Japon : arrêt provisoire de la centrale d’Hamaoka

Comme demandé par le 1er ministre japonais Naoto Kan, la compagnie d’électricité Chubu a annoncé hier la fermeture provisoire de la centrale nucléaire de Hamaoka, implantée sur la côte pacifique, au sud-est de l’île principale de Honshu.

La compagnie a indiqué dans un communiqué que 2 des 5 réacteurs, les unités 4 et 5 seront arrêtées dès que possible, tandis que le n°3 actuellement à l’arrêt pour vérifications ne sera pas relancé. Quant aux unités 1 et 2, ils avaient déjà été définitivement stoppées. En réalité, cette centrale atomique ferait l’objet d’un risque "iminent" de puissant tsunami a indiqué le ministre nippon du Commerce, Banri Kaieda.

La centrale d’Hamaoka d’une puissance cumulée de 5.000 MW est située dans la Préfecture de Shizuoka. Le 6 mai dernier, le 1er Ministre Japonais a ordonné la fermeture de la centrale, en raison d’une très forte probabilité – à 87% – qu’un séisme de magnitude supérieure à 8.0 se produise dans les 30 prochaines années.

Cependant, l’arrêt des réacteurs 3, 4 et 5 ne serait pas définitif, le temps de mettre en place des mesures sur le moyen et long termes, comme par exemple, la construction d’un rempart anti-tsunami (géant) ainsi que d’autres mesures de sécurité prises par les autorités compétentes. Chubu espère réaliser ces modifications dans un délai de 2 a 3 ans.

"En arrêtant la centrale nucléaire d’Hamaoka, nous causons à court terme un important préjudice non seulement à ceux qui se trouvent dans le secteur de la centrale mais aussi à beaucoup d’autres, y compris à nos clients et nos actionnaires, a déclaré le président de Chubu, Akihisa Mizuno. Mais le fait d’appliquer strictement les mesures décidées pour renforcer la sécurité est la clé de la pérennité d’un secteur nucléaire sûr et stable à long terme, ce dont bénéficieront au bout du compte nos clients", a ajouté la compagnie Chubu.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

4 Commentaires sur "Japon : arrêt provisoire de la centrale d’Hamaoka"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Geofffrey
Invité

bonne nouvelle que la raison l’emporte sur le dogmatisme. mais je suis curieux de savoir comment les japonais vont pallier à cette baisse de leurs moyens de production… ces 3 GW en moins, ajouté à ceux HS de fukushima, vont se faire ressentir durement.

cezorb
Invité

Carte interactive montrant qui fait quoi où :

ccsiaix
Invité

Le message de cezorb ci-dessus n’a aucun rapport avec le sujet ! Il est légitime d’étre informé, mais ça n’apporte rien à ce débat.

Pierrotb001
Invité

lorsuque vous affirmez que les seules vicimes du nucléaire civil ont été traitée à l’hoptial d’Epinal, je m’étouffe un peu en passant sur ce forum… 1- ce n’est pas non plus le sujet. 2- Euh pardon je m’étouffe un peu en lisant ces anneries. Comment savoir quelles personnes ont été victimes de maladies liées à la radioacticité en France? Jje crois me souvenir qu’il n’y a toujours pas de registre du cancer organisé avec les praticiens Français.

wpDiscuz