Enerzine

Grid4EU : lancement d’un projet européen de Smart Grids

Partagez l'article

Des opérateurs de plusieurs pays européens ont lancé la semaine dernière avec le soutien de l’Union européenne l’initiative Grid4EU avec pour objectif de mettre en commun leur savoir-faire et leurs avancées en matière de Smart Grids, les réseaux électriques intelligents.

Doté d’un budget de 54 millions d’euros, le programme Grid4EU vise à mettre en œuvre six démonstrateurs de réseaux électriques intelligents (smart grids) dans autant de pays européens, qui en partageront les résultats.

"Il s’agit d’un des plus gros projets financés par l’Europe sur les smart grids", a affirmé Michèle Bellon, la présidente d’ERDF, qui représente la France et a été désigné pilote de ce projet. Outre ERDF, les sociétés Iberdrola (Espagne), Enel (Italie), Vattenfall (Suède), RWE (Allemagne) et CEZ Group (République Tchèque), participent également au programme.

Selon la Commission européenne, Grid4EU a trois objectifs principaux : favoriser la coopération entre les acteurs, favoriser l’innovation en testant de nouvelles technologies ou en élaborant de nouveaux modèles économiques et partager le savoir entre les acteurs en diffusant les résultats obtenus sur les démonstrateurs.

Les démonstrateurs doivent notamment permettre d’évaluer différentes technologies de smart grids permettant d’absorber les énergies intermittentes, comme l’éolien, d’intégrer aux réseaux les véhicules électriques, de tester des procédés de stockage électrique ou encore de mettre en œuvre des outils favorisant l’efficacité énergétique.

Le principe des smart grids, ces réseaux électriques du futur basés sur les ressources informatiques, consiste à permettre aux réseaux de production et de distribution d’électricité de communiquer en doublant le réseau déjà existant d’une infrastructure de télécommunication reliant le producteur au consommateur.

A terme, le réseau de distribution intelligent doit se composer : d’un compteur « intelligent » (smart meter) chez l’utilisateur, d’un logiciel de suivi et de gestion de la consommation client, d’une infrastructure de communication reliant le consommateur au producteur, et de serveurs informatiques et de logiciels de back-office permettant au producteur de stocker et d’analyser les informations.

La communication en temps réel entre l’électricien et l’utilisateur final permet un pilotage plus fin du réseau. Grâce au Smart Grid : le producteur d’énergie peut connaître la consommation en temps réel et ainsi optimiser l’allocation des sources de production, le consommateur reçoit un maximum d’informations afin d’analyser et d’éventuellement réduire sa consommation.


Partagez l'article

 



    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    1 Commentaire sur "Grid4EU : lancement d’un projet européen de Smart Grids"

    Me notifier des
    avatar
    Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
    Tech
    Invité

    les Linky actuels, sont loin de fournir les informations et capacités d’interaction suffisantes pour faire tourner un « smart grid » pour moi la priorité serait à donner au maillage du transport, pour assurer une redondance, et un développement des solutions de stockage, pour être en mesure d’agir sur la surproduction ou la demande. les linky serviront bêtement à facturer plus cher les consos de pointes alors que la conso durant les périodes de pleine prod, elle ne baissera pas!!!

    wpDiscuz