HSBC présente son premier bilan écologique 2005-2007

HSBC France a annoncé les résultats de sa politique de réduction de ses consommations d’eau et d’énergie, de sa production de déchets et de ses émissions de CO2, mise en place en 2005 pour la période 2005-2007, et présente ses objectifs 2008-2011.

HSBC France se fixe pour objectifs 2008-2011 la réduction de 2,8 % de sa consommation d’énergie, de 5% de sa consommation d’eau, de 6% de sa production de déchets non recyclés et de 1,4 % de ses émissions de CO2 liées aux consommations d’énergie.

L’annonce de ces objectifs coïncide avec l’annonce des objectifs du Groupe HSBC : la réduction de 8 % de sa consommation d’énergie, de 11% de sa consommation d’eau, de 10% de sa production de déchets non recyclés et de 6 % de ses émissions de CO2 liées aux consommations d’énergie.

Pour atteindre ces objectifs, HSBC France va poursuivre ses efforts déjà entamés les années précédentes et l’étendre plus largement sur son patrimoine immobilier :

  • remplacer les installations de chauffage particulièrement consommatrices en énergie par des équipements moins énergétivores, améliorer l’isolation des bâtiments et réaliser des diagnostics énergétiques sur un échantillon d’agences représentatives ;
  • en ce qui concerne l’eau, améliorer le suivi des consommations et installer des moyens innovants permettant de les réduire ;
  • quant au traitement des déchets, une amélioration du tri sélectif va être mis en place dans la majorité des agences, afin d’optimiser le recyclage;
  • enfin, la prise en compte des critères environnementaux sera élargie à l’ensemble des travaux en fonction de leurs particularités.

Début 2005, HSBC France annonçait ses objectifs de réduction de ses impacts environnementaux directs à fin 2007 : soit une réduction de ses consommations d’énergie de 2% et d’eau de 9%, de sa production de déchets non recyclés de 4%, et de ses émissions de CO2 de 1%, par rapport aux niveaux de 2004.

A fin 2007, HSBC France a réduit ses consommations d’énergie de 12,5% et d’eau de 2,8%, ses déchets de près de 26 %, et enfin ses émissions de CO2 de 26,4% sur périmètre comparable par rapport aux niveaux relevés à fin 2004 **.

« Pour ce premier bilan 2005-2007, nous sommes satisfaits de nos progrès qui démontrent l’implication de la banque en France à maîtriser ses impacts environnementaux en fédérant l’ensemble de ses équipes et en y dédiant les moyens nécessaires. C’est un travail de longue haleine qui nécessite une pluralité d’actions, et une constance dans l’effort pour que l’empreinte carbone de nos activités soit réduite durablement » déclare Pierre Ruhlmann, Directeur des Opérations.

Pour obtenir ces résultats, HSBC France a dû déployer des efforts importants tant en termes d’analyse des zones de progrès, que d’investissement et de sensibilisation des collaborateurs. Ainsi, même si les facteurs climatiques favorables ont contribué à réduire l’utilisation des chauffages et climatisations, de nombreuses actions ont été engagées dont les plus notables ont consisté :

  • en matière de consommation d’énergie, à systématiser les diagnostics réalisés sur les sites centraux de HSBC France. De nombreuses innovations techniques ont été ainsi mises en place : éclairage intelligent, lampes économes, meilleurs réglages des équipements, climatisations réversibles ;
  • en ce qui concerne les déchets, à organiser la prise en charge de l’ensemble des déchets de HSBC France par des contrats de maintenance qui permettent d’en avoir un suivi précis et d’en obtenir une revalorisation optimisée.
  • pour l’eau, à éliminer les climatisations à eau perdue dans nos locaux, à installer des systèmes limitant le débit d’eau. Par ailleurs une importante campagne de sensibilisation sur l’eau auprès des salariés a permis à la banque de progresser vers son objectif.
  • enfin, en matière d’émissions de CO2, un passage progressif à des sources d’énergie moins émettrices en CO2 (passage du fioul au gaz ou à l’électricité pour le chauffage) a contribué directement à la performance énergétique.

Dans la droite ligne des engagements pris par le Groupe dès 2004, qui lui ont permis d’être, dès le dernier trimestre de l’année 2005, la première banque à atteindre la neutralité carbone, HSBC France maîtrise son impact environnemental

** une Réduction à fin 2007 par rapport aux niveaux de 2004 : énergie –9.9%, déchets éliminés -25.9%, eau –4.9 % et CO2 -24.9%, (hors transports) sur chiffres globaux.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz