Enerzine

Hydrogène : le Fonds Ecotechnologies investit 5 ME dans McPhy Energy

Partagez l'article

Le Fonds Eco- technologies**, géré par CDC Entreprises pour le compte de l’État dans le cadre des actions du Programme d’Investissements d’Avenir confiées à l’ADEME, réalise son deuxième investissement, dans la société McPhy Energy.

Cet investissement de 5 millions d’euros a pour objectif d’accompagner le développement commercial de la société, suite au rachat d’une unité de production d’électrolyseurs. Il a été réalisé à l’occasion d’une augmentation de capital d’un montant total de 10 millions d’euros, aux côtés des investisseurs historiques Emertec Gestion, Sofinnova Partners, Gimv, Arevadelfi et Clipperton Finance.

Située à La Motte Fanjas (26) et Grenoble (38), McPhy Energy a été créée en 2008 par Daniel Fruchart et Michel Jehan, pour développer et industrialiser une solution de stockage d’hydrogène sous forme solide dans des hydrures métalliques, ce qui constitue une avancée technologique majeure issue de travaux du CNRS. Suite à l’arrivée en 2009 de Pascal Mauberger à la présidence de McPhy Energy, avec 25 ans d’expérience dans le management de grandes unités industrielles (notamment chez Air Liquide et Soitec), la preuve du concept a été finalisée et la société est passée en phase d’industrialisation et prospection commerciale. Les clients sont les industriels consommateurs d’hydrogène ainsi que les énergéticiens, car le produit permet de stocker l’énergie.

Au plan technologique, la solution de stockage d’hydrogène mise au point par McPhy Energy est une rupture majeure par rapport aux stockages classiques d’hydrogène (sous forme gazeuse à forte pression ou liquéfiée à basse température), avec d’importants avantages tels qu’une plus grande sécurité liée à la basse pression d’hydrogène, une moindre consommation d’énergie, et une plus grande facilité d’utilisation.

La vision de l’équipe dirigeante de McPhy Energy a permis à la société de positionner ses produits sur le marché ; des premières commandes commerciales ont déjà été livrées avec succès à des clients industriels énergéticiens et universités structurants tels qu’Enel, Iwatani au Japon, Eon et Université de Nottingham. De plus, plusieurs projets pilotes ont été signés avec des acteurs clefs de la transition énergétique et de l’industrie, tels qu’Enel, GDF-Suez, Enertrag, Total, Linde. McPhy Energy s’est en outre dotée d’une filiale en Allemagne et en Italie.

« Nous nous réjouissons de l’entrée du Fonds Ecotechnologies au capital de McPhy Energy, qui va nous permettre de booster la croissance de la société. Nous visons une accélération du déploiement commercial de notre solution innovante de stockage d’hydrogène, dans le cadre d’une offre combinée avec l’implantation sur les sites des clients d’unités de production d’hydrogène par électrolyse d’eau. Le rachat de l’unité d’électrolyse a été le catalyseur de cette stratégie d’offre combinée et nécessitait un apport substantiel de fonds propres », a commenté Pascal Mauberger, le Président du Directoire de McPhy Energy.

« Cette solution répond à une problématique clé de la transition énergétique : savoir stocker l’énergie avec un maximum de souplesse pour intégrer plus aisément les sources de production d’énergies renouvelables. Dans le domaine du stockage de l’énergie, McPhy Energy nous apparaît comme la société dans le groupe de tête des start-up françaises à même d’émerger. L’investissement du Fonds Ecotechnologies répond à une difficulté constatée dans le domaine des technologies vertes : malgré un fort besoin d’innovation, de nombreuses petites et moyennes entreprises ne parviennent pas à financer leur croissance et à accroître leurs fonds propres pour se développer, en particulier lors de passage aux phases industrielle et commerciale » a ajouté Anne-Sophie Carrese, Directrice d’investissements chez CDC Entreprises.

** Le fonds Ecotechnologies :

Doté de 150 millions d’euros dans le cadre de la mise en œuvre des actions du Programme d’Investissements d’Avenir confiées à l’ADEME, ce fonds est géré par CDC Entreprises, filiale de la Caisse des Dépôts. Le FCPR Ecotechnologies investit des montants de 1 à 10 millions d’euros, en recherchant systématiquement un co-investissement pari passu avec des acteurs privés, dans une logique d’investisseur avisé. Le fonds vise des opérations en fonds propres et quasi fonds propres, pour des prises de participation minoritaires, dans des PME innovantes, principalement établies en France et non cotées.

Les secteurs d’intervention du fonds Ecotechnologies relèvent des quatre programmes Investissements d’Avenir gérés par l’ADEME à savoir (i) énergies renouvelables décarbonées et chimie verte, (ii) réseaux électriques intelligents ou smart grids, (iii) économie circulaire, (valorisation des déchets, éco-conception et écologie industrielle) (iv) véhicule du futur. Les thématiques du Fonds Ecotechnologies sont décrites plus précisément dans les appels à manifestations d’intérêt (AMI) lancés par l’ADEME et accessibles depuis son site Internet.


Partagez l'article

 



    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    Soyez le premier à commenter !

    Me notifier des
    avatar
    wpDiscuz