Hydro’Like : une chaire industrielle dédiée aux machines hydrauliques

Alstom et La Fondation Partenariale Grenoble INP ont inauguré le 9 octobre à Grenoble une chaire industrielle dédiée aux machines hydrauliques, baptisée « Hydro’Like » qui vise à fédérer les efforts de recherche de plusieurs laboratoires académiques grenoblois et du centre de technologie mondial d’Alstom afin de concevoir les machines hydrauliques du futur.

Elle vise également à permettre à son titulaire d’acquérir une visibilité mondiale en hydroélectricité grâce au financement conséquent d’un programme de recherche ambitieux.

La Fondation Partenariale Grenoble INP est une structure qui promeut le savoir-faire et l’excellence des formations et de la recherche de Grenoble INP et favorise l’égalité des chances dans l’accès aux métiers d’ingénieur via des partenariats d’envergure noués entre Grenoble INP et les entreprises sous la forme de mécénat scientifique et technologique. Les chaires d’excellence industrielles, comme la chaire Hydro’Like, constituent l’un des cadres proposés par la Fondation pour la coopération entre enseignement, recherche et entreprise.

Ce partenariat entre Alstom et la Fondation Grenoble INP est une nouvelle illustration de la performance de l’écosystème grenoblois et il contribuera au rayonnement de tous les acteurs impliqués. La chaire constitue également une nouvelle étape de la création du pôle d’excellence en recherche sur les machines hydrauliques à ambition et partenariat plus larges. Alstom avait inauguré le 1er février 2013 le siège mondial du centre de technologie dédié à l’hydroélectricité. A terme, l’objectif d’Alstom et de ses partenaires est de doter ce pôle d’un banc d’essai supplémentaire de turbines, qui sera commun aux acteurs privés et publics du pôle.

Hydro’Like : une chaire industrielle dédiée aux machines hydrauliques

Le partenariat avec Grenoble INP, ses écoles d’ingénieur et ses laboratoires constitue une première en France dans le domaine de l’hydroélectricité.

Il a notamment vocation à développer des solutions pour permettre aux clients d’Alstom d’augmenter la capacité de régulation de la production de leurs centrales hydroélectriques et ainsi de mieux intégrer la production intermittente des sources d’énergie renouvelable dans le réseau. Concevoir des turbines capables de s’adapter à une plus grande variété de niveaux de puissance est l’un des défis majeurs de la transition énergétique.

Ce pôle d’excellence va permettre au groupe Alstom de renforcer et pérenniser son implantation en Rhône-Alpes par l’accroissement de son activité et de ses collaborations R&D vers des domaines de recherche plus en amont.

Cette recherche est nécessaire pour maintenir la compétitivité des produits français par rapport à une concurrence de plus en plus forte des acteurs des pays émergents. Ce développement de l’activité R&D d’Alstom a également un impact direct sur l’activité des PME impliquées dans les solutions de contrôle et monitoring, la construction des nouveaux laboratoires (génie civil et équipements) ainsi que la construction de modèles réduits de turbine. Finalement, ce pôle d’excellence bénéficiera d’une synergie forte avec le pôle de compétitivité Tenerrdis et permettra de renforcer la visibilité internationale de Grenoble et de sa région.

« L’hydroélectricité représente aujourd’hui la source d’énergie renouvelable la plus importante au niveau mondial et possède un potentiel de croissance considérable, notamment en Europe. Pour faire face à ces nouvelles demandes et rester compétitif, il est indispensable de renforcer les moyens en recherche et développement. La création de cette chaire dédiée aux machines hydrauliques à Grenoble s’inscrit pleinement dans cette perspective », a déclaré Maryse François-Xausa, Vice Présidente de la Recherche et Développement et du Marketing Produit d’Alstom.

« J’ai souhaité dès mon arrivée tirer parti du capital scientifique et technologique de Grenoble INP et de ses laboratoires associés en matière de partenariats avec des leaders de l’industrie. Ce nouveau projet avec Alstom constitue une opération majeure pour notre Institut et pour le site universitaire grenoblois », a déclaré Brigitte Plateau, Administrateur Général de l’Institut polytechnique de Grenoble.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz