Hydro-Québec : vers un drone autonome pour l’inspection des lignes de transport d’énergie

L’institut de recherche d’Hydro-Québec (IREQ) continue de faire avancer son projet de drone d’inspection de lignes LineDrone. Le drone peut désormais effectuer un atterrissage de manière semi-autonome grâce à l’ajout d’un nouveau périphérique de vision embarqué.

Le système de vision permet au drone de détecter et de reconnaître les conducteurs électriques. Cette innovation apporte un soutien précieux à l’opérateur pour assurer un déploiement sécuritaire du drone sur les conducteurs. En mode semi-autonome, le drone s’aligne automatiquement sur un conducteur, évitant au pilote d’avoir à se placer directement dessous pour le faire. Ce mode facilite ainsi les atterrissages à haute altitude, lors desquels le pilote manque de précision visuelle pour aligner le drone.

Cette avancée importante constitue un premier pas vers un système complètement autonome.

Rappelons qu’en plus d’être en mesure d’atterrir sur une ligne de transport et de s’y déplacer en roulant, le LineDrone peut être équipé d’outils et de sondes servant à examiner les conducteurs électriques et à détecter la corrosion.

Prochaine étape : le drone sera équipé d’un nouvel outil de mesure et il pourra évoluer sur des lignes sous tension !

** L’IREQ développe des drones ultraperformants pour l’inspection et la maintenance des infrastructures électriques.

Partagez l'article
  • 4
    Partages

 



[ Communiqué ]

      

Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz