Installations solaires PV en toiture : des coûts de montage à la baisse

Les installateurs le savent, le montage de panneaux photovoltaïques en toiture se révèle être une tâche délicate, souvent fastidieuse et où les équipements exercent une contrainte forte sur les toits.

Afin de pallier à ces divers inconvénients, la société Flamco vient de dévoiler sa toute nouvelle solution pour le montage de panneaux Photovoltaïque sur les toits plats, dénommée ‘Flamco Falx’.

Un produit de montage ingénieux et léger

Flamco Falx se compose de seulement trois pièces : un bloc de montage, un rail pour assembler commodément les rangées de blocs et un clip pour fixer fermement les panneaux PV. Ce système se pose en un tour de main, sans aucun outil. Il permet selon son concepteur de procurer "une économie de 50% sur les coûts de montage."

Une innovation révolutionnaire

Un système de montage pour tout type de panneau photovoltaïque qui se compose de seulement trois pièces est déjà révolutionnaire en soi. Mais, Flamco Falx propose aussi d’autres innovations. Par exemple, le système reste fermement en place, même en cas de vents violents, grâce à la conception aérodynamique intelligente. Les propriétés aérodynamiques ont été testées en soufflerie par une instance indépendante, conformément à la norme néerlandaise NVN 7250. Cela a pour effet de réduire au minimum le lest requis. Pour ce lest, on peut utiliser le gravier sur le toit, grâce aux évidements spéciaux dans les espaces latéraux des blocs de montage. Le cas échéant, des dalles de pavés peuvent aussi être posées dans cette zone. L’utilisation de matériaux légers fait en sorte que la contrainte sur le toit est très faible.

Installation de panneaux solaires PV : 50% sur les coûts de montage

Un système ingénieux

Par ailleurs, le système Falx conviendra pour toutes les marques et toutes les dimensions de panneaux photovoltaïques. Avec son poids léger et au lest minimal requis, il peut être utilisé sur quasiment tous les toits plats.

Installation de panneaux solaires PV : 50% sur les coûts de montage

La ventilation intelligente intégrale et la convection active garantissent également une meilleure maîtrise de la température. Cela rend les panneaux PV plus efficaces et accroît leur longévité. De plus, les eaux pluviales sont évacuées de tous les côtés. Cela affecte au minimum la fonction du toit. Les blocs de montage sont fabriqués dans un plastique résistant aux intempéries.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

5 Commentaires sur "Installations solaires PV en toiture : des coûts de montage à la baisse"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Steph
Invité

Qui leur dit qu’il n’y a pas de tarif d’OA en France pour ce type de montage ?

crolles
Invité

C’est du “superposé”. La législation Française actuelle le classe dans la catégorie T5 complètement dissuasive en termes de tarif d’achat. Cdlt

b api
Invité

Sur les images, l’inclinaison est de 15 ou 20 °, valable pour les tropiques. L’inclinaison varie autour de 35° en France métropolitaine, et plus encore en Holland chez ce fabricant. D’où perte de rendement. Si les inclinaisons augmentent, les modules doivent s’écarter pour limiter les ombrages.

Luis
Invité
¤ En parcourant un site précédemment cité, on trouve ces informations intéressantes sur l’irradiation solaire reçue selon l’inclinaison et l’orientation des panneaux. Dans le cas de Paris, l’irradiation est à peu près de 2% inférieure pour une inclinaison de 15° ou de 45° comparé à 30°, à condition que l’orientation soit plein sud. Cependant, une inclinaison plus faible permet de rapprocher des panneaux installés en terrasse ou au sol et on gagne sans doute en production. Cela permet aussi de mettre plus de capacité sur une même surface et, pour une installation au sol, de réduire en proportion les coûts… Lire plus »
Sonate
Invité

L’azimuth plein sud ainsi que la règle de l’inclinaison sont surtout importants quand on a beaucoup de radiation directe. Dans le cas d’un climat avec beaucoup de radiation diffuse (ex: à Lille, on a en moyenne annuelle 54% de la radiation qui est diffuse), ces règles ne valent plus puisque les rayons lumineux viennent de toutes les directions. Ou du moins, leur importance est à relativiser.

wpDiscuz