Enerzine

Italie : projet de batteries ESS haute énergie de l’ordre du Mégawatt

Partagez l'article

Un système de stockage d’énergie (ESS) Li-ion de 2 MW va être installé dans un poste de transformation d’Enel Distribuzione**, en Italie du Sud, contributant ainsi à la stabilité des réseaux et de flux de puissance générés par la croissance exponentielle des sources d’énergie renouvelable intermittentes en Italie.

C’est le spécialiste mondial de la conception et de la production de batteries industrielles de haute technologie, SAFT qui se chargera de fournir le système de stockage d’énergie au lithium-ion de grande puissance destiné à faciliter l’intégration des sources d’énergie renouvelable dans le réseau d’Enel Distribuzione.

Le système aura la capacité de délivrer 2 MW de puissance et de stocker 1 MWh d’énergie. Les batteries Li-ion Saft seront installées et mises en service à l’automne 2013 dans le poste source qui dessert la région des Pouilles.

"Dès les premiers contacts, SAET a été impressionné par l’expérience avérée de Saft et par la haute technologie de ses batteries Li-ion qui représentent des atouts importants pour cet ambitieux projet d’Enel. Celui-ci constituera une référence majeure pour l’installation d’un système ESS clé en main à l’échelle du mégawatt dans une application commerciale" a déclaré Barbara Rossi, Directrice du développement commercial de SAET.

Le stockage de l’énergie représente une alternative aux gros investissements de modernisation d’infrastructure, comme l’augmentation de la puissance des transformateurs, pour l’intégration des énergies renouvelables dans le réseau. Dans le cas présent, le poste source des Pouilles se situe dans une région riche en sources d’énergie renouvelable. Celles-ci sont intrinsèquement variables et intermittentes et peuvent provoquer des problèmes sur le réseau, notamment des flux de puissance inverse au niveau des transformateurs HT/MT. Le système ESS de Saft permet de réduire la variabilité des flux de puissance et d’améliorer le contrôle et la prévisibilité du profil d’échange d’énergie entre le poste de transformation et le réseau national italien.

Saft livrera le système de stockage d’énergie Li-ion de grande puissance à SAET, qui fournira un système clé en main à Enel comprenant le système de batteries en container, le raccordement au réseau, le système de contrôle et de gestion ainsi que des prestations d’installation et de mise en service.

Après avoir livré plusieurs systèmes de stockage d’énergie conteneurisés en Amérique du Nord et en Europe, notamment un contrat de 3 MWh avec Endesa -la compagnie électrique filiale d’Enel en Espagne- il s’agit là du premier projet de batteries ESS haute énergie de l’ordre du mégawatt en Italie.

Cette installation concerne l’un des 3 projets initiaux ESS financés par le POI Energy (Programme Opérationnel Interrégional 2007-2013) situés dans les Pouilles, en Calabre et en Sicile. Le POI Energy apporte son soutien à des projets destinés à améliorer l’efficacité, les économies d’énergie et la production de sources d’énergie renouvelable ; avec la contribution du FEDER (Fonds Européen de Développement Régional)apportée à Enel Distribution par le ministère du développement économique.


*** Enel Distribuzione, filiale du groupe multinational Enel, alimente en électricité 85 % des clients italiens. Enel est un acteur important du stockage d’énergie qui gère actuellement 7 projets européens sur 10 en Italie. Ces projets sont destinés à favoriser l’adaptation du réseau de distribution national pour une intégration massive de sources d’énergie renouvelable. Celles-ci ont atteint en 2012, un total de 23,8 GW, dont 14,8 GW d’énergie photovoltaïque, principalement dans le Sud.


Partagez l'article

 



    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    20 Commentaires sur "Italie : projet de batteries ESS haute énergie de l’ordre du Mégawatt"

    Me notifier des
    avatar
    Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
    Pas naif
    Invité

    … 1000 KWh stockés sur place et libérables en 30minutes, soit 2000KW de puissance: cela correspond à étaler ou se substituer à 1 seule éolienne de taille normale… C’est un jouet d’enfant qu’on nous fait croire capable de résoudre le problème du talon d’Achille définitif de certaines EnR… Les lobbies financiers sont devenus experts en s’enrichissant simplement en chatouillant les imbéciles là où ils aiment et tant pis pour ceux qui payeront la note pendant 20ans, à savoir les citoyens électeurs ordinaires.

    Bob1
    Invité
    C’est pas pour remplacer la production d’une éolienne quand y’a pas de vent, c’est pour stabiliser le réseau Il est bien écrit que c’est pour « réduire la variabilité des flux », il n’est en aucun cas question de l’annuler ou de tout résoudre d’un coup de baguette magique. Vous vous faites des idées sur ce que vous supposez qu’on veuille vous faire croire Le stockage li-ion haute puissance n’est pas si répendu que ca et ca peut etre intéréssant de voir son comportement sur le terrain ! Et puis saft est une entreprise francaise reconnue dans son domaine, si elle peut… Lire plus »
    Bob1
    Invité

    Ne vous laissez pas influencé par « pas naïf » qui parle d’éolienne, ce système n’est pas dédié aux éoliennes spécifiquement et met en jeu d’autres facteurs comme le PV mais aussi la consommation sur le réseau. On parle souvent de l’intermittence du photovoltaique ou de l’éolien, mais la consommation électrique est elle aussi intermittente, la différence est qu’elle est prédictible assez précisément

    climax1891
    Invité

    La région des Pouilles est une des régions les plus ensoleillée d’Europe. La première centrale hybride solaire biomasse vient d’entrer en service en Espagne à Les Borges Blanque. Une centrale de 22,5 MW avec une production prévue de 90 000 MWh par an. Une energie disponible 24H sur 24, 7 jours sur 7. Source A biomass-solar hybrid plant begins operations in Spain

    chiedo
    Invité

    « C’est pas pour remplacer la production d’une éolienne quand y’a pas de vent, c’est pour stabiliser le réseau » C’est pas le rôle des STEP de stabilisé le réseau ? On pompe quant il y a un surplus on turbine quant il en manque. « ces systèmes de stockage sont quand même la clé pour que les ENR soit une réelle alternative au nucléaire. » Pour pallié à des trous de plusieurs heures/jours c’est pas encore une solution….

    Bob1
    Invité

    les step peuvent permettre aussi de stabiliser le réseau, ceux sont deux systèmes de stockage d’électricité de types différent mais la finalité est la même Par contre, la région des pouilles est pas vraiment adaptée pour les barrages, vu que c’est tout plat Et encore une fois, il ne s’agit pas de pallier les gros trous de production quand y’a pas de soleil/vent, mais d’amortir les chutes extrement brusques (et breves) de production lors de passages nuageux par exemple

    Tech
    Invité
    n’en déplaise à certain, moi je suis content, la cause avance, les producteurs de masse objecte immédiatement le remplacement total du moyen de production, ce n’est pas le sujet, chauqe système de stockage a sa constante de temps et sa puissance le but c’est d’éviter les excès et progressivement, installation par installation les stockages prendront leur place automatiquement et on ne saura plus faire sans! est-ce que nos anciens coupaient le bois tous les jours au fur et à mesure qu’il le brulaient? non, ils s’y mettaient quand ils pensaient avoir la force de le faire et STOCKAIENT leur stères… Lire plus »
    chiedo
    Invité

    Effectivement sa se justifie quant on a pas de possibilité de STEP, et peu être es-ce aussi plus réactif ? Par contre dire que c’est la clé pour sortir du Nuk ….. Y a quand même un sacré grand écart ! En l’état actuel des choses réduire le nuk pour augmenter l’éolien va de paire avec une augmentation des systèmes de production fossiles, et c’est pas quelques batteries qui changerons quoi que ce soit, surtout si le problème ne vient pas de la régulation, mais bien des trous !

    Sicetaitsimple
    Invité

    même si c’est une batterie…. C’est un moyen, et c’est dit dans l’aricle (même si c’est une expérimentation , c’est bien le but à terme), de régler des problèmes locaux de réseau en évitant des investissements plus lourds dans celui-ci. Le choix des Pouilles n’est pas innocent, c’est la région Italienne la plus équipée en PV ( env. 2500MW) alors que c’est une région qui ( je n’ai pas les chiffres exacts) consomme assez peu. Mais même en en déployant 10000 de ce type sur le sol italien, vous stockerez 10GWh au mieux , environ 20mn de consommation.

    Tech
    Invité
    Les Pouilles consommant peu! faudrait voyager un peu non avant de parler! et pi dire 20 minute de conso quand on ne sait pas annoncer la consommation c’est pas très chiffré cette affirmation, contrairement à ce que vous demandez aux autres, vous vous permettez des approximations! la région de Bari metropole principale des Pouilles c’ est de l’ordre du million de personnes! il y a des industrie chimique, petrochimiques, alimentaires et des fabricants de produits electromécanique automobiles. + le tourisme. donc certainement une conso plus que peu! et encore une fois, vous comparez des pommes et des oranges! et contrairement… Lire plus »
    Sicetaitsimple
    Invité

    Eh bien donnez nous donc la consommation des Pouilles, vous qui voyagez…. Les 20mn , c’est par rapport à l’Italie entière en supposant 10000 batteries de ce type déployées Si le stockage c’est une assurance, c’est bien, mais c’est nouveau, ca vient de sortir! Alors, la conso des Pouilles?

    Sicetaitsimple
    Invité
    Je n’ai pas fait un AR Bari ce Dimanche, il n’y avait pas de place dans les avions. Je n’ai donc pas de chiffre précis sur les Pouilles ( Puglia), mais on va quand même arriver à quelque chose: – En 2012, la consommation totale de la partie Sud de la botte ( Puglia+Basilicata+Calabria+ Campania), c’est environ 49TWh. – Je vous le fais moitié/moitié, 25 TWh pour les Pouilles et 24 pour les 3 autres.C’est à la louche, mais je n’ai pas mieux.Il y environ deux fois plus d’habitants dans les 3 régions que dans les Pouilles, mais effectivement il… Lire plus »
    Dan1
    Invité

    Le gestionnaire de réseau en Italie est TERNA qui est l’équivalent de RTE, c’est lui qui publie les statistiques. Pour les Pouilles, vous avez le choix entre la région par secteur : Ou bien le détail au niveau des provinces et notamment Bari : On dira donc que Puglia = 18,8 TWh en 2011, dont Bari = 4,2 TWh Je viens de faire un voyage devant mon ordinateur ! J’oubliais : l’Italie c’est 313,8 TWh Ceci dit, il n’est pas interdit de franchir les Alpes, il y a énormément à voir de l’autre côté et pas que pour l’électricité.

    Sicetaitsimple
    Invité

    Vous confirmez le « cadeau » que je faisais à Tech en faisant moitié/moitié…. C’est donc environ 19, et non pas 25TWh/an. Donc environ 2200MW de consommation moyenne. Avec 2500MW de PV installés, on comprend que ça puisse parfois poser quelques soucis et qu’Enel choisisse ce terrain d’expérimentation. PS: les 49TWh venaient bien sûr de Terna, c’est le chiffre 2012.

    Dan1
    Invité

    Effectivement votre estimation n’était pas très loin du réel. M’enfin, y-a pas de problème à surproduire au sud pour consommer au nord de l’Italie. Il suffit de faire comme les Allemands mais en sens inverse. Donc on construit de solides lignes à haute tension… vertes (c’est à dire « leucémie free ») et le tour est joué. C’est de la production locale, enfin localement italienne.

    Sicetaitsimple
    Invité

    qu’après Berlin et Edimburg c’est vers Rome que Chelya doit se diriger pour convaincre les dirigeants qu’il faut réduire les réseaux de transport?

    Tech
    Invité
    à sicétaitsimple et DAN1 dans leur duo ala dupon d&t vous vous acharnez à vouloir remplacer une production par une autre et suivant ce que vous voulez affirmer vous aggrégez les infos comme ça vous chante. vous prenez des informations annuelles sans tenir compte des productions consommations instantanées et c’est vous qui parlez en approximations et demandez aux autres des chiffres, au moinsvous aurez fait un peu de recherche et en surfant voyagé un peu ;o) l’article dit que ça aide à la régulation et bien vous montrez que ce stockage joue son role, en évitant peut être une partie… Lire plus »
    Sicetaitsimple
    Invité

    Faut-il juste rappeler que vous affirmiez un peu plus haut et bien sûr sans aucun chiffre à l’appui: « Les Pouilles consommant peu! faudrait voyager un peu non avant de parler! » Alors le ridicule…..

    Sicetaitsimple
    Invité

    « Et sinon ça fait déjà quelques mois que la ligne Nord Sud en Allemagne n’est plus une priorité car elle est maintenant jugée peu utile… » Vous avez réussi à les convaincre? Et attendant, ils font bien semblant : Quels manipulateurs, ces allemands!

    Dan1
    Invité

    A Tech. En quoi suis-je un manipulateur en citant le chiffres exacts de la consommation des Pouilles et plus particulièrement de Bari. C’est factuel tout simplement. en 2011 : – Les Pouilles, c’est 18,8 tWh et Bari 4,4 TWh – L’Italie c’est 313,8 TWh Donc Les Pouilles consomment 6% du total de l’Italie et Bari c’est 1,4 %. Ce sont des faits rapportés par Terna !

    wpDiscuz