Enerzine

Herakles : naissance du numéro 2 mondial de la propulsion solide

Partagez l'article

Avec l’ensemble nouvellement créé et baptisé Herakles, Safran va devenir l’un des leaders mondiaux dans le domaine de la propulsion à propergol solide, dont les technologies sont vitales pour les missiles balistiques et les lanceurs spatiaux.

Le groupe Safran a en effet annoncé lundi avoir finaliser le rapprochement de ses 2 filiales SME (spécialiste des matériaux énergétiques) et Snecma Propulsion Solide (spécialiste des moteurs à propulsion solide pour missiles et fusées). Cette association constitue l’étape finale d’un projet commencé avec l’acquisition de SME, le 5 avril 2011. Elle deviendra logiquement le numéro 2 mondial de la propulsion solide, derrière l’américain ATK.

Organisé autour d’une direction transverse R&T (Research & Technology) de plus de 450 experts, Herakles comprend 5 domaines d’activités : la Propulsion stratégique ; la Propulsion tactique ; la Propulsion spatiale ; l’Aéronautique et les composites thermostructuraux ; l’Industrie et les composites à matrices organiques.

« Le choix d’une société unique dans le domaine de la propulsion à propergol solide est indispensable à l’émergence d’un leader mondial dans ce domaine. Le groupe Safran a relevé ce défi en créant Herakles » a affirmé Philippe Schleicher, PDG d’Herakles.

Au total, Herakles et les filiales constituent un ensemble de plus de 3 000 salariés. La majorité des effectifs est basée en Gironde près de Bordeaux, à St Médard en Jalles et au Haillan.

« Le rassemblement des compétences complémentaires de SME et SPS fait profondément sens aujourd’hui. Il renforce nos positions à l’international et nous donne des avantages concurrentiels significatifs en matière d’expertises, de support à l’exploitation et d’innovations technologiques » a déclaré Hervé Austruy, Directeur général délégué d’Herakles

Les activités de la nouvelle entité du groupe Safran devraient générer un chiffre d’affaires de près de 700 millions d’euros.

[ Légende image : La famille des lanceurs spatiaux européens s’est agrandie avec le premier lancement, le 13 février 2012, du petit lanceur Vega depuis le port spatial européen en Guyane.
Ce nouveau lanceur, destiné au marché des petits satellites, permet de proposer un accès à l’espace facile et rapide à un tarif attractif. ]


** filiales et participations : Pyroalliance, Structil, Roxel, Europropulsion, Regulus, Suzhou SME-ChangQing


Partagez l'article

 



                

    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    Soyez le premier à commenter !

    Me notifier des
    avatar
    wpDiscuz