Iberdrola cède 32 parcs éoliens en France pour 350 ME

La société espagnole Iberdrola a annoncé lundi la cession de 32 parcs éoliens en exploitation en France à un consortium** composé entre autres d’EDF Energies Nouvelles pour une transaction financière dont le montant s’élève à 350 millions d’euros.

L’opération est également assortie d’un complément de prix de 50 millions d’euros, conditionné au niveau de la production sur les cinq prochaines années.

Ces parcs éoliens terrestres, répartis sur l’ensemble du territoire français et mis en service entre 2006 et 2012, représentent une puissance totale de 321,4 mégawatts. Ils sont équipés de turbines construites par différents fabricants. L’électricité produite est commercialisée dans le cadre de contrats à long terme selon les tarifs de rachat garanti définis par la réglementation française.

À l’issue de l’opération, EDF Energies Nouvelles assurera les services de gestion d’actifs et d’exploitation-maintenance des parcs éoliens. L’ensemble de ces parcs compte 160 turbines. Le consortium envisage par ailleurs de ré-équiper certains des parcs avec la technologie GE afin d’augmenter leur productivité et leur fiabilité.

Chaque membre du consortium a souligné que cette opération s’inscrivait de manière cohérente dans sa stratégie d’investissement dans les énergies renouvelables.

« Cette opération constitue une très bonne opportunité pour EDF Energies Nouvelles de compléter son portefeuille d’actifs éoliens en France et d’étendre ses activités d’exploitation – maintenance. Le professionnalisme de GE et de MEAG et leur connaissance de cette industrie nous ont permis de réaliser cette acquisition dans les délais prévus », a déclaré Emmanuel Jaclot, directeur exécutif chez EDF Energies Nouvelles.

Cette cession s’inscrit dans les perspectives 2012-2014 d’Iberdrola, présentées à Londres à la fin du mois d’Octobre. Ce plan prévoit de céder des actifs pour un montant de 2 milliards d’euros sur trois ans, et cela dans l’objectif d’assurer sa notation financière.

L’entreprise a déjà entrepris en 2012 des cessions d’actifs considérées comme ‘non stratégiques‘ pour une valeur d’environ 850 millions d’euros. Ces opérations prennent en compte la vente d’une participation dans 7 parcs éoliens terrestres en Allemagne (MVV Energie AG), ainsi qu’une autre de 20% (soit 146 ME) dans Medgaz – une société chargée de la construction d’un gazoduc entre l’Europe et l’Algérie – à la compagnie belge Fluxys.

** La détention des parcs éoliens se répartira comme suit : EDF Energies Nouvelles à hauteur 20 %, GE Energy Financial Services à hauteur 40 % et MEAG à hauteur 40 %.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz