Japon : les réservoirs d’eau contaminée presque pleins

Selon l’opérateur de la centrale nucléaire japonaise de Fukushima, Tokyo Electric Power (Tepco), les conteneurs temporaires qui doivent récupérer l’eau radioactive en provenance des réacteurs endommagés sont presque remplis  !

Techniquement, les réservoirs de stockage atteindront leur pleine capacité dans 4 jours, alors même que le système de retraitement de cette même eau, soit un volume de plus de 80.000 tonnes ne sera pas opérationnel avant mi-juin, a indiqué Tepco dans un communiqué. En cas de remplissage ultime, TEPCO a toutefois indiqué qu’il "laissera l’eau s’accumuler dans les sous-sols de la centrale".

Le porte parole de la compagnie, M. Matsumoto, a aussitôt précisé que les sous-sols pouvaient retenir l’eau pendant deux semaines. "Nous pensons que cela ne présente pas de risque de fuite", a-t-il déclaré.

Afin de contrôler la température des réacteurs, l’opérateur est obligé d’injecter de l’eau en permanence. Aussi, comme cette opération pourrait durée jusqu’au mois de décembre, cela entrainerait un retraitement d’eau contaminée supplémentaire atteignant au total les 200 000 tonnes.

Des ingénieurs d’Areva et des spécialistes de Veolia Eau, ont travaillé le mois dernier sur la conception d’un système de retraitement qui utilisera un procédé chimique capable d’éliminer à la fois les contaminants radioactifs et le sel contenus dans l’eau. Une fois installée, cette technologie sera en mesure de traiter 50 tonnes d’eau par heure. Ce volume d’eau douce devrait ensuite être réutilisé pour refroidir les réacteurs à la place de l’eau de mer. Dans le meilleur des cas, Areva indique que le système pourrait être opérationnel d’ici la fin du mois.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

6 Commentaires sur "Japon : les réservoirs d’eau contaminée presque pleins"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Juanasol
Invité

La catastrophe n’a pas fini de faire l’actualité ! Pas celle des médias français cependant, trop prompts à occulter les problèmes du nucléaire… Pour quelques infos de plus, lire le blog Bonne lecture !

Precisions_tech
Invité

On nous parle d’eau “contaminée” à traiter. Est-ce que quelqu’un pourrait préciser la nature de cette contamination (éléments radioactifs, métaux, sels…) ? De même, quelles sont les opérations de traitement ? Avec les infos données, j’ai du mal à percevoir la dangerosité de ces eaux usées bien que ca me semble loin de celle du combustible usagé. Merci !

Kojema
Invité

Je cite : “techniquement” ” nous pensons que” “dans le meilleur des cas” – on est pas sortie de l’auberge ! Et à quand des études sur la faune et la flore sous-marine ??

ccsiaix
Invité
Pour refroidir les coeurs en fusion, Tepco balance directement de l’eau de mer dessus (en ajoutant du bore). L’inventaire radiologique des coeurs en fusion est vaste : Plutonium, Uranium, actinides mineurs, bref toute la panoplie du Docteur Jeckhill. Compte-tenu du fait que les coeurs ont fondus et on donc perdu leur premiére barriére et leur géométrie, on ne doit pas trop savoir ce qui est emporté par cette eau. Mais, à mon avis, il s’agit d’eau fortement contaminée avec de multiples éléments (et en plus salée …). nous sommes dans une situation accidentielle majeure qui n’a rien à voir avec… Lire plus »
Reivilo
Invité
Certes ça fait pas mal d’eau contaminée, mais il n’est pas nécessaire d’affoler les foules pour autant d’autant plus qu’il n’y a à ce jour aucun effet avéré de cette catastrophe sur la santé des riverains ni du personnel comme nous l’indiquait fort justement Lion dans un autre article. Au contraire on devrait plutôt voir cette nouvelle comme très positive puisque l’eau radioactive peut être bue sans danger et même trouver de multiples emplois bénéfiques pour notre santé ; crèmes et autres… Certes Véolia et Areva c’est bien mais il faudrait aussi penser à envoyer à Fukushima nos industriels de… Lire plus »
ccsiaix
Invité

Je n’avais pas affirmé qu’il y avait rejet en mer mais que la composition de ces milliers de tonnes d’eau était pour le moins non-conventionnelle. A moyen terme, ce site me semble être destiné à être un immense site de stockage sous un énorme sarcophage comme Tchernobyl, non ?

wpDiscuz