Iran : nouveau champ gazier d’environ 500 milliards m3

Le vice-ministre iranien du pétrole, Ahmad Ghalebani, a annoncé lundi que la valeur d’un nouveau champ gazier jugé très prometteur situé dans le sud du pays atteindrait les 133 milliards de dollars.

"Le nouveau champ gazier possède des réserves de l’ordre 495 milliards metres cubes d’une valeur de 133 milliards de dollars et se trouve à l’Est d’Assalouyeh", a déclaré à une agence de presse contrôlée par le ministère iranien du pétrole, M. Ghalebani, qui est également directeur de la National Iranian Oil Company (NIOC).

Le port d’Assalouyeh, basé dans le sud de l’Iran, constitue une importante zone énergétique, reliée au champ gazier géant offshore de South Pars, dans le Golfe et partagé avec le Qatar.

L’Iran possède les deuxièmes réserves gazières prouvées au monde, derrière la Russie. La population et les industriels du pays consomment la quasi-totalité du gaz produit dans le pays (600 millions de mètres cubes par jour).

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

3 Commentaires sur "Iran : nouveau champ gazier d’environ 500 milliards m3"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Pastilleverte
Invité

on a peut être “enterré” (sic) un peu vite le gaz, et je ne parle que du gaz “conventionnel”. c’est pas la paancée, mais une bonne solution d’attente (n’est-ce pas nos amis allemands-qui-soortent-du-nucléaire ?) Et le CO2, alors, On s’en f…, on a pas trouvé meilleur fertilisant depuis que le monde est monde (et que la Terre est- presque – ronde)

Minitax
Invité

“Alors brûlons du charbon, c’est moins précieux comme combustible que le méthane.” ————– Parce qu’il y en a croient que les Allemands, Chinois, Australiens, Américains se privent de brûler du charbon pour “sauver” le climat ??? Décidément, avec le CO2, on arrive à faire croire n’importe quoi aux gogos.

jl06
Invité
Voilà une belle découverte. On ne rajoute pas près de 500 milliards de m3 de gaz – de réserves qui plus est – tous les jours par les temps qui courent. Pour mettre les choses en perspectives, Total annonçait le même jour une découverte en Mer de Barents de 10 à 50 milliards de m3 en place. Mais que représente vraiment cette découverte? 500 milliards de m3, c’est moins d’un cinquantième des réserves iraniennes, qui représentent à leur tour un peu moins de 16% des réserves mondiales. Alors ce n’est pas ça qui va changer la donne énergétique mondiale. Inquiétant… Lire plus »
wpDiscuz