ITER : Toshiba remporte un contrat pour les bobines supraconductrices

Toshiba a annoncé récemment la conclusion d’un contrat avec l’Agence de l’énergie atomique du Japon (JAEA) pour la fabrication de bobines de champ toroïdal destinées au réacteur expérimental thermonucléaire international (International Thermonuclear Experimental Reactor – ITER) en cours de construction à Cadarache, en France.

Keihin Product Operations et Toshiba IHI Power Systems Corporation vont commencer à fabriquer les bobines à la fin du mois. L’installation ITER comportera 18 bobines au total et commencera les tests de plasma en 2020.

La société Toshiba a été chargée de fabriquer quatre bobines de champ toroïdal et six conteneurs pour les abriter, et va commencer les livraisons en 2017. Les bobines de champ toroïdal sont utilisées pour produire des champs magnétiques puissants qui confinent le plasma à haute température nécessaire pour que la fusion nucléaire se produise.

Le projet ITER a pour but de démontrer la viabilité de la fusion nucléaire comme source d’énergie future. Le projet est financé et géré par sept entités membres : Le Japon, l’Union européenne, les États-Unis, la Russie, la Chine, la Corée du Sud et l’Inde. La fusion thermonucléaire se produit dans un plasma deutérium-tritium à haute température de l’ordre de 100 millions de degrés, et la chaleur produite par la réaction de fusion sert à générer de l’électricité. Comme la source du carburant de fusion nucléaire est abondante dans la nature, la fusion thermonucléaire, une fois éprouvée, promet de devenir une source d’énergie perpétuelle.

ITER : Toshiba remporte un contrat pour les bobines supraconductrices

La société Toshiba est engagée depuis longtemps dans la recherche et le développement de la technologie de fusion nucléaire, participant à des activités de conception et de fourniture d’équipement. Toshiba a fabriqué des équipements, tels que des bobines et des systèmes d’alimentation électrique, pour le JT-60 du JAEA Naka Fusion Institute, le grand dispositif hélicoïdal du National Institute of Fusion Science (l’Institut national des sciences de la fusion) et pour d’autres instituts au Japon et à l’étranger. En mars 2014, Toshiba a livré des secteurs de la chambre à vide pour JT-60SA, un successeur de JT-60.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz