Greenpeace dénonce les énergies sales

Durant le Congrès mondial de l’énergie qui s’est tenu à Montréal, environ 80 militants de Greenpeace ont mis en scène un "Beach Party Marée noire", dont une vingtaine en maillots de bain englués de "pétrole", pour dénoncer les dangers de la dépendance aux énergies fossiles.

Sur la place Riopelle, devant le Palais des Congrès de Montréal où se réunit toute l’industrie énergétique mondiale du 12 au 16 septembre, les activistes ont tenu à rappeler aux participants du Congrès et à Jean Charest, premier ministre du Québec, la tragédie de la marée noire dans le golfe du Mexique.

En arrière des baigneurs, d’autres militants animaient de grandes vagues noires porteuses des messages : "Charest : pétrole, gaz, MORATOIRE" et "Harper: Stop the Tar Sands (Harper : Arrêt aux sables bitumineux). Enfin, deux grandes bannières ont été déroulées sur lesquelles on pouvait lire : "Les énergies propres ne laissent pas de traces" et "Too Dirty, Too Risky: Go Beyond Oil" (Trop sale, trop risqué : Allez au-delà du pétrole).

"Le gouvernement Charest doit décréter immédiatement un moratoire sur l’exploration et l’exploitation pétrolière et gazière au Québec", a affirmé Virginie Lambert Ferry, responsable de la campagne Climat-Énergie chez Greenpeace. "Le Québec ne peut pas se permettre d’accentuer sa dépendance aux énergies fossiles".

Par cette action, Greenpeace dénonce les incohérences de la politique énergétique du gouvernement Charest. Rappelons que le premier ministre, à la veille de Copenhague, se présentait alors comme "leader" dans la lutte aux changements climatiques. Huit mois plus tard, celui-ci déroule le tapis rouge aux entreprises pour l’exploration et l’exploitation de pétrole et de gaz de schiste au Québec, des énergies polluantes qui accélèrent les changements climatiques et contaminent l’environnement. Rappelons que le Québec ne respectera pas ses engagements pris dans le cadre du Protocole de Kyoto.

"Les énergies sales font des ravages partout à travers le monde, de la marée noire de BP dans le golfe du Mexique, à l’exploration irresponsable de forages en haute mer dans des écosystèmes les plus fragiles comme l’Arctique et peut-être au Québec dans l’estuaire du St-Laurent", a ajouté Julien Vincent, spécialiste en énergies de Greenpeace International. "Le monde a besoin d’une révolution énergétique fondée sur les énergies propres et d’aller au-delà du pétrole, pas de s’engluer dans les énergies du passé".

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

7 Commentaires sur "Greenpeace dénonce les énergies sales"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
renewable
Invité

Sont pénibles ces écolos! Contre le nucléaire, contre l’énergie totalement carbonnée et pour les énergies renouvelables!

Mamie nova
Invité

c’est bin vrai,ils veulent aussi des lessives qui lavent à l’intèrieur des noeuds

Pastilleverte
Invité

touche pas c’est sale comme c’est beau le retour en enfance ! et puis (citation : “des énergies polluantes qui accélèrent les changements climatiques”, bravo, on mélange tout ! il est bien connu que l’électrcité est “propre” …(centrales thermiques, ou déchets nucléaires à longue vie)… elle

michel123
Invité

il est certain le mode d’exploitation des sables bitumineux est horriblement polluant. Entre le pétrole brûlé pour réchauffer l’eau nescessaire à l’extraction : 1 baril consommé pour trois barils extraits , la contamination du sous-sol par le procédé d’extraction , l’eau contaminée qui n’est pas retraitée correctement , toute la couche végétale qui est enlevée sur des centaines de KM2 ainsi que les arbres abattus qui mettent des centaines d’années pour atteindre leur maturité. On peut dire que cette filière concentre et amplifie toutes les défauts de l’industrie pétrolière.

einstein30
Invité

re a michel123; le fait d’etre totalement d’accord avec greenpeace n’est pas une obligation pour les encourager; je ne mets pas en cause ton point vue qui me parait bon, le probleme avec greenpeace c’est que tout est systemiquement mauvais ; je penses qu’ils vivent encore a l’age de pierre et pourtant ils profitent des technologies actuelles;

jihemnet
Invité

Einstein n’avait pas un QI de 160?

010101
Invité

bravo greenpeace du 100% couilles o q oui pour dire la chooz en clr activistes courageux blm peux nombreux combi1 sont format énrj foSSile aveugles pro-nuke anti-éoli-n qi parlent de domstiqer l’énrj fukushima continue la folie de la milliardiz planétr suicidr suivit par son larbinat politic fait dans la pratic de l’exploitaSSion à coupat de ktastrof toujours + ktastrofic tant pis pour la vie  

wpDiscuz