IFOP : les mentalités françaises sur le gaz de schiste évoluent

Alors que le débat sur la transition énergétique bat son plein et que les polémiques autour de l’extraction du gaz de schiste restent vives, un nouveau sondage IFOP révèle que 80 % des personnes interrogées seraient favorables à l’expérimentation d’une technologie alternative à la fracturation hydraulique qui ne nécessiterait ni eau ni produits chimiques.

Mené par l’IFOP, commandé par la société ecorpStim, ce nouveau sondage sur « les Français et le gaz de schiste » montre notamment que le niveau de connaissance sur le dossier gaz de schiste a sensiblement progressé par rapport à une précédente enquête réalisée en septembre 2012 par l’IFOP.

Pas moins de 53 % des Français déclarent ainsi avoir déjà entendu parler du gaz de schiste et savoir de quoi il s’agit (cette proportion était de 44% en 2012).

Le regard porté par l’opinion publique sur le gaz de schiste a également évolué depuis quelques mois.

Si les nuisances environnementales liées à la fracturation hydraulique sont toujours évoquées, les retombées positives d’une exploitation du gaz de schiste apparaissent mieux identifiées : 71% estiment que cela permettrait de créer de nombreux emplois et 59% que cela permettrait de limiter la hausse du prix du gaz payé par le consommateur.

Dans un contexte où une part croissante de Français adhèrent à l’idée que l’exploitation du gaz de schiste pourrait s’accompagner de retombées économiques positives, 80 % des personnes déclarant connaître le sujet, seraient favorables à l’expérimentation d’une technologie alternative qui ne nécessiterait ni eau ni produits chimiques. Aux yeux de cette très large majorité de personnes interrogés, cette solution permettrait de bénéficier des avantages sans pâtir des nuisances environnementales.

Un mot sur le commanditaire :

La société ecorpStim (eCORP Stimulation Technologies, LLC) a été créée en 2012 pour proposer, notamment aux pays européens et aux pays qui disposent de faibles ressources en eau, des technologies alternatives à la fracturation hydraulique, à base de propane pur et sans utilisation de produits chimiques.

Selon ecorpStim, la technologie de stimulation au propane pur est "la première technologie propre opérationnelle permettant d’extraire du gaz de schiste avec un très faible impact sur l’environnement." Elle a procédé à sa première opération de stimulation propane pur dans le bassin d’Eagle Ford aux Etats Unis.

Partagez l'article

 



      

Articles connexes

Poster un Commentaire

22 Commentaires sur "IFOP : les mentalités françaises sur le gaz de schiste évoluent"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
gaga42
Invité

Trop fort ce sondage “sélectif”, c’est quoi un français “éclairé” (quelle était la question? “avoir entendu parler”, ou “connaitre”?…) Aux prochaines élections ça fera “80% des français intelligents favorables à Hollande” (ou Sarkozy, comme vous voulez) Y’en a vraiment marre de ces sondages débiles et inutiles

gp
Invité
Dans la série “le lavage de cerveau orchestré par les médias qui brillent bcp plus dan sle registre de la désinformation que celui de l’information”, je demande le GDS. Depuis quand les français s’intéressent sérieusement à la question de l’énergie? Tous ces français favorables à l’exploitation “propre” du gaz de schiste ont évidemment une idée très précise du nb de kWh contenu dans un m3 de gaz, sont évidemment capables de donner l’équivalent énergétique en m3 de bois, en m² de solaire thermique. Si le gaz venait à être bruler dans un cycle combiné, naturellement les mêmes français ont une… Lire plus »
Jfhl
Invité
80% de 53% sur un panel de 1508 personnes pour une population de 65 millions, c’est une très large majorité ??!! Personnellement, je n’y vois que l’opinion de 640 personnes prises en principe au hasard. A peine de quoi remplir UNE rame de la ligne 1 du métro parisien. Et bien sur, toutes les questions sont effectivement tournées pour recueillir un avis favorable… Puisque l’enquête a été commandité par un exploitant du gaz de schiste, les associations et entités défavorables à l’extraction de cette matière devraient disposer d’un droit de réponse et faire effectuer un contre-sondage sans avoir à débourser… Lire plus »
Dan1
Invité

Lire d’abord puis écrire ensuite :

albedoenrj
Invité

Je vous encourage à courrir acheter avant fin mars le monde diplomatique avec cet excellent article de Nafeez Mosaddeq Ahmed sur l’économie des gaz de schistes. “le rendement d’un puit de gaz de schistes décroche de 60 à 90% au terme de sa première année….rentabilité illusoire …” De la panacée à la panique. cordialement

Enrevant
Invité

. … et plus fort encore : 100 % des ingénieurs d’AREVA sont POUR le nucléaire !

Hach
Invité

On voit bien la manipulation des foules à travers ce sondage. Les 80% ne se demandent pas si une technologie alternative d’extraction serait ou non polluante. Ni si le fait de persister dans les energies fossiles peut vraiment résoudre le problème du changement climatique. Il y a un gros travail d’information autour de la transition énergétique et indépendante de tout lobby, sans quoi les sondages ne mesurerons que l’efficacité de la manipulation des foules. Ce qui est très intéressant pour le compte des lobby

fredo
Invité

aux US ça ferait à priori moins de dégats à la place de la fracturation hydraulique en cours. Bizarre cet empressement à venir le développer en France avant les US, ça suppose des gros moyens et des relais hauts placés.

christophe1007
Invité

LE problème c’est l’effet de serre ! Le schiste séquestre très correctement le méthane. N’y touchons pas ! On a la chance de disposer d’une énergie abondante et bon marché avec le nucléaire. Profitons-en !

Thierry4578
Invité

De la blague ce sondage ! Si tous les lecteurs d’enerzine sont considérés comme “éclairés” sur le domaine de l’energie, ça m’etonnerai que 80% des lecteurs soient “favorables” pfff

Ouapdououap
Invité
Quand on me parle de gaz de schiste, nonobstant l’absence de garanties sur les techniques de forages, quelles qu’elles soient, je ne peux m’empêcher de penser à cette (magnifique) photo aérienne de la NASA qui montre comment les torchères des puits de forage du gaz de schiste (puits plus assez “rentables” pour être exploités actuellement et trop éloignés pour faire de l’électricité ou de la chaleur), illuminent gratuitement le ciel plus que la ville d’Indianapolis situèe à proximité… avec tous les dégats pour le bien commun et la couche d’ozone (mais au plus grand bénéfice de leurs propriétaires qui nous… Lire plus »
climax1891
Invité

En Europe, le secteur résidentiel–tertiaire consomme 166 millions de TEP de gaz naturel par an (chiffres 2010) Aux USA, le secteur résidentiel-tertiaire consomme 183 millions de TEP de gaz naturel par an (chiffres 2011) ou 7,8 trillions de pieds cubes. En août 2010, il n’y avait que 25 000 maisons passives dans le monde donc 13 aux USA. Avec l’isolation, l’Europe et les USA peuvent réduire massivement leurs consommations de gaz naturel, jusqu’à la fin des temps. Et ainsi se passer du gaz de schiste.

Tech
Invité

je crois que c’est hier aux états unis, plus gros trmeblement de terre causé par la réinjection d’eau , pas du 3 ou ‘, mais du richter supérieur à 5

Mc solaar
Invité
Les français “éclairés” seraient 59% à penser que l’exploitation du gaz de schiste permettrait de limiter la hausse du prix du gaz payé par le consommateur??? 100% des français éclairés pensent que l’exploitation des énergies fossiles entrainent un réchauffement climatique qui remet en question la bio-diversité de la planète et la survie des populations qui vivent sur le litorral. Ces français éclairés savent aussi qu’une alternative par un mix des énergies renouvelables est possible et est d’ailleurs en marche. Hélas 100% des français éclairés savent que nous sommes gouvernés par des élites corompues, que les organes d’informations sont à la… Lire plus »
Etiennesolar
Invité
Fondamentalement, il n’y a aucun problème d’énergie, il y a simplement le choix entre telle ou telle source d’énergie répondant à un cahier de charge précis : – Quitter les sources fossiles – Respecter l’environnement – Limiter au maximum les émissions de CO2 – Favoriser les technologies ayant un brillant avenir en R&D – Favoriser les technologies associées à des emplois valorisant l’individu et ceux qui pronnent le “gaz de schiste” entrent dans la case des “PARASITES DÉCÉRÉBRÉS” : – Aucune réponse aux émissions de CO2, bien au contraire ! – Absence de respect de la qualité des sols (on… Lire plus »
dede29
Invité

sur ce site ,cela me donne envie d’etre pour ! Dans l’examen du sondage ,je n’ai pas été surpris des résultats selon l’appartenance politique en revanche la différence hommes-femmes est surprenante .

O.rage
Invité

Connaissances sur le sujet En même temps, il faut savoir faire la différence entre “exploration” et “exploitation”…. on sait même pas si on en a et déjà si pour le pétrole 4/5e des forages d’explorations sont sec, imaginez pour les gaz de schistes (qui sont en fait des gaz de roche mère en France… s’il y en a) Mais bon tant qu’à faire demander à quelqu’un qui a un peu creusé le sujet, c’est mieux : “Faut-il dire “gaz de schiste, mon amour”, ou “vade retro schistanas” ?”

Radionucleide
Invité

Voulez vous augmenter les impôts et supprimer les aides sociales ou exploiter le gaz de schiste pour sauver l’économie française? 95% des français ont choisis le gaz de schiste ventre affamé n’a pas d’oreilles

Sicetaitsimple
Invité

Il est effectivement tellement “facile” ( pour l’instant) d’importer du gaz de chez l’ensemble de nos fournisseurs ( Norvège, Russie, Algérie, Qatar,..) qu’envisager d’en produire même un peu en France ne peut être qu’un signe de débilité profonde…. Euh, on parle (très ) souvent de substitution d’électricité nucléaire par du renouvelable sur Enerzine ou ailleurs, mais j’ai complètement oublié ( trou de mémoire….) par quoi on substitue le gaz naturel importé (et le pétrole au passage). Ca doit être un début de décérébration personnelle….

fredo
Invité
Voilà les opposants aux GDS habillés pour l’hiver ! Constatons avec intérêt que la Russie n’est plus le seul forunisseur de gaz de la France, on pourra bientôt y ajouter les GDS US grâce au terminal GNL que GDF Suez termine en Louisiane. Une autre façon de faire baisser le prix du gaz: Affichons clairement l’objectif 2020 de +20% d’efficacité énergétique (on est déjà au niveau UE à + 8% 2010 vs 2005. La consommation finale d’énergie brute idem -8% ,2010 vs 2005, on va probablement passer sous le GTEP UE en 2012 vs 1,2 GTEP en 2005 src Eurostat).… Lire plus »
Sicetaitsimple
Invité

Je ne faisais que reprendre le terme employé un peu plus haut par EtienneSolar pour faire une transition, vous aurez peut-être remarqué qu’il est bien rare que j’emploie ce type de qualificatif vis à vis de mes interlocuteurs. Gaz de schiste ou pas en Europe, il me parait quand même un peu osé de parier sur une baisse sensible et durable du prix de gros en Europe comme vous semblez le croire.

fredo
Invité

je salue en effet votre courtoisie!

wpDiscuz