IDEOL signe un accord de partenariat technologique pour le Japon

La société française spécialisée dans les fondations flottantes pour l’éolien en mer, IDEOL, a annoncé avoir signé un accord de partenariat avec l’industriel japonais Hitachi Zosen (Hitz), pour la conception et la construction, au large des côtes japonaises, d’éoliennes en mer flottantes équipées de la technologie « Damping Pool ».

Près de quatre ans après la catastrophe de Fukushima, la construction et l’installation de fermes éoliennes flottantes est devenue, pour le Japon, une nécessité stratégique. Dans cette perspective, la réduction, à horizon 2020, du coût de ces technologies est devenue une priorité du Ministère de l’économie, du commerce et de l’industrie japonais (METI). La signature de l’accord de partenariat entre Hitz et IDEOL intervient donc dans cette dynamique.

"Nous sommes très satisfaits que le Japon, l’un des marchés les plus stratégiques pour IDEOL, ait identifié la solution de rupture développée par nos équipes comme la plus à-même de réduire significativement le coût de l’éolien flottant. Pour notre jeune société, bénéficier du savoir-faire et de l’expertise d’un groupe industriel de premier plan comme Hitz est une opportunité majeure. Cet accord démontre à la fois l’adéquation de notre technologie aux environnements maritimes les plus exigeants, mais aussi sa forte compétitivité sur le marché international" a déclaré Paul de la Guérivière, Président Directeur Général d’IDEOL.

La société IDEOL, basée à La Ciotat (13), a été fondée en 2010 avec l’objectif de développer des fondations flottantes pour l’éolien en mer garantissant une fiabilité technique et une viabilité économique maximale.

L’entreprise a conçu une fondation flottante pour l’éolien en mer reposant sur le concept breveté « Damping Pool », compatible avec l’ensemble des éoliennes présentes sur le marché. Cette solution a été développée dès l’origine pour optimiser les retombées économiques locales et réduire les coûts sur l’ensemble du cycle de vie, de la construction à l’exploitation et le démantèlement. Elle permet le développement de projets éoliens en mer sans contrainte de profondeur ou de sols, à la recherche des sites bénéficiant des meilleurs gisements de vents. A l’absence d’impact visuel loin des côtes, s’ajoute également l’opportunité d’accroître la production de chaque éolienne et donc de réduire le coût final de l’énergie produite.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz