Enerzine

Inauguration d’un pilote de torréfaction en Aquitaine

Partagez l'article

Le consortium de recherche PREBIOM (PREtraitement de la BIOMasse) est un regroupement d’acteurs régionaux dont l’objectif est d’étudier les potentialités de mise en place de filières industrielles de valorisation énergétique de la biomasse lignocellulosique en Aquitaine.

Il a inauguré vendredi à Pau, le pilote de torréfaction de la biomasse du projet Prebiom. Le programme de recherche, qui dispose d’un budget total de 1,27 M€ sur trois ans, est mené grâce au soutien financier du Conseil régional d’Aquitaine et de la Communauté de Communes de Lacq à hauteur respectivement de 200 K€ et 60 K€.

Ces filières transformeront de la biomasse issue de l’exploitation forestière ou agricole en un produit intermédiaire solide, stabilisé, plus dense énergétiquement, pour être ensuite intégré dans les filières biomasse énergie (cogénération, chaufferie) ou biocarburants de 2e génération.

Inauguration d'un pilote de torréfaction en Aquitaine

Les travaux conduits dans PREBIOM s’articulent autour de deux volets d’ordre socio-économique et technique :

  • Le premier volet concerne l’étude de la faisabilité économique, sociétale et environnementale de filières de valorisation énergétique de la biomasse à l’échelle régionale.

    Plus précisément, il s’agit de répondre aux interrogations relatives aux ressources en biomasse disponibles à court ou moyen terme en Aquitaine, à l’étendue des bassins de collecte afférents ainsi qu’au nombre et à la taille des unités à implanter. Il s’agit par ailleurs d’étudier l’acceptabilité sociale de ces filières potentielles, sachant que le programme PREBIOM a choisi de se concentrer uniquement sur des filières utilisant des biomasses non alimentaires et ne concurrençant pas les filières agricoles ou forestières existantes (résidus agricoles ou forestiers ou cultures dédiées sur des surfaces disponibles ou qui deviendront disponibles). 

  • Le deuxième volet concerne l’étude du prétraitement par torréfaction des biomasses ligno-cellulosiques sélectionnées dans le premier volet du projet.

    Un pilote de laboratoire dédié, d’une capacité de traitement de 2kg/h, a été construit afin de tester des échantillons de ces biomasses. De façon très schématique, la torréfaction est une opération de dégradation thermique réalisée aux alentours de 250°C en absence d’oxygène ; elle produit un solide hydrophobe, résistant aux agressions biologiques et friable, accroissant ainsi la densité énergétique et facilitant considérablement le stockage et le transport. Cet outil permettra d’étudier l’influence de divers paramètres opératoires du procédé afin d’en optimiser le fonctionnement et d’obtenir des données de base pour la définition d’un cahier des charges d’un pilote semi-industriel. Il permettra également de nourrir à son tour les études technico-économiques et environnementales menées dans le premier volet. Ce travail est conduit dans le cadre d’une thèse du LaTEP-UPPA cofinancée par Aquitaine Électronique.

** Piloté par l’IFP, PREBIOM compte sept autres partenaires : l’APESA, Aquitaine Électronique, ARVALIS Institut du Végétal, COFELY, la Coopérative Agricole et Forestière Sud Atlantique (CAFSA), le Laboratoire de Thermique Énergétique et Procédés de l’Université de Pau (LaTEP-UPPA) et OCEOL.

[credits images : courtoisement offertes par l’IFP ]


Partagez l'article

 



    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    Soyez le premier à commenter !

    Me notifier des
    avatar
    wpDiscuz