Enerzine

Israël : 50.000 batteries Li-ion pour la centrale solaire thermodynamique

Partagez l'article

Aux termes d’un contrat de plusieurs millions d’euros, la filiale du groupe Saft (Tadiran) fournira plus de 50.000 systèmes batteries lithium-ion rechargeables à BrightSource pour équiper la centrale solaire thermodynamique de 121 MW située à Ashalim, en Israël.

A ce titre, des systèmes batteries rechargeables alimenteront plus de 50.000 miroirs contrôlés par ordinateur. Également appelés héliostats, ces miroirs seront déployés dans la centrale solaire thermodynamique d’Ashalim située dans le désert israélien et qui sera construite par Alstom.

Développée par BrightSource Energy, cette technologie éprouvée permet de produire de l’électricité selon une technique identique aux centrales à combustibles fossiles, c’est-à-dire en produisant de la vapeur à haute température pour entraîner une turbine classique. Mais pour générer cette vapeur, BrightSource exploite l’énergie du soleil au lieu de combustibles fossiles.

Des milliers d’héliostats contrôlés individuellement suivent le soleil et réfléchissent la lumière solaire vers une chaudière située au sommet d’une tour de 240 mètres. Lorsqu’elle frappe le récepteur solaire (la chaudière), la lumière solaire concentrée génère de la vapeur surchauffée qui est utilisée pour entraîner une turbine et ainsi produire de l’électricité.

La centrale d’Ashalim est implantée sur un terrain de 3,15 km2 dans le désert du Néguev. Elle affichera une puissance totale de 121 MW, ce qui représente une quantité d’électricité suffisante pour répondre à la demande de plus de 120 000 foyers.

Pendant la journée, les batteries rechargeables de Tadiran alimenteront les moteurs des héliostats et les systèmes de communication. L’utilisation de ces batteries rechargeables permet de supprimer les réseaux de câblage et de communications filaires coûteux habituellement nécessaires pour alimenter les moteurs des héliostats et les modules de commande.

Israël : 50.000 batteries Li-ion pour la centrale solaire thermodynamique

Les batteries rechargeables de la série TLI développées par Tadiran Batteries assureront un fonctionnement continu, de jour comme de nuit, pendant au moins 25 ans. Spécifiquement conçue pour les environnements les plus difficiles, la série TLI répond selon Saft aux conditions exigeantes d’une utilisation à long terme dans un environnement désertique.

"Nous sommes très fiers que nos systèmes batteries lithium-ion rechargeables de pointe aient été choisis pour ce projet novateur piloté par BrightSource Energy. Cette commande passée par un nouveau client pour un nouveau sous-segment dans le secteur de la récupération d’énergie marque une avancée commerciale majeure pour Tadiran et souligne la reconnaissance de l’excellence de ses batteries par l’industrie" a déclaré Igal Carmi, PDG de Tadiran Batteries.


Partagez l'article

 



    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    6 Commentaires sur "Israël : 50.000 batteries Li-ion pour la centrale solaire thermodynamique"

    Me notifier des
    avatar
    Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
    Tech
    Invité

    je suis vous le savez pour toutes les ENR et donc aussi pour le solaire, mais contre le marketing qui s’écoute parler ;o) « de jour comme de nuit » c’est sur que l’horientation des miroirs de l’héliostat la nuit c’est important :o))) en tous cas voila une application qui utilise le soleil de jour pour motoriser ces miroirs qui n’auront donc pas besoin du réseau! les batteries combleront les passages nuageux! il faudrait aussi un stockage eau chaude pré-vapeur pour pouvoir aussi aider les pointes

    seb
    Invité
    « les batteries combleront les passages nuageux!  » Le but n’est pas de palier à l’intermitence, mais de réduire les quantités de cables à tirer… Ces batteries serviront à orienter les miroir. Ils ne précisent pas comment elles se rechargent, mais j’imagine que c’est grace à un petit panneau PV. On voit de plus en plus d’applications où une batterie et un petit panneau solaire sont plus économiques que de relier un équipement au réseau (pour les parc-metres depuis des années, les panneaux clignotants, de plus en plus sur l’éclairage, et maintenant pour des applications plus spécifiques comme ces héliostats). Là… Lire plus »
    Guydegif(91)
    Invité
    Les héliostats ne vont pas trop fonctionner de nuit, sans soleil, comme chacun sait:  »…Des milliers d’héliostats contrôlés individuellement suivent le soleil et réfléchissent la lumière solaire vers une chaudière située au sommet d’une tour de 240 mètres », par contre, pour pallier à l’absence de soleil:  »… la lumière solaire concentrée génère de la vapeur surchauffée qui est utilisée pour entraîner une turbine et ainsi produire de l’électricité. », la vapeur surchauffée pourrait être générée, pendant la phase nuit, par des  »sels fondus », ayant accumulé en journée de l’énergie solaire, permettant de la sorte un fonctionnement turbine-alternateur, donc production de MWHs… Lire plus »
    climax1891
    Invité

    La centrale espagnole Gemasolar a couté 220 millions d’euros pour une puissance de 19,9 MW. Pour une centrale de 121 MW, il faudrait compter 1,3 milliard d’euros.

    Francesco66
    Invité

    Curieux de savoir ce qu’il en sera pour Noor 3 au Maroc dont la capacité serait de 120 MW …avec des sels fondus ! et un peu moins de 100 000 heliostats

    energiestr
    Invité
    Comme d’habitude le titre est trompeur : il laisse penser que la production de la centrale est stockée dans des batteries, ce qui serait une première et représenterait une énorme quantité de batteries. Le fait qu’il y ait une petite batterie pour commander chaque panneau n’a AUCUN intérêt pour les lecteurs d’ENERZINE ! Pourquoi pas bientôt le fournisseur des vis ou des câbles… Faire des centrales solaires avec stockage pour produire nuit et jour est un enjeu majeur, sur lequel nous travailllons avec nos volants VOSS en béton, pour réduire le prix bien trop élevé des centrales actuelles (au sel… Lire plus »
    wpDiscuz