IDF : 3ème session de l’appel à projets “chaufferies biomasse”

La Direction régionale Ile-de-France de l’ADEME et la Région IDF ont lancé jeudi la troisième session de l’appel à projets « chaufferies biomasse ».

Cet appel à projets s’adresse aux maîtres d’ouvrages publics et privés souhaitant bénéficier d’un accompagnement pour développer une installation de chaleur renouvelable : les candidatures peuvent être déposées jusqu’au 10 octobre 2012.

Des objectifs ambitieux à atteindre sur le développement des énergies renouvelables La loi Grenelle a fixé à 23% la part des énergies renouvelables et de récupération (EnR&R) dans la
consommation d’énergie totale, d’ici 2020 en France. Or, la région francilienne est fortement urbanisée avec un parc de bâtiments vieillissants, particulièrement énergivores. Conscientes
de cette situation, la Direction régionale Ile-de-France de l’ADEME et la Région IDF entendent réduire davantage encore la consommation d’énergie et développer l’usage des énergies renouvelables, notamment dans les bâtiments.

Le Schéma Régional Climat Air Energie, dont la consultation publique débute fin juillet 2012, met en avant le fort potentiel de la région francilienne en matière de biomasse énergie et affiche des objectifs ambitieux de développement de cette énergie renouvelable.

Développer des projets de chaufferies biomasse performants en Ile-de-France

Cet appel à projets s’inscrit dans le cadre de deux dispositifs : le dispositif national du Fonds Chaleur mis en place par l’ADEME pour financer des projets d’énergies renouvelables thermiques et la politique Energie – Climat de la Région Ile-de-France. La Direction régionale Ile-de-France de l’ADEME et la Région IDF souhaitent accompagner la réalisation de projets présentant les meilleures performances environnementales, énergétiques et économiques. La qualité de l’air sera notamment prise en considération dans les critères environnementaux, en cohérence avec la révision en cours du Plan de Protection de l’Atmosphère. Le caractère innovant et reproductible des projets en Ile-de-France sera également pris en compte.

L’ADEME et la Région souhaitent par ailleurs renforcer le suivi des installations de chaufferie biomasse, afin de mieux accompagner les maîtres d’ouvrage sur la durée, et d’assurer un contrôle rigoureux. Ainsi les lauréats devront notamment mettre en place un comptage énergétique précis et fournir sur le long terme des documents qui confirment la cohérence de l’approvisionnement.

Partagez l'article

 



         

Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz