Hausse de la production électronucléaire allemande

En 2008, les 17 centrales nucléaires allemandes en activité ont augmenté leur production d’électricité brute de 5,9% : celle-ci est passée de 140,5 milliards de kilowattheures (kWh) en 2007 à 148,8 milliards de kWh en 2008. En tête de cette augmentation se dresse la centrale nucléaire Isar 2 en Bavière avec une production annuelle de 12,1 milliards de kWh pour une puissance nominale de 1475 mégawatts (MW).

L’augmentation nette de la productivité de l’économie nucléaire allemande est aussi imputable en grande partie à la production d’électricité des centrales nucléaires de Hesse : Biblis A (avec 9 milliards de kWh) et Biblis B (avec 11 milliards de kWh). A la suite de mesures de révision et d’assainissement, le bloc B et le bloc A ont été raccordés au réseau respectivement en décembre 2007 et février 2008. Les deux blocs ont réalisé l’année dernière la meilleure performance opératoire de leur histoire. En décembre 2008, Biblis B a atteint un nouveau jalon, lorsque le bloc a franchi la barre de production d’électricité de 250 milliards de kWh depuis sa mise en opération en avril 1976.

D’après les données les plus récentes des bilans énergétiques, la part du nucléaire dans la consommation d’énergie primaire a augmenté en Allemagne de 11,1% en 2007 à 11,5% en 2008. En se référant à la consommation d’énergie primaire totale de 473,6 millions de tonnes équivalent charbon (tec) en 2007, la production d’électricité des centrales nucléaires a ainsi augmenté de 5,7% pour atteindre la valeur de 55,3 millions de tec. Les chiffres soulignent une fois de plus la contribution prééminente de la production d’électricité d’origine nucléaire, non productrice de CO2, sur la sûreté d’approvisionnement et sur les efforts réalisés en matière de protection du climat en Allemagne.

La loi sur l’énergie (Atomgesetz) entrée en vigueur en Allemagne en 2002 a limité les durées d’opération des réacteurs nucléaires allemands à 32 ans. Cette loi s’est donné pour objectif l’arrêt graduel de l’utilisation de l’énergie nucléaire pour la production d’électricité d’ici 2021. Une étude publiée en août 2008 indiquait que plus de la moitié de la population allemande (54%) était favorable au maintien en exploitation des centrales allemandes existantes au-delà de la durée de vie utile fixée dans la loi (jusqu’en 2021) – une proportion supérieure à celle résultant d’un sondage similaire effectué cinq mois auparavant.

En novembre 2008, le chef du groupe énergétique allemand E.ON, Wulf Bernotat, a appelé à un nouveau débat public au sujet de la poursuite de l’activité des centrales nucléaires allemandes.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

10 Commentaires sur "Hausse de la production électronucléaire allemande"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Momo
Invité

C’est dingue … on lit ds. cet article que l’electronucleaire allemant participe a l’effort de securite d’appro energetique et des efforts en matiere de protection du climat du Pays …. Mais que se passe-t’il donc chez les Grunen ? ou alors il faudrait comprendre qu’en fait ils sont minoritaires ? ….

Buffle
Invité

Peut être les verts allemands ont ils aussi simplement changé d’avis ? Entre pousser le nucléaire et mettre en service d’autres centrales charbon après la dernière commande…

Pzt
Invité

Je viens d’entendre, sur France Inter, que les Suédois seraient sur le point de revenir sur une de leurs décisions datant de près de 30 ans, à savoir “sortir du nucléaire”. Iberdrola s’y met aussi, visant le nucléaire britannique (Enerzine de ce jour). Et Siemens veut renouer avec le nucléaire, en son nom … propre, sans AREVA mais éventuellement avec les Russes. Tout fout le camp !

gp
Invité

voilà qui tend à confirmer ce que l’on pressentait déjà depuis qlq temps : le nucléaire pour la prod. d’électricité, une fois qu’on y a gouté, on a (bcp) du mal à s’en passer… 🙁   de toute facon, on a déjà commencé à vivre sur le dos des générations futures dans bien d’autres domaines, on voit mal pourquoi on n’arrêterait de le faire uniquement au nom des déchets nucléaires…   grace à eux, on aura encore des traces de la société de consommation dans 100 000 ans!!! C Dingue non?! … 🙁

Pro-nucleaire
Invité

nouvelle !  Encore un petit effort  et les Allemands reviendront sur leur décision d’abandonner le nucléaire et commanderont des EPR ,ce qui évitera le Lignite … Les suedois renoncent à abandonner le nucléaire , et commanderont plus tard des EPR eux aussi . Vive le grand retour de l’ énergie nucléaire qui va nous épargner beaucoup de CO2 et participer efficacement à la lutte contre le changement climatique .

Dan1
Invité
Ce qui est une bonne nouvelle, c’est que cette production limite les émissions de CO2 des centrales à charbon-lignite. Quand on a des centrales nucléaires, il vaut mieux les utiliser au maximum et en Allemagne, elles ne doivent pas être génées par le suivi de charge.         S’agissant de l’avenir, c’est moins clair. Selon un article du Monde, Siemens se rapprocherait des Russes pour construire de nouveaux réacteurs, y compris en allemagne avec probablement une contrepartie pour l’approvisionnement en gaz. Là, ça ne devrait plus poser de problème d’opposition, puisque qu’aucun antinucléaire ne trouve à redire sur les différents accords que passe… Lire plus »
lion
Invité

La Suéde lève le moratoire sur le nucléaire et va probablement reprendre son développement. Les Belges, Espagnols et Italiens vont probablement faire de même. Pour l’Allemagne, la surconsommation de charbon et de lignite pose déjà une problème insurmontable. Il est possible qu’il relance la production. En matière de matériels russes pour la chaudière nucléaire, nous sommes très loin des normes de qualité appliquées en Allemagne; Comment vont-ils faire, je ne sais pas. En revanche, ils ont pris un retard considérable.

Momo
Invité

Ce n’est pas ” au nucleaire ” que nos Stes ” modernes ” sont addictes …. mais au confort , a l’opulence et a la douceur de vivre procurees  par de l’energie abondante et pas chere …. Ce serait EXACTEMENT la meme chose av. les EnR si elles le permettaient ….. et qd. elles le permettront , n’en doutez pas un instant ! … Vivement l’eolien offshore Norvegien alimentant a satiete tte. l’Europe ….. Oui mais QUAND et a quel prix reel final ?   Cordialement

Dan1
Invité
Si on doit attribué notre addiction à une filière productrice d’électricité, ce n’est pas au nucléaire que nous sommes globalement drogué dans le monde mais au charbon. C’est de tout façon évident puisque selon les antinucléaires, le nucléaire ne représente presque rien en quantité d’énergie et on pourrait très facilement s’en passer avec un scénario de révolution énergétique ! Je rappelle quand même que les statistiques européennes et même mondiales ne montre de relation entre nucléaire et surconsommation par habitant. En revenche le PIB oui. Donc nucléaire = gabegie = mensonge et propagande antinucléaire. Bon, ceci dit pour le charbon… Lire plus »
Momo
Invité
Vs. ne recevrez JAMAIS de reponse coherente et logique et cartesienne a votre question , pourtant fondamentale …. Dommage , certes , mais c’est visiblement ainsi depuis des decennies ,  d’ailleurs surtout ds. les Pays Occidentaux gaves d’energie quasi gratuite ( rapportee a leurs niveaux de vie )  et sure … Ce n’est plus qu’une question de subjectivite , de polemique intellectuelle qui s’eloignent tjrs. + des faits reels et concrets dument verifiables …. Ainsi va la vie , l’Homme et la Planete …. Et vs. ne parliez pas des fleaux naturels ” bacteriens ” et ” viraux ” encore… Lire plus »
wpDiscuz