Enerzine

Iran : la centrale nucléaire de Bouchehr a démarré

Partagez l'article

L’Iran a annoncé samedi avoir démarré la centrale nucléaire de Bouchehr et cela malgré des sanctions internationales qui pèsent sur son programme nucléaire, soupçonné de favoriser des objectifs militaires plutôt que civils.

Le site de la centrale nucléaire situé à 12 kilomètres de la ville de Bouchehr (Sud de l’Iran) a été construite en coopération avec la Russie. Cette dernière s’est engagée à délivrer pendant dix ans le combustible nécessaire à son fonctionnement et à le récupérer après usage pour éviter les risques de prolifération.

Le chargement des 163 barres de combustible livré par Moscou dans le coeur du réacteur devrait s’achever vers le 5 septembre. Il faudra ensuite environ deux mois pour que la centrale de 1 000 mégawatts puisse être raccordée au réseau électrique. À terme, Téhéran veut produire 20 000 mégawatts d’électricité d’origine nucléaire.

Selon le département d’Etat américain, la centrale nucléaire de Bouchehr ne constitue "aucune menace de prolifération".

Historique de la centrale de Bouchehr

Les travaux avaient été commencés par l’entreprise allemande Kraftwerk Union A.G., une filiale de Siemens AG, qui avait signé en 1975 un contrat pour construire deux réacteurs nucléaires pour 4 à 6 milliards de dollars. Ils ont été stoppés en janvier 1979, et Kraftwerk-Union s’est totalement retirée du projet en juillet 1979, avec un réacteur réalisé à 50%, et l’autre réacteur réalisé à 85%. Les Allemands ont affirmé avoir pris cette décision suite à un défaut de paiement de l’Iran de 450 millions de dollars. La société a cependant reçu 2,5 milliars de dollars sur ce contrat. Leur retrait s’est produit après la révolution islamique de 1979.

Pendant la Guerre Iran-Irak, les réacteurs ont été endommagés par de multiples attaques aériennes de l’armée irakienne entre février 1985 et 1988. L’Iran demanda à Siemens de terminer sa construction, mais Siemens refusa en raison de pressions diplomatiques des Etats-Unis. Peu de temps après, l’Irak envahissait l’Iran et le programme nucléaire fut arrêté jusqu’à la fin de la guerre.

En 1995, la Russie signa un contrat d’un milliard de dollars pour fournir un réacteur à eau légère sur le site de la centrale. Mais les États-Unis soupçonnèrent alors l’Iran de vouloir obtenir du plutonium, pour fabriquer la bombe atomique, grâce à ce réacteur.

Le 5 février 2009, Sergueï Kirienko, le directeur de l’Agence fédérale russe de l’énergie atomique (Rosatom), qui gère l’industrie et les sites nucléaires russes, a annoncé le lancement technique du réacteur, avant la fin de l’année.

Le 25 février 2009, Sergueï Kirienko a déclaré officiellement que la centrale était terminée.

Le 28 janvier 2009, la Russie a achevé la livraison du combustible nucléaire destiné au réacteur, conformément à un accord intergouvernemental russo-iranien, et sous le contrôle de l’Agence internationale de l’énergie atomique.

(src : Wikipedia)


Partagez l'article

 



    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    Soyez le premier à commenter !

    Me notifier des
    avatar
    wpDiscuz