Grève pour les salaires dans le secteur énergétique

Un mouvement de grève a été suivi hier par les salariés d’EDF, GDF Suez et des gestionnaires de réseaux ErDF et GrDF.

Chez les salariés d’ERDF et GRDF, où la grève dure depuis dix jours, les grévistes étaient respectivement de 28% et 22% selon les directions et 40%, selon la CGT Energie.

Du côté d’EDF, on comptait 13,5% de grévistes en fin de journée, sur 62 000 salariés. Ils étaient 19% du côté de GDF Suez, sur 25 000 salariés (chiffres des directions). FO revendique 30% de grévistes sur l’ensemble des IEG.

Les personnels grévistes réclament une hausse généralisée des salaires de 5%, ainsi qu’une prime de 1500 euros et la revalorisation des retraites. Dans les rues de Paris, entre 1000 et 5000 manifestants ont défilé, et le trafic routier a été perturbé à Toulouse par une opération escargot. 300 manifestants ont également été comptés à Nantes.

Cette grève intervient au lendemain de la révélation de l’augmentation de salaire de Pierre Gadonneix et de Jean-François Cirelli, vice-Président de GDF-Suez.

Des coupures volontaires de gaz et d’électricité ont été signalées dans la résidence du PDG d’EDF, Pierre Gadonneix. A Arras, 4000 clients ont été privés de courant, 3500 à Boulogne-sur-Mer. D’autres coupures ont été opérées à Saint Victoret dans les Bouches-du-Rhône, à la sous-préfecture de Saint Germain en Laye dans les Yvelines, ainsi qu’à Orgeval, Chambourcy, en Seine-et-Marne et à Ris-Orangis dans l’Essonne.

Partagez l'article

 



            

Articles connexes

avatar
  Souscrire  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Clobinson
Invité
Clobinson

Les conséquences de ces coupures peuvent être gravissimes voire mortelles pour certains malades assistés par des équipements sophistiqués à domicile, ou en raison des risques d’explosion (gaz). Ceux qui les préconisent et surtout les pratiquent, devraient être poursuivis pour « mise en danger de la vie d’autrui »… Quand les autorités judiciaires en auront-elles le courage ? Fautil attendre le décès d’un malade ?

Informateur
Invité
Informateur

pour repondre en effet les coupures sauvages même réalisées dans le respect des regles de sécurité peuvent être lourdes de concéquences cependant bcp d’autres actions ont été réalisé mais on en parle pas comme la gratuité du courant pour des hopitaux, le passage en heures de nuit pour les usagers le rétablissement du courant pour les personnes en grande difficulté etc… ces actions sont soutenues par une majorité des personnels engagés dans le mouvement mais pourquoi on en parle jamais ???