Interconnexion réseaux : dérogation partielle pour la CRE et l’OFGEM

La commission européenne a confirmé la décision des régulateurs français et anglais, la CRE et l’OFGEM, d’accorder une dérogation partielle à une nouvelle interconnexion entre les réseaux d’électricité français et anglais.

La CRE et l’OFGEM ont rendu publiques leurs décisions d’accorder cette dérogation à un acteur privé, ElecLink, société dont le capital est détenu à 51 % par Star Capital et 49 % par le Groupe Eurotunnel.

Cette dérogation lui permettra de développer une interconnexion à l’intérieur du Tunnel sous la Manche. La mise en service de l’interconnexion est prévue au dernier trimestre 2016. Elle apportera alors une capacité supplémentaire de 1.000 MW, soit une augmentation de 50 % par rapport à la capacité d’interconnexion actuelle.

Cette dérogation s’accompagne de la mise en place d’un dispositif imposant le partage d’une partie des recettes avec les utilisateurs des réseaux d’électricité pour éviter une rentabilité excessive pour les investisseurs, une exploitation économiquement efficace et un accès équitable de l’interconnexion à l’ensemble des acteurs et en particulier les plus modestes.

Avec à ce dispositif, la nouvelle interconnexion doit contribuer à la sécurité d’approvisionnement, à l’utilisation efficace des parcs de production et donc vers la diminution des prix de l’électricité.

Partagez l'article

 



            

Articles connexes

Poster un Commentaire

4 Commentaires sur "Interconnexion réseaux : dérogation partielle pour la CRE et l’OFGEM"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
chelya
Invité

Mais à part ça on va nous expliquer que “les lumières vont s’éteindre” si on enlevé le monopole du transport de l’électricité… (tout comme le téléphone était censé disparaitre avec la fin du monopole de france telecom)

Sicetaitsimple
Invité

Exploiter une ligne d’interconnexion en courant continu et exploiter un réseau de transport, ça n’a rien à voir. L’article n’est d’ailleurs pas très clair, la “dérogation” en question vise surtout à permettre à l’opérateur de sortir du droit commun notamment vis-à-vis des allocations de capacité de façon à lui permettre pendant quelques années de sécuriser ses revenus via des contrats de long terme. Bref tout le contraire d’un système “libéral”.en permettant à un acteur “privé” de s’exonérer au moins temporairement des règles applicables aux “monopoles”! Sur le fond, c’est nécessaire pour que les projets comme celui-ci émergent. Pour les curieux:

Herve
Invité

Je crois qu’il ne s’agit pas d’incapacité mais d’interdiction… En principe les monopoles c’est pas bien, sauf quand l’activité necessite des réseaux, car dans ce cas, le monopole (s’il est bien dirigé) est bien plus efficient.

Sicetaitsimple
Invité

Bah non, vous ne savez pas lire. Ce que je vous confirme, c’est que “exploiter une ligne d’interconnexion en courant continu et exploiter un réseau de transport, ça n’a rien à voir”

wpDiscuz