Enerzine

IFP : de l’éthanol pour véhicules diesel

Partagez l'article

En s’appuyant sur son expertise moteur/carburant, l’Institut Français du Pétrole a présenté une nouvelle solution pour étendre l’utilisation de l’éthanol, habituellement dédié aux motorisations essences, à la filière diesel.

Ce concept, baptisé EASI (Ethanol alternative for a sustainable diesel vehicle / solution éthanol pour un véhicule diesel durable), a été validé sur un véhicule démonstrateur.

L’IFP a tout d’abord mis au point un nouveau carburant qui associe bioéthanol et biocarburants diesel de première et de seconde génération, corrigeant ainsi les propriétés naturelles de l’éthanol peu adaptées à la technologie diesel.

Puis l’Institut a démontré la possibilité de faire fonctionner un véhicule diesel de série (Citroën C4) avec ce nouveau carburant 100 % bio à base d’éthanol, pour un usage réel de longue durée et sans modification majeure du moteur ni du véhicule.

Le bon fonctionnement du véhicule a été suivi et contrôlé au cours du projet : rejets polluants, agrément d’utilisation et sécurité, tenue de certains matériaux, comportement du lubrifiant, incidence sur le vieillissement des pièces, etc. Les résultats ont fait apparaître un potentiel intéressant en termes d’acceptabilité par le véhicule et d’agrément de conduite.

Cette innovation pourrait contribuer à réduire les émissions de CO2 "du puits à la roue", estime l’IFP, tout en rééquilibrant l’offre essence/gazole dans un marché européen aujourd’hui fortement diéselisé.


Partagez l'article

 



                

    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    4 Commentaires sur "IFP : de l’éthanol pour véhicules diesel"

    Me notifier des
    avatar
    Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
    Gilles monette
    Invité

    Brevet; Américain, Europe, Canada , Mexique, http://www.dcarbon.com

    Guydegif(91)
    Invité
    L’annonce semble intéressante mais manque d’éléments factuels pour savoir de quoi il s’agit et à partir de quoi il est fait. On reste sur sa faim…QQ éléments mini sur ces points sembleraient de mise ! Comme il y a eu véhicule démonstrateur il y a certainement eu mesures, donc des éléments concrets et faits à relater…. Cette vacuïté de l’effet d’annonce sec est qq peu frustrante, d’autant qu’elle semble contenir des éléments probants et déterminants pour les GES ! J’ai du mal à comprendre cette absence d’infos a minima pour un Institut de Recherches habitué à relater/reporter des résultas d’étude…… Lire plus »
    Pascal
    Invité

    J’aimerais bien connaître les proportions. Disons que c’est un bon point de départ pour une recherche internet. Lu sur moteur nature:On ne le sait guère, mais un moteur diesel modifié peut en effet très bien fonctionner avec de l’éthanol, à la condition sine qua non que cet éthanol ait été additivé par une substance qui en relève l’indice de cétane. 

    Gonemichet
    Invité

    Mettez 15 à 20% de bio-diésel puis le reste en bio-éthanol.Si votre moteur cogne et reste à 30/40km/h rajouter de l’huile végétale pure au litre…Et roulez comme moi des milliers de kilomètres ds ts les pays avec un 5cyl.Mercédes ou Isuzu 4cyl.turbocompressé…

    wpDiscuz