îles Maldives : nouvelle centrale électrique hybride hors-réseau

Une centrale électrique hybride dotée d’une puissance de 2MW, située sur l’une des 1.3190 îles Maldives va permettre d’économiser 275 000 litres de diesel par an. Ce projet, en cours d’achèvement, marque un pas en avant dans le déploiement du Groupe dans la région Asie-Pacifique.

Le Groupe Electro Power Systems livrera très prochainement, via sa filiale Elvi Energy, une nouvelle centrale électrique hybride hors-réseau au sein d’un complexe hôtelier de luxe dans l’océan Indien. La mise en service de l’installation devrait avoir lieu fin juin 2016.

Avec ce projet aux Maldives – qui fait suite à la mise en service réussie de la centrale hybride en Afrique orientale il y a deux semaines – l’innovation continue du Groupe Electro Power Systems en matière d’énergies renouvelables et de technologie de stockage fournira un nouvel exemple d’excellence, soulignant le rôle stratégique de l’acquisition d’Elvi Energy dans l’accélération des activités de l’entreprise hors-réseau.

L’investissement des donneurs d’ordre en 2016 pour cette centrale électrique hybride est d’environ 450 000 euros comprenant l’ingénierie, la fourniture et l’installation d’une solution renouvelable de stockage clé en main. Cette centrale permettra, une réduction de la consommation de diesel d’environ 275 000 litres par an, tout en réduisant les émissions de gaz à effet de serre d’environ 165 tonnes de CO2 par an.

« Les investissements technologiques réalisés par le Groupe en 2015 démontrent que les systèmes de stockage en énergie hybride et les centrales électriques hybrides ne sont pas seulement une option viable pour alimenter les zones hors-réseau, mais aussi une formidable opportunité de réduire à la fois les coûts d’électricité et les émissions de carbone », a commenté Fabio Magnani, directeur des opérations du Groupe Electro Power Systems.

La centrale électrique hybride fournira une puissance de 2MW à un complexe touristique et à des lodges situés complètement hors-réseau; elle sera principalement composée de panneaux solaires, d’un système de stockage d’énergie, d’un système de contrôle avancé, d’une centrale énergétique. C’est donc une véritable centrale électrique contrôlée entièrement à distance.

Tout a été prévu pour minimiser l’empreinte carbone, en équipant pour cela les toits des différents bâtiments du complexe de panneaux photovoltaïques.

« Nous transformons le secteur de la production d’électricité à distance en un secteur à l’avenir durable, permettant aux énergies renouvelables d’occuper leur place dans la société sans avoir recours aux subventions », a commenté Gabriele Marchegiani, directeur général d’Elvi Energy et vice-président exécutif du Groupe Electro Power Systems.

En raison de leur emplacement, les îles Maldives font face à des défis importants en termes d’énergie et d’approvisionnement logistique. Situées à plus de 1 000 km du continent le plus proche, et sans accès au réseau électrique, près de la totalité de l’approvisionnement en électricité est réalisé par des groupes électrogènes. De plus, l’archipel, situé à faible altitude et composé de 1 190 îles, est l’un des pays les plus menacés par la montée des eaux provoquée par le réchauffement climatique. Tout cela est donc problématique, tant d’un point de vue environnemental qu’économique. C’est aux Maldives que la production d’électricité en Asie du Sud coûte le plus cher, allant jusqu’à 40 $ US cents / kWh, et le pays dépense 14% de son PIB – plus que pour la santé et l’éducation réunies – pour l’importation de combustibles fossiles

A propos d’Electro Power Systems

Electro Power Systems (EPS) est le pionnier des solutions de stockage d’énergie hybrides intégrées et technologiquement neutres pour soutenir le réseau dans les économies développées et la production d’électricité hors réseau dans les pays émergents. La mission du Groupe est de débloquer la transition énergétique, en contrôlant l’intermittence des sources d’énergie renouvelables. Grâce à l’intégration transparente des meilleures technologies de batterie au monde pour fournir la flexibilité, et la plate-forme de stockage à base d’hydrogène et d’oxygène unique du Groupe dotée d’une autonomie plus longue, sans avoir recours à des générateurs diesel ou à gaz, les technologies du Groupe permettent d’alimenter les collectivités locales en électricité 24h sur 24 et 7 jours sur 7, de manière plus propre et moins coûteuse.

La société EPS est aujourd’hui cotée sur le marché réglementé français Euronext et intègre les indices CAC® Mid & Small et CAC® All-Tradable : son siège social est situé à Paris, la R&D et la production sont situées en Italie avec également des équipes internationales basées en Californie et à Singapour.

Le Groupe a installé, en plus, 3MW de systèmes d’hydrogène, 8,7 MW de centrales électriques hybrides et 44,3 MWh de capacité de stockage d’énergie pour une puissance totale de 21,1 MW déployée dans 21 pays à travers le monde, y compris en Europe, aux États-Unis, en Australie, en Chine, en Asie et en Afrique.

Photo illustration
Par Giorgio Montersino from Milan, Italy — http://www.flickr.com/photos/39442289@N00/2339686551, CC BY-SA 2.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=3762802

( src – CP – EPS )

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

5 Commentaires sur "îles Maldives : nouvelle centrale électrique hybride hors-réseau"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Pastilleverte
Invité
PV c’est OK, stockage par batteries (le meilleurs sur le marché…) OK, mais quid du stockage “renouvelable” (et pourquoi pas ,bio ?), ça ressemblerait à une pile à combustible, mais le mot n’est pas employé… Autremet c’est sur que le “complexe hôtelier”, ou du_ moins sa maison mère doit avoir un chiffre d’affaires supérieur au PIB des Maldives ! Bravo pour le couplet sur la montée des océans, dont Axel Morner un des plus grands spécialistes de la question a démontré, notamment avec mesures sur le terrain, que l’alarmisme n’est pas de mise aux Maldives… sauf pour l’île princiâle à… Lire plus »
Skeptic
Invité

Il est facile de trouver sur internet que Nils-Axel Mörner et ses thèses sont très controversées.

stephsea0
Invité
Si on me demandait quels seraient les pays dans lesquels je ne souhaiterais me rendre – et dépenser de l’énergie – sous aucun prétexte, les Maldives en ferait évidement partie, en tout cas pas en tant que touriste. Hors sujet? Oui et non. Si on le prend sur le ton de la polémique, c’est en effet un commentaire inutile. Si par contre on regarde l’énergie comme le centre de toutes les préoccupations, comme le sang vital, le centre de gravité de tout ce qui arrive en matière d’humanité, de société, de collectivité, d’activité économique, alors ce décalage du débat prend… Lire plus »
seb
Invité

“Cette centrale permettra, une réduction de la consommation de diesel d’environ 275 000 litres par an, tout en réduisant les émissions de gaz à effet de serre d’environ 165 tonnes de CO2 par an.” Heu … sachant qu’un litre de diesel emet 2.67 kg de CO2… un des deux chiffre est faux

Tech
Invité
alors on a plus le droit de se déplacer selon vous ! même pour aller travailler on pollue! ne serait-ce que la fabrication des chaussures dans le cas ou vous y allez à pieds! même en télétravail, donc sans déplacement, le centre serveur qui fonctionne pour vous pollue! les maldives on y va comment sinon? à la nage? sans tourisme l’économie des maldives tourne avec quoi? et sans économie, la pauvreté alimente des extrémistes religieux! c’est justement dans les sites isolés comme les iles que tout ces projets on du sens, spécialement si ce sont les touristes , plus argentés… Lire plus »
wpDiscuz