Kyocera : premiers modules 210W à passer le TÜV

Kyocera, le fabricant japonais de modules solaires a fait tester son modèle 210 watts par l’organisme de certification TÜV Rheinland, un organisme qui évalue de manière indépendante la qualité et la fiabilité des modules solaires.

L’essai séquentiel de longue durée, réalisé par l’organisme TÜV Rheinland évalue les modules solaires au moyen de quatre principaux subtests :

  • chaleur humide,
  • cycle thermique,
  • humidité-gel,
  • diode bypass.

Les tests valident la performance globale et la qualité des modules en les soumettant à des conditions plus strictes que celles normalisées par la Commission électrotechnique internationale (CEI). Par ailleurs, tandis que les essais conventionnels imposent qu’un module individuel séparé soit utilisé pour chaque test, l’essai séquentiel de longue durée réalise quant à lui les quatre tests sur le même module, l’évaluant ainsi dans des conditions plus proches que celles auxquelles est soumis un produit pendant sa durée de vie réelle.

Le principal module solaire de 210 watts de l’entreprise (comportant 54 cellules photovoltaïques en silicium polycristallin, fabriquées en série depuis 2008) a été soumis aux principaux tests du TÜV Rheinland en matière de chaleur humide et de cycle thermique.

Selon Kyocera, il en résulte que le module a prouvé qu’il maintient un niveau constant de puissance délivrée. En outre, par rapport aux méthodes d’essais industriels classiques, ces deux tests évaluent les modules sur une durée prolongée. Actuellement, le module de l’entreprise passe d’autres tests – humidité-gel et diode bypass ; l’essai complet devrait se terminer d’ici le mois de décembre.

« Les résultats des tests réalisés par le TÜV Rheinland et les données provenant de nos propres installations mises en place il y a de nombreuses années prouvent la fiabilité des modules Kyocera et tranquillisent nos clients résidentiels et utilisateurs à grande échelle quant à leur investissement solaire. » a indiqué le directeur général de Kyocera Solar Energy Group.

« Maintenant que le marché promet une durée de vie de jusqu’à 25 ans pour un module photovoltaïque, les utilisateurs finaux exigent davantage de preuves afin d’avoir confiance en un investissement solaire, » a déclaré M. Stefan Kiehn, responsable des équipements d’essais photovoltaïques chez TÜV Rheinland Japon.

« L’essai séquentiel de longue durée » du TÜV Rheinland ne garantit pas que le produit sera aussi parfait dans 25 ans qu’au moment de son achat, mais il peut aider les fabricants à mieux comprendre comment leurs modules sont susceptibles de se comporter au bout d’une certaine durée de fonctionnement. Jusqu’à présent, cela était possible uniquement en réalisant des tests réels de la durée de vie en extérieur. »

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz