Grenelle de l’Environnement: l’UFE défend l’hydraulique

L’Union Française de l’Electricité (UFE) a présenté aujourd’hui ses propositions dans le cadre du Grenelle de l’Environnement, en insistant sur le développement de l’hydroélectricité.

Dans le cadre de la phase de consultation publique ouverte du Grenelle, l’UFE insiste sur 3 "leviers d’action" : la promotion d’une production faiblement carbonée, la réalisation d’économies d’énergie dans l’ensemble des secteurs de consommation, et le transfert de consommation d’énergies carbonées vers les énergies décarbonées.

Dans le bâtiment :

  • Fixer des exigences en terme d’émissions de CO2 dans la réglementation thermique des bâtiments, afin de promouvoir l’efficacité énergétique des bâtiments
  • Favoriser le développement rapide des compteurs intelligents, afin de renforcer la maîtrise de la consommation d’énergie

Dans les transports :

  • promouvoir le développement des véhicules hybrides et électriques à un prix abordable pour le consommateur, afin de renforcer la réduction des émissions de CO2 du secteur ;

Dans la filière énergétique :

  • Renforcer les filières de production d’électricité sobres en CO2, notamment l‘hydroélectricité, en inscrivant l’hydraulique à haute qualité écologique comme contribution majeure à la réduction des émissions de gaz à effet de serre
  • Développer la technique de capture, transport et stockage du CO2.

D’autre part , l’UFE s’inquiète des conclusions du groupe de travail n°2 « Préserver la biodiversité et les ressources naturelles », en matière d’hydroélectricité. Leur proposition  "conduirait, si elle était retenue, à donner le signal de la régression de la production hydroélectrique en France", estime l’UFE dans un communiqué.

En vue de répondre aux objectifs proposés par le groupe de travail n°1 de 2500 MW à l’horizon 2020, l’UFE réclame en outre un accompagnement économique et une simplification des procédures d’autorisation.

L’Union Française de l’Electricité regroupe la Compagnie nationale du Rhône, DK6, EDF, EDF Energies Nouvelles, ENDESA France, les Entreprises Locales d’Energie, le Groupement des Producteurs Autonomes d’Energie Hydroélectrique, RTE, la Société Hydro Electrique du Midi, SUEZ, le Syndicat des Energies Renouvelables, l’Union nationale des entreprises locales de l’électricité et du gaz.

 
(src: CP – UFE)
Partagez l'article

 



            

Articles connexes

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Grenelle de l’Environnement: l’UFE défend l’hydraulique"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Ray
Invité
“promouvoir le développement des véhicules hybrides et électriques à un prix abordable pour le consommateur” Ah! que voilà une idée brillante. Mais elle existe, Toyota l’a inventée, l’a développée et l’a industrialisée. Mais le hic, c’est que les autres ne savent pas la faire. Parce qu’ils n’ont pas compris, comme un bon judoka, qu’il fallait récupérer l’énergie au freinage, travailler en haute tension pour limiter les courants et la section des collecteurs, développer et industrialiser des batteries spéciales pour cette application. Alors l’industrie automobile européenne est dans les choux pour cette application. Quand aux pouvoirs publics, qu’ils évitent de se… Lire plus »
wpDiscuz