bâtiments du futur.

GreEn-ER veut aussi favoriser la mobilité douce dans le cadre de la démarche Ecocité. Ainsi, GreEn-ER offrira plus de 600 places de vélos pour quelques places de voitures seulement et mettra en avant la mobilité solaire, avec la couverture des parkings par des ombrières photovoltaïques.

 

GreE-ER offrira des formations déclinées autour des différents thèmes de l’énergie.

GreEn-ER regroupera des formations d’ingénieurs portées par :

– Grenoble INP, principalement avec les écoles Ense3 et Phelma (avec notamment des thèmes tels que Génie Energétique et Nucléaire, Ingénierie de l’Energie Electrique ou Hydraulique, Ouvrages et Environnement).
– Des formations des Masters nationaux ou internationaux portées par Grenoble INP et l’Université Joseph Fourier.
– Un Mastère spécialisé porté par Grenoble INP et Grenoble Ecole de Management (Management et Marketing de l’Energie).
– Des Masters internationaux portés par Grenoble INP (Hydraulic Engineering and Electrical Engineering for Smart Grids and Building).

** Chaleur perdue, par exemple, celle dégagée par les équipements informatiques et les groupes froids des cuisines.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "GreEn-ER : pôle d’innovation sur l’énergie et ressources renouvelables"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Ense3
Invité

Bonjour, Dans le dernier paragraphe, vous indiquez que Ense3 et Phelma seront regroupés à GreEn-ER, mais seul Ense3 y sera. Phelma reste bien entendu dans les locaux de Minatec. Cordialement. Le service communication d’Ense3

wpDiscuz