Hydrotube énergie : une hydrolienne sur la Garonne

Comme tous les bons marins, Franck Jouanny n’ignore pas la force des courants. Il en a fait une société, Hydrotube énergie, créée en 2008, pour fabriquer et commercialiser les hydroliennes. Le premier prototype a été testé dans la Garonne en juillet 2015.

Hydrolienne flottante, elle peut produire entre 20 et 25 kWh en permanence, avec un courant à 2 m/seconde. Entretien avec Samuel Lauret, chef de projet chez Hydrotube.

Comment ça marche ?

"L’hydrolienne d’Hydrotube est dotée d’une hélice de 3,5 m de diamètre et d’une plate-forme flottante de 10 m de long. La turbine hydraulique utilise l’énergie des courants fluviaux pour la transformer en électricité. Sa capacité est de 20 à 25 kWh en permanence avec un courant à 2 m/seconde, soit la production d’électricité de 12 foyers français à l’année. Physiquement, une hydrolienne ressemble un peu à une éolienne (avec une hélice tripale) mais placée à l’envers, sous l’eau."

L’hydrolienne, quels avantages ?

"Cette énergie est très adaptée à la micro-production locale. L’énergie est produite sur place et immédiatement disponible. Elle est bien sûr renouvelable et donc inépuisable et ne produit quasiment aucune pollution. Mis à part l’entretien de l’équipement (entretien des pales, vidanges des pièces mécaniques), une hydrolienne peut durer entre 15 et 20 ans. Notre machine est issue du tissu industriel local, fabriquée par les Chantiers navals bordelais, partenaire principal d’Hydrotube énergie. Choisir cette énergie est bon pour l’investissement et pour l’environnement."

Où ça peut marcher ?

"C’est rentable là où la courantologie est adaptée et d’autant plus si le choix est fait de produire et d’utiliser l’énergie localement. Typiquement en Afrique : si on prend l’exemple d’une grosse scierie en Afrique de l’ouest, elle est généralement positionnée près d’un fleuve et son besoin en énergie est conséquent. Il est donc idéal pour elle d’y installer une hydrolienne ou une petite ferme hydroliennes pour lui fournir l’énergie dont elle a besoin, immédiatement et en continu. L’Afrique est d’une manière générale un continent assez adapté pour ce type d’énergie. Les fleuves ont des débits plus importants qu’en France. Le courant est d’environ 3 m/seconde, ce qui permet d’atteindre une production de 60 kWh pour une population qui consomme bien moins que chez nous. On peut donc produire plus et distribuer de l’énergie à plus de foyers."

Le mot de la fin

"Ce qui a du sens c’est de réduire au maximum le chemin parcouru du kWh. Énergie locale, redistribuée à proximité, disponible rapidement et entièrement renouvelable, l’hydrolienne a de beaux jours devant elle."

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

24 Commentaires sur "Hydrotube énergie : une hydrolienne sur la Garonne"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
gaga42
Invité
Exemple typique de charabia pseudo-scientifique certainement pas écrit par un scientifique ou un ingénieur: “Sa capacité est de 20 à 25 kWh en permanence”: capacité? si c’est en permanence, c’est une puissance en kW?, si c’est vraiment des kWh, c’est par jour? par an? “soit la production d’électricité de 12 foyers français à l’année”: non, par année, et consommation, pas production! “L’énergie est produite sur place et immédiatement disponible”: celle là c’est le ponpon de la tarte à la crème: Qu’on me site un mode de production électrique où l’électricité n’est pas produite sur place ni immédiatement disponible… etc… Le… Lire plus »
Pierre25
Invité

Installer un bazar pareil, hélice dia 3.50m, pltf 10m pour produire 25 Kw, (oui on suppose par h) + risques collision avec la navigation fluviale quel intérêt en France…au fin fond de l’Afrique ou de la jungle Amazonienne ca a un sens…ici c’est pour faire joujou…et ça coûte combien ce “truc” là ? C’est fait pour manger les crédits recherche !!

Pastilleverte
Invité

(pour une fois que c’est pas moi qui fait du mauvais esprit) on (enfin je en tout cas) aura appris quelque chose, le mot “courantologie”, c’est beau comme un néologisme !

Mimidesimiane
Invité

Bonjour. Une précision pour répondre a gaga22 : 20 kwh signifie 20.000 watt par heure. 20kw fabriqués toutes les heures par la seule force de l’eau. Ce qui n’est pas négligable pour alimenter une scierie en Afrique située a queques metres de la rivière, plutot que d’installer des kilometres de ligne pour faire venir le courant d’une centrale thermique…

Mimidesimiane
Invité

Bonjour. Une précision pour répondre a gaga22 : 20 kwh signifie 20.000 watt par heure. 20kw fabriqués toutes les heures par la seule force de l’eau. Ce qui n’est pas négligable pour alimenter une scierie en Afrique située a queques metres de la rivière, plutot que d’installer des kilometres de ligne pour faire venir le courant d’une centrale thermique…

Brutus alouetus
Invité

… Hé les gars, tant que c’est pas de l’éolien qui salope les paysages, vous aimez pas ???

gaga42
Invité

gaga42, et pas 22, si! si! j’y tiens… Et accessoirement 1 kWh c’est un kW.h (puissance x temps = énergie) et pas un kW par h qui ne veut rien dire, sauf peut-être pour une unité de production d’éoliennes qui va produire telle capa de production par heure, mais on s’éloigne…

Tech
Invité

une hydrolienne amarré à une pile de pont cela permettrait d’éclairer le pont et les berges et il y a un paquet de villes française qui pourraient en bénéficier. j’avoue que 3,5m de diamètre cela me parait un peu usine à gaz pour nos “fleuves”! et 20kW ou kWh trop peu pour une industrie comme une scierie!

Papijo
Invité

1 – Un tronc d’arbre dans le fleuve … ça donne quoi sur l’hydrolienne ? 2 – Une vitesse de 2 m/s, ça peut arriver … mais qu’est-ce qui se passe quand le débit varie par exemple comme celui de la … Garonne:

Verdarie
Invité
Beaucoup de bruit pour pas grand chose ? C’est à croire lorsqu’on lit les commentaires de cet article un peu confus,certes, que l’invention du moteur thermique s’est fait sans problème et du premier coup ? Ce que je ressens à lire tous ces commentaires négatifs c’est qu’il existerait des secteurs réservés de l’économie ou seules les entreprises capables de capter les subventions publiques auraient droit de cité. Badrien ” Il faudrait stocker la production nocturne ce qu’on ne sait pas faire ” ? Vous voulez dire ” que vous ne savez pas faire ? ” Merci de ne pas généraliser… Lire plus »
Raymond
Invité

Une machine qui a une puissance de 20 kw produira en 24 heure 480 kwh. Sachant qu’un ménage français consomme hors chauffage environ 7 kwh par 24 heure il faut diviser 480par 7 soit soit environ 68,5 ménage environ. Bien sur cela veux rien dire si on raisonne hors réseau sinon c’est un peu comme une centrale nucléaire qui a une production constante de 1 GW qui varie peu. Dans les 2 cas il faut d’autres moyens de production pour réguler par exemple centrale thermique ou barrage réservoir.

Guydegif(91)
Invité
Positivons ! C’est une techno française, c’est des kWhs propres et ça utilise l’énergie d’un fleuve (plutôt profond par endroits, donc pales plus longues possibles!) qui est DISPO ! Autant l’utiliser et tester ce nouveau bébé HydroTube ! Bravo à Franck et ses équipes qui ont rendu la chose possible ! Maintenant, il faut un peu assainir le reporting (kW, kWhs produits, etc…), voir si HydroTube OK sur le long terme, comparer aux tests de HydroQuest sur la Loire. Voilà qui nous donne qqs pistes pour nos fleuves français où ce type de bébé peut convenir en complément des autres… Lire plus »
Verdarie
Invité

C’est vrai mais je fais des offres ! C’est pour cette raison que je viens sur ce blog. On ne peut pas se plaindre de ne pas avoir les outils et dans le même temps ne rien faire pour les trouver ?

Herve
Invité

@ Verdarie Sans trahir votre secret, quelles sont les performances estimées de votre stockage (cout par Kwh, Poids par Kwh, volume par Kwh, coefficient d’auto-decharge)?

Verdarie
Invité
Ne vous méprenez pas ! Je ne suis pas un pro de l’énergie je suis juste intéressé par le fonctionnement des moteurs. C’est à ce sujet que j’interviens dans les différents blogs afin de soutenir mes propositions liées au stockage d’énergie. Pouvoir estimer même approximativement les performances de mon système, implique un minimum d’essai que je n’ai ni les moyens ni les compétences de faire. Je base donc mes commentaires sur des expériences comparatives qui peuvent s’avérées tronquées comme tout à fait réalistes ? Néanmoins, il m’est facile de voir comment l’énergie est produite, ce qu’elle coûte au pays donc… Lire plus »
Herve
Invité
Bonjour Verdarie, Avant de poser des brevets,… ou même réaliser un premier prototype, il faudrait tout de même savoir si votre “invention” a une toute petite chance de donner qqchose. Parceque si vous n’avez pas le bagage technique suffisant pour évaluer l’efficacité de votre technique, il est fort probable que ce soit du pipo. Regardez le nombre incalculable de gens qui ont passé leur vie à tenter de faire fonctionner des choses qui ne pouvaient phuysiquement pas marcher. Désolé d’être aussi abrupt, mais j’écrit noir sur blanc ce que beaucoup doivent penser en lisant votre dernier message! La volonté ne… Lire plus »
Verdarie
Invité
Non, non, ce n’est pas abrut, c’est juste votre façon de penser ? Mais ça n’est pas pour me déplaire si c’est de la franchise. Donc je suis un peu étonné et en même temps pas étonné de votre réponse.Pourquoi ? Parce que nous discutons sur un site ou les lecteurs sont pour la plupart des hommes de l’art et auraient vite fait de comprendre ce pourquoi nous discutons aujourd’hui ! Vous même prétendez devoir nécessairement avoir un bagage technique pour pouvoir évaluer ? C’est vrai ! Mais n’oubliez pas qu’avant d’évaluer il faut pouvoir proposer ? Et que la… Lire plus »
Lionel-fr
Invité
Bon , je vais encore être d’accord avec personne : je trouve ce zinzin plutôt cool ! Clairement, c’est une approche de marin, pas d’ingé et encore moins de théologien de la production nationale dans un pays à culture de monopole. Cet engin fait courir moins de risque à la navigation puisqu’il flotte en surface et qui plus est, est relié par câble électrique à la rive ce qui lui permet de faire flasher un feu de collision. Sa fabrication ne pose pas d’énigme insurmontable, l’effet du courant sur les hélices de bateau est connu de tous les marins. C’est… Lire plus »
trimtab
Invité
“…..Allez les marins, montrez à tous ces bureaucrates de quel bois vous êtes faits, n’hésitez pas à les remuer un peu : la bureaucratie , c’est comme la vase, il faut l’aérer un peu de temps en temps…” En voilà un qui a compris (au moins je crois….?) le vrai sens du ‘trimtab attitude’…? Bien que je ne suis pas vraiment marin, mais un peu breton, donc ‘tête de lard’…….mon ‘buckymobile’ (voir poste parallel – super appli….) avec asssistance électrique ‘gonflé maus costaud’ n’est pas ‘légale’……avec batterie d’occasse de Lionel…..?…..je vous emmerde…! La déobéissance ‘technologique’….? Histoire est il fait par… Lire plus »
Verdarie
Invité
La force de l’entreprise c’est l’équipe mais la première approche c’est l’idée de départ. Sans idée nouvelle, on ne créer rien. On subit juste la concurrence ! Et si l’idée n’est pas bonne, elle ne sert à rien . Vous me dites, regardez le nombre incalculable de gens qui ont passé leur vie à vouloir faire marcher une chose qui physiquement ne pouvait pas fonctionner ? L’inverse est également vrai malheureusement et sans doute plus fréquemment qu’on ne le sait ? Pour complèter un peu mes propos précédents,je peux vous dire sans me tromper que je sais que ce que… Lire plus »
Lionel-fr
Invité
En fait, j’écris ça mais je suis un pur travailleur du tertiaire, mon expérience maritime se limite à la modélisation d’un moteur d’étrave dans mes jeunes années. En outre , j’exerce depuis peu une nouvelle activité parallèle. Quelque chose de plus artistique que l’ingénierie crue. Mais aussi beaucoup plus technique que ce que le milieu des arts tolère.. En gros , je suis fâché avec tout le monde.. (je ne suis pourtant pas breton mille sabords) Pour ma chance, je suis entouré de gens intelligents qui se doutent bien qu’après avoir passé mes jeunes années à créer des machines, j’ai… Lire plus »
Herve
Invité
“Et que la nouveauté est plus souvent du côté des techniciens que du côté des mathématiciens. Il faut donc, comme je le disais précedemment une équipe pour faire un tout.” Ma petite expérience passée m’a montré que cette affirmation peut être exacte! Ma version c’est: L’inventeur est quelqun qui n’a pas compris que ça ne pouvait pas marcher. Le matématicien l’aurait vu… Le technicien embauché par l’inventeur n’a pas le choix, il doit faire marcher ce qui ne le peut pas pour sauver son poste… Personellement, j’ai été le fameux technicien, c’est pourquoi (aprés avoir réussi certaines choses et raté… Lire plus »
Herve
Invité

“En gros , je suis fâché avec tout le monde.. (je ne suis pourtant pas breton mille sabords) ” En fait, je m’en doutais un peu figurez vous! Tetu le type! Et les bretons sont pas forcemment comme ça, je bosse avec l’un d’eux, plutot sympa (faut juste pas l’em***rder, mais ça c’est un peu tous en fait) Mais je vous aime bien quand même! (Vous feriez des proses un peu plus courtes, ça ne ferait pas de mal, quand le temps de vos lecteurs est compté!)

Verdarie
Invité

Jamais deux sans trois…… Vivre c’est faire des choses !…Il ne faut donc rien regretter puisque ces expériences vous ont données de l’expérience. De toute façon il n’y a pas de poste à sauver puisque rien n’est décidé. Vous voyez comme ma démarrche qui pourrait parraître surprenante est en fin compte très pragmatique.

wpDiscuz