Enerzine

Iran : Ca se gate…

Partagez l'article

Le Césium 137 que peu de pays produisent est un matériau radioactif qui peut être utilisé pour des applications pacifiques et industrielles mais qui peut être utilisé aussi pour fabriquer des bombes dites "sales" composées d’un faible charge explosive qui dissémine le dit Cesium lequel tue ensuite par l’émission de rayons gammas très puissants. Le fait que l’on ait découvert du Césium 137 dans une chargement de métaux non ferreux de récupération à destination de l’Iran ne prouve pas de mauvaises intentions de la part de ce pays. Ce peut être en effet une simple erreur des récupérateurs et ce n’est pas répréhensible au titre de l’embargo auquel est soumis l’Iran sur les produits nucléaires. Mais ce peut aussi être la partie émergentes de futures attaques terroristes par des groupes extrémistes islamistes hébérgés en Iran. En tous cas la découverte en est mal venue en ce moment;

Six pays membres du Conseil de Sécurité de l’Onu dont la Chine et la Russie viennent en effet de se mettre d’accord à Berlin pour transmettre au Conseil de Sécurité une nouvelle résolution qui, après celles de decembre 2006 et Mars 2007 devait sévériser les mesures prises contre le pays, ses diplomates et les entreprises participant à ce programme. Nul doute que l’affaire a permis de convaincre plus facilement Chine et Russie de signer le texte.

Autre difficultés, internes celles là, l’Iran subit un hiver très froid qui l’a d’ailleurs forcé à interrompre ses livraisons de gaz à la Turquie ( Gazprom a pris le relai ! ) mais s’est surtout traduit par l’interruption du ravitaillement en gaz de nombre de villages reculés du nord de l’Iran. Le parlement iranien a légiféré pour débloquer 680 millions d’euros pour acheter et fournir du gaz à ces villages mais Mahmoud Ahmadinejad a refusé d’appliquer la loi pour cause de difficulté budgétaire. Il s’en est suivi une lettre officielle du vrai dirigeant de l’Iran, l’Ayatollah Khameini, le guide suprème, pour rappeller à Ahmadinejad que les lois adoptées selon les procédures constitutionnelles devaient être respectées.

Tout ceci pour dire qu’au delà des rodomontades de Mahmoud Ahmadinejad, la situation économique n’est pas brillante et que les choix politiques d’Ahmadinejad en faveur d’aides sociales importantes plutot qu’en investissements productifs ne font que générer de l’inflation et du chomage.

A suivre.

[ Archive ] – Cet article a été écrit par Caderange


Partagez l'article

 



    Poster un Commentaire

    Soyez le premier à commenter !

    Me notifier des
    avatar
    wpDiscuz