Japan Airlines teste un biocarburant à base de cameline

Japan Airlines (JAL) a réalisé avec succès un vol test d’un Boeing alimenté au biocarburant.  Dans le réservoir, un mélange de plantes (Cameline et jatropha) et d’algues.

Le Boeing 747-300 a décollé de l’aéroport de Haneda, à Tokyo, pour un vol d’une heure et demie. Le réacteur n°3 était alimenté par un mélange composé à 50% de biocarburant et 50% de kérosène Jet-A.

Le pilote n’a ressenti  "aucune différence entre la performance du moteur alimenté au mélange de biocarburant, et les trois autres moteurs contenant du carburant habituel". "Tout s’est passé sans problème" a-t-il déclaré à sa descente d’avion. Les résultats seront analysés pendant plusieurs semaines.

"Quand les biocarburants seront produits en quantités suffisantes pour les rendre commercialement viables, nous espèrons être la première compagnie dans le monde à en alimenter nos avions", a indiqué Haruka Nishimatsu, Président de JAL. Un échéance que le Président de Boeing Japon évalue pour sa part entre 3 et 5 ans.

Le carburant, mis au point par la société Honeywell, est composé à 84% de cameline, appelée également "lin bâtard" ou "sésame d’Allemagne". Très riche en huile, elle pousse dans les milieux tempérés et peut être cultivée en rotation avec le blé ou d’autres céréales.

Un peu moins de 16% du carburant provenait de jatropha, et moins de 1% d’algues.

[Précision apportée le 02/02 à 14:34, cf commentaire d’André]

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

6 Commentaires sur "Japan Airlines teste un biocarburant à base de cameline"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Bouseux
Invité

C’est le deuxieme article sur des essais d’agrocarburants pour l’aviation. Il serait très intéressant de savoir quelle quantité de carburant est brulé pour un vol, par km/passager et de ramener ces chiffres à la surface nécessaire, ou à l’équivalent nourriture pers/an. Cela aurait le mérite de relativiser l’opportunité de ces innovations.

Marjolaine
Invité

La cameline est une plante qui a des propriétés intéressantes pour la santé humaine. Son huile est utilisée comme complément alimentaire. Plutôt que d’ingurgiter de la chimie, utilisons les plantes pour notre santé. Quant à son utilisation dans les réservoirs carburants des avions, vraiment rien ne les arrête !

Marjolaine bis
Invité
CAMELINE : UTILISATION POUR LA PEAU Il s’agit d’une huile très riche en acides gras linoléniques (jusqu’à 30 %) qui convient aux personnes qui ont la peau très sensible. Elle hydrale et permet une régération cellulaire de la peau, elle atténue les irritations de la peau et des échauffements localisés. CAMELINE : UTILISATION POUR LA CUISINE Riche en acides gras omega-3 (plus de 45 %, peu fréquent chez les végétaux) sa culture en agriculture biologique est appréciée. Elle possède plus de 50 % d’acides gras polyinsaturés. Ses composants majeurs sont l’acidealpha-linolenique C18:3 et l’acide linoleique C18:2. Riche en antioxydants, comme… Lire plus »
Andre1
Invité

Une grande inconnue ! Le texte précise “Le réacteur n°3 était alimenté par un mélange biocarburant-kérosène Jet-A”. Alors, dans quelle proportion ? Si c’est avec quelques % et avec 1 réacteur sur les 4 il n’y a pas de quoi pavoiser.

andre
Invité

Le texte indique “Le réacteur n°3 était alimenté par un mélange biocarburant -kérosène Jet-A”. Mais il ne précise pas dans quelle proportion. S’il ne s’agit que de quelques % et avec 1 seul des 4 réacteurs alimenté il n’y a pas de quoi pavoiser !

Francis
Invité
je suis aussi stupéfait,voire scandalisé,de voir qu’on continue à vouloir utiliser des produits alimentaires pour faire tourner des moteurs (et à grande échelle !) .Que mets-t-on dans le crane de ces gens là pendant leurs “études”en “grandes”écoles ? Il faut leur apprendre à mieux regarder le monde ! (il a faim !!) Et qui finance de telles stupidités ? (des “grands” de ce monde ? Quel monde ?) Quand je pense à toutes les difficultés que nous rencontrons pour trouver des soutiens financiers à un projet en cours (sur fonds propres!) cela me révolte . Quand on rencontre un banquier… Lire plus »
wpDiscuz