IBM va étudier le bruit généré par les hydroliennes

Dans l’objectif de comprendre et minimiser l’impact environnemental induit par la conversion de l’énergie marémotrice en électricité, IBM et l’Autorité de l’Energie Durable d’Irlande (Sustainable Energy Authority Ireland -SEAI) ont décidé de travailler de concert.

Ce projet constitue le premier du genre à utiliser l’analyse de données en continu et en temps réel pour contrôler le bruit sous-marin généré par les systèmes de conversion marémotrice. Il représente surtout selon IBM une étape significative permettant d’envisager l’utilisation de l’océan comme "une nouvelle ressource d’énergie renouvelable avec succès et de manière durable."

L’océan contient d’énormes quantités d’énergie renouvelable inexploitée, mais l’impact environnemental que suppose la collecte de cette énergie n’est pas encore pleinement appréhendé. Bien que des limites concernant les bruits sous-marins aient été définies par la politique environnementale marine de l’Union Européenne, il n’existe pour l’instant aucune norme mondiale concernant l’impact sonore des outils de collecte d’énergie marémotrice sur l’écosystème marin. L’impact de ces émissions sonores sur l’environnement n’a pas non plus été évalué. Cette collaboration cherche donc à accélérer le développement des méthodes et technologies qui permettent une évaluation de l’impact environnemental de ces outils afin d’assurer une collecte de l’énergie marémotrice respectueuse de l’environnement.

Le système s’appuiera sur des plates-formes d’acquisition, une infrastructure de communication et de l’analyse de données en continu qui utilise la technologie Cloud Computing.

Le premier site pilote, situé dans la Baie de Galway, fait partie du projet SmartBay impliquant la Recherche IBM et l’Institut Marin irlandais qui vise à contrôler l’état des vagues, l’acoustique, la vie marine et les niveaux de pollution dans et autour de la baie.

Le développement d’un site pilote à grande échelle connecté à un réseau de type grid sur la côte ouest de l’Irlande près de Belmullet, dans le Comté de Mayo, est en cours.

** Des équipes de recherches et de développements d’IBM basées en Irlande et de la SEAI travailleront étroitement avec l’Institut Marin irlandais.

[Image : Maire Geoghegan-Quinn, Mr. Enda Kenny T.D.,  Mr. Eamonn Sinnott]

Partagez l'article

 



         

Articles connexes

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "IBM va étudier le bruit généré par les hydroliennes"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Pastilleverte
Invité

les hydroliennes ne perturbent pas les sonars, comme les éoliennes peuvent, paraît-il perturber les radars terrestres.

wpDiscuz