Enerzine

Hydrolien : Alstom a produit plus d’1 GWh sur le réseau écossais

Partagez l'article

Dans le cadre des programmes de test au Centre européen des énergies marines (EMEC), au large des Orcades (Ecosse), les hydroliennes d’Alstom ont à ce jour généré plus d’1GWh d’électricité, en conditions réelles d’exploitation, sur le réseau écossais.

L’hydrolienne d’1 MW d’Alstom a été déployée en 2013 dans le cadre du projet ReDAPT** et (elle) fait suite à l’installation réussie sur le site de l’EMEC de Fall of Warness d’une turbine de 500 kW  connectée au réseau national en septembre 2010.

Selon Alstom, le modèle 1 MW a également prouvé son endurance, son fonctionnement en mode autonome et sa performance, en produisant depuis juillet 2013 de l’électricité à pleine puissance nominale.

Ensemble, les hydroliennes ont pu fournir plus d’1GWh d’électricité au réseau local.

Alstom a amélioré le design de son hydrolienne en proposant l’Oceade™ 18 – 1.4 MW, afin de la rendre encore plus performante, d’en optimiser les coûts et d’en faciliter la maintenance.

Hydrolien : Alstom a produit plus d'1 GWh sur le réseau écossais

L’Oceade est prête à être déployée dans la ferme pilote hydrolienne qui sera retenue dans le cadre de l’appel à manifestation d’intérêt lancé en septembre 2013 par le gouvernement français.

Réduire le coût de l’électricité

Au cours des dix prochaines années, le secteur émergent de la production d’électricité hydrolienne devra relever un défi. Le premier sera d’accroître la portée de cette technologie, puis prouver sa fiabilité, et enfin démontrer son acceptabilité environnementale et réduire son coût afin de s’assurer que l’électricité pourra être produite à un prix concurrentiel.

Avantages clés selon Alstom

Système de déploiement et de récupération rapide

L’hydrolienne est installée ou démontée facilement et rapidement, en une vingtaine de minutes. Pour l’exploitant, cela permet d’optimiser le temps consacré à la production d’électricité tout en minimisant les coûts d’installation et de maintenance. Ce résultat est rendu possible par la flottabilité de l’hydrolienne.

En effet, celle-ci peut être remorquée jusqu’à son lieu d’exploitation. Sur site, cette technologie utilise un concept breveté de treuil et de fixation qui dépose la nacelle sur la structure de soutien placée sur le fond marin, et qui la maintient en place. Le système ne nécessite pas l’intervention de navires spécialisés pour le levage de haute capacité, ni celle de plongeurs.

En raison des défis liés au déploiement et à la récupération d’une hydrolienne, Alstom est convaincu que la nacelle flottante présente la solution d’exploitation et de maintenance la moins risquée et la plus souple.

Système d’orientation de la nacelle

Les courants de marée ne tournent pas toujours à 180 degrés entre le flot et le jusant. Lors du renversement de la marée, quatre fois par jour, la turbine tourne avec elle et se positionne ainsi directement face au courant. Ce phénomène aide à maximiser l’extraction d’énergie et à minimiser les charges structurelles ainsi que les effets de sillage.

Technologie de contrôle du pas des pales

Cette technologie contribue à optimiser la conception hydrodynamique des pales (pour une extraction d’énergie maximale) et aide la machine à contrer les fluctuations de vitesse et d’électricité engendrées par les vagues et les turbulences. Par ailleurs, le contrôle du pas (angle d’incidence) des pales permet de contrôler la puissance maximale, de limiter la charge de poussée et de garantir un arrêt en toute sécurité en cas de conditions extrêmes.

Une hydrolienne ne constitue pas, à elle seule, un dispositif complet ; de ce fait, le groupe Alstom développe actuellement des solutions destinées à la transmission et à la connexion électrique sous-marine, en adoptant le même esprit de réduction des coûts d’exploitation et de maintenance que pour la turbine.

Hydrolien : Alstom a produit plus d'1 GWh sur le réseau écossais

** Reliable Data Acquisition Platform for Tidal, projet mis en œuvre et cofinancé par l’Energy Technologies Institute (ETI)


Partagez l'article

 



    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    11 Commentaires sur "Hydrolien : Alstom a produit plus d’1 GWh sur le réseau écossais"

    Me notifier des
    avatar
    Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
    Momo1
    Invité

    1 GWh d’énergie produite  » depuis juillet 2013  » par une machine de 1MW  » fonctionnant à sa puissance nominale  » ?…..Bizarre ! Erreur de chiffres ou fonctionnement intermittent et loin du nominal permanent ?

    Papoumontchat
    Invité

    C’est même pire puisque ce serait toutes les machines du site qui ont produit ce GWh depuis septembre 2010 …

    Yuna
    Invité

    @momo1 Non c’est pas une erreur de chiffre, votre deuxieme hypothèse est la bonne. Entre chaque marée les courants s’arrêtent et repartent dans l’autre sens donc effectivement on est loin du nominal permanent et on y sera jamais. 1MW est la puissance max, et celle ci n’est atteinte qu’en période de vives-eaux. Cela dit, c’est vrai que 1GWh me parait peu malgré tout

    chelya
    Invité

    L’hydrolien, ce marché à 0 milliard d’euros…

    bmd
    Invité
    Du fait des variations de puissance des courants de marées, liées non seulement à la variation de hauteur journalière mais aussi aux variations astronomiques, le facteur de charge d’une hydrolienne est de l’ordre de 20 % en moyenne, soit moins qu’une éolienne marine. On va encore voir fleurir la communication à base de puissance installée et d’alimentation de villes de tant de milliers d’habitants sans dire un mot des quantités d’électricité rellement fournies dans l’année et des fluctuations de la production. L’avantage sur les éoliennes est une production prévisible chaque jour de l’année. Quant au prix et aux problèmes pour… Lire plus »
    Papoumontchat
    Invité

    Si on cumule la 500 kW et la 1 MW depuis leurs installations respectives, on arriverait avec un facteur de charge de 20% à plus de 5 GWh, soit 5 fois plus qu’annoncé!! Je veux bien que ce soit un prototype qui doit ne fonctionner que par intermittence entre réglages successifs, ce n’est quand même pas glorieux et ne justifie pas l’annonce spectaculaire de cette piètre performance. L’annonce d’avoir atteint les objectifs de production sur les moments réels de production, en particulier la puissance nominale, aurait été beaucoup plus convaincante…

    bmd
    Invité

    Chelya, La France met de l’argent sur les hydroliennes parce que c’est ce qui plaît au public. Et ce qui plaît au public plaît aux politiques. çà plaît aussi aux industriels Et le Corps des Mines comme bien d’autres s’exécute quoi qu’il en pense. Ne le feriez-vous pas si votre job en dépendait? Maintenant, pourquoi cela plaît-il au public et aux industriels, selon -vous? N’est-ce pas la même mécanique qui a conduit au développement de l’éolien et du solaire , dont nous n’avons pourtant pas besoin, qui se répète pour l’hydrolien, aux frais comme d’habitude du consommateur? A sa santé!

    bmd
    Invité

    Aucun complexe de persécution chez moi. Mais le goût des bilans objectifs et complets, que je ne sens pas vraiment chez vous..

    bmd
    Invité

    Aucun complexe de persécution chez moi. Mais le goût des bilans objectifs et complets, que je ne sens pas vraiment chez vous..

    bmd
    Invité

    Aucun complexe de persécution chez moi. Mais le goût des bilans objectifs et complets, que je ne sens pas vraiment chez vous..

    Xenium44
    Invité

    elle est prévisible…

    wpDiscuz