Hambourg et Stockholm capitales européennes ‘vertes’

Les villes de Stockholm et de Hambourg ont été désignées lundi comme les premières lauréates du nouveau prix de la Capitale verte de l’Europe. La capitale suédoise sera la capitale verte de l’Europe en 2010 suivie par Hambourg en 2011.

Ce nouveau prix lancé par la Commission européenne vise à encourager les villes à améliorer la qualité de la vie urbaine en tenant systématiquement compte de l’environnement dans l’aménagement urbain.

 «Aujourd’hui quatre Européens sur cinq vivent en milieu urbain, là où les défis environnementaux auxquels sont confrontées nos sociétés sont les plus flagrants, a déclaré le commissaire Stavros Dimas. Grâce aux mesures prises pour lutter contre la pollution atmosphérique et résoudre les problèmes de circulation et de congestion, d’émissions de gaz à effet de serre et de gestion des eaux usées et des déchets, Stockholm et Hambourg peuvent servir de modèles pour le reste de l’Europe.»

Stockholm – lauréate 2010

Stockholm est une ville de 800 000 habitants en pleine expansion qui s’est fixé l’objectif de ne plus recourir à l’énergie fossile d’ici 2050. La ville a mis en place un système de gestion intégrée qui garantit la prise en compte des aspects environnementaux dans le budget de la ville, la planification opérationnelle, les rapports et le suivi de ses activités.

Environ 95 % de la population habite à moins de 300 mètres d’espaces verts qui améliorent la qualité de la vie locale tout en facilitant la purification de l’eau et la réduction du bruit et en favorisant la diversité biologique et l’écologie. La ville a été primée pour son programme de grande ampleur visant à améliorer encore l’aménagement de ces zones, notamment par la création de plages supplémentaires destinées à la baignade.

Un système innovant de gestion intégrée des déchets utilisant des systèmes souterrains à vide permet des taux de recyclage élevés, notamment des déchets organiques. Un système de péage urbain a permis de réduire le trafic routier, d’augmenter la fréquentation des transports publics et de diminuer la pollution atmosphérique, et la ville peut se prévaloir d’une baisse de 25 % des émissions de CO2 par habitant depuis 1990, qui a ramené ces dernières à la moitié de la moyenne nationale suédoise.

Hambourg – lauréate 2011

Hambourg est une ville de 1,8 million d’habitants qui honore ses engagements en matière de politique environnementale grâce à des financements appropriés, indique Bruxelles. La qualité de l’air y est très bonne, il existe de nombreux programmes de sensibilisation et la ville s’est fixé des objectifs extrêmement ambitieux en matière de protection climatique, tels que la réduction de ses émissions de CO2 de 40 % d’ici 2020 et de 80 % d’ici 2050.

Les mesures introduites comprennent une évaluation des performances en matière d’économies d’énergie dans les bâtiments publics et des programmes de remplacement de l’éclairage, des chaudières et des réfrigérateurs.

Plus de 200 000 lampes classiques ont été remplacées, dans plus de 400 bâtiments publics et, ces dernières années, 18 millions € ont été investis pour remplacer plus de 600 systèmes de chaudières par des chaudières modernes à condensation. Les émissions de CO2 par habitant ont été réduites d’environ 15% par rapport à 1990, ce qui représente une économie d’énergie annuelle d’environ 46 000 MWh.

Quasiment 100% des habitants de Hambourg disposent d’un moyen de transport public à moins de 300 mètres. Il existe également un réseau d’espaces verts facilement accessibles à tous les habitants.

La ville de Hambourg a également été primée pour sa stratégie de communication et sa proposition visant à lancer un «train d’idées» dans lequel d’autres villes «posséderaient» un wagon pour promouvoir leurs idées vertes, leurs réussites et leurs projets d’avenir dans ce domaine.

Le prix de la Capitale verte de l’Europe

Ce prix annuel est une initiative nouvelle visant à récompenser les villes montrant l’exemple en matière de mode de vie urbain respectueux de l’environnement. Le jury utilise dix critères environnementaux pour évaluer la capacité des villes candidates à se conformer à des normes environnementales élevées, leur engagement permanent en faveur d’objectifs ambitieux pour améliorer l’environnement et favoriser le développement durable ainsi que le potentiel développé pour servir de modèle aux autres villes et promouvoir les meilleures pratiques dans d’autres villes européennes.

Sur les 35 villes candidates pour les prix de 2010 et 2011, huit ont été sélectionnées pour la finale: Amsterdam, Bristol, Copenhague, Fribourg-en-Brisgau, Hambourg, Münster, Oslo et Stockholm. Les villes pourront soumettre à nouveau leur candidature.

Le jury qui désigne les lauréats est composé de représentants de la Commission européenne, de l’Agence européenne pour l’environnement, de l’ICLEI (regroupant des acteurs locaux œuvrant en faveur du développement durable), de la Fédération européenne pour le transport et l’environnement (T&E), de l’Union des capitales de l’Union européenne et du Comité des régions.

Plus d’information sur le site Europa

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Hambourg et Stockholm capitales européennes ‘vertes’"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Cleantuesday
Invité
Le Cleantuesday du mardi 10 mars (18H30 – 21H à la Cantine) sera consacré aux solutions que les Cleantechs peuvent apporter à ce qui sera sans doute LE PROBLEME du XXIe siècle: l’eau A nouveau des intervenants exceptionnels pour montrer la diversité et les potentialités technologiques du secteur Du coté international, un leader technologique mondial: la société israélienne Blue I Water Technologies Premier produit innovant français, WATA, pour permettre aux populations les plus démunies d’accéder à de l’eau saine Lyonnaise des Eaux (filiale de Suez Environnement), leader mondial de la distribution d’eau, présentera une technologie cleantech révolutionnaire à la frontière… Lire plus »
wpDiscuz