Helix Wind teste des éoliennes sur les antennes relais

La société californienne Helix Wind a annoncé à partir de 2010, l’installation et les tests de deux turbines éoliennes de faible puissance sur des stations relais de téléphonie mobile basées dans le sud de la Californie.

Pour Helix, ce segment de marché représente une réelle opportunité commerciale puisqu’il existe environ 3.500 stations de téléphonie cellulaire dans le sud de la Californie. En raison de l’expansion continue des connexions sans fil et d’un volume de données qui a doublé au cours des trois dernières années, un supplément de 1.000 à 1.200 stations devraient être mis en service au cours des cinq prochaines années.

"Helix reste déterminé à développer des solutions innovantes qui peuvent pourvoir en électricité les stations de téléphonie cellulaire grâce aux éoliennes", a souligné Ian Gardner, le PDG d’Helix Wind. Et d’ajouter : "Nous sommes activement à la recherche de débouchés dans ce domaine, et nous sommes ravis de travailler avec Core Communications sur des essais. Même les stations de téléphonie cellulaire connectées au réseau peuvent bénéficier des énergies renouvelables ; l’énergie éolienne peut réduire considérablement l’empreinte carbone associée. Dans de bonnes conditions, les stations pourraient même être en mesure de produire un surplus d’énergie, fournissant une source de revenus supplémentaires aux propriétaires des stations."

En plus d’alimenter les stations en énergie, cet essai de 3 mois sera l’occasion pour Helix Wind d’explorer la faisabilité d’être raccordé au réseau électrique à travers un accord d’achat d’électricité.

 

D’autres initiatives dans le monde :

En France, Alcatel Lucent s’est également lancé dans un programme similaire, multipliant toutefois les sources en énergie renouvelable.

En Afrique, le fournisseur d’équipements de télécommunications VNL a préféré installer des panneaux solaires, tout comme le couple Orange-Ericsson en Guinée.

En Inde, certains opérateurs ont choisi le biocarburant comme source d’énergie pour alimenter les antennes relais.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

2 Commentaires sur "Helix Wind teste des éoliennes sur les antennes relais"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
irisyak
Invité

J’invite ceux qui veulent en faire autant à faire une étude de prix à l’exploitation en comparant plusieurs techniques. Le rendement de ce type d’éoliennes est faible et elles coûtent très cher …

Samivel51
Invité
L’autre problème est que les tours telecom tirent leur revenu des opérateurs qui mettent leurs antennes dessus. Les coûts d’une tour télecom sont quasi fixes, donc plus y’a d’opérateurs et d’antennes dessus, plus elle est rentable. Or mettre un éolienne dessus augment nettement la prise au vent et réduit d’autant la capacité de l’antenne à accueillir des antennes. Il y a un conflit d’intérêt qui va fortement limiter l’extension de ce genre d’initiative. D’autant que dans le même temps les opérateurs ajoutent des antennes sur leurs tours pour développer la 3G. Par contre, la situation est peut-etre différente pour les pylônes… Lire plus »
wpDiscuz