Kyosemi dévoile ses cellules solaires sphériques

Kyosemi Corporation a dévoilé lors de l’exposition PV 2010 de Tokyo, de minuscules cellules sphériques capables d’être utilisées dans les ouvertures afin de recueillir le maximum d’énergie solaire.

Les cellules sphériques solidifiées sont constituées de gouttes de silicium de 1,8 mm de diamètre. Elles peuvent être incorporées dans du verre afin de créer un support transparent dont la fonction sera de capter la lumière solaire dans n’importe quelle direction ou angle.

L’efficacité serait de mise pour ce nouveau support car les deux côtés du verre pourront collecter et transformer la lumière en électricité. Par ailleurs, les cellules pourront également être intégrées sur des surfaces souples, leur permettant de prendre des formes inhabituelles si nécessaire.

Kyosemi dévoile ses cellules solaires sphériques

Par exemple, le Sphelar Dome a été conçu pour alimenter des capteurs sans fil en plein air. De part la forme hemisphérique, ces modules sont destinés à absorber plus d’énergie tôt le matin et tard le soir, contrairement à une conception plate. D’un poids de 300 grammes, la puissance maximale délivrée par le Sphelar Dome est de 400 mW pour une tension maximale de 4,6 V (87 mA).

Kyosemi dévoile ses cellules solaires sphériques

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

6 Commentaires sur "Kyosemi dévoile ses cellules solaires sphériques"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
trimtab
Invité
Si l’approche des éléments sphériques de silicium semble un ‘nouveauté’ et promet des applications très intérresantes, l’idée de pouvoir produire sur les deux cotés, “L’efficacité serait de mise pour ce nouveau support car les deux côtés du verre pourront collecter et transformer la lumière en électricité” d’un ensemple PV plat n’est pas nouvelle, car Sanyo, avec ses panneaux HIT BIFACIAL y sont depuis plusieurs années. Si il existe de nombreuses panneuax ‘plus classiques’ en version ‘bi-verre’ (et semi transparents) pour des utilisations BIPV (Building Integrated PV) telles que des verrières, car ports, fenêtres de toit, abri bus, etc, ces modèles… Lire plus »
Enrman
Invité

Quel est l’interêt de recevoir sur les deux faces, puisqu’une seule est exposé au soleil ?

trimtab
Invité

Toutes les recherches dans le PV consistent à chercher plus de ‘rendement’. Une de approches (parmi tant d’autres) consiste à chercher des positionnements ‘astucieux’ d’un système PV à double face pour qu’il reçoit le maximum de lumière (direct et ‘réflechie’) le plus longtemps possible, pour avoir le plus de production au m². Exemple ici avec une toiture paint en blanc ‘derrière’ les panneaux. trimtab

michel123
Invité

si l’on pouvait intaller ce système sur la partie supèrieure des pares brises de nos véhicules cela ferait de l’ombre(comme un pare brise teinté) tout en maintenant la charge de la batterie . En effet tout véhicule à l’arrêt depuis plus De 3 à 4 mois risque de voir sa batterie irrémédiablement abimée , de plus une grande partie de l’énergie de l’alternateur sert à recharger la batterie ou à faire tourner la climatisation( en ville : + 20% de consommation d’essence et jusqu’à 30 % de diesel).

Enrman
Invité

Merci, c’est bien ce que je me disais, pas bête le coup de la reflexion !

Dan1
Invité

Pour alimenter un capteur solaire plan, il n’y a pas que le rayonnement direct qui fonctionne et heureusement sinon le rendement baisserait sensiblement. Donc, pour une application mobile, il pourrait être intéressant de récupérer de l’énergie sur les deux faces. Au delà de la réflexion, il faut aussi prendre en compte la diffusion (tout le ciel rayonne car l’atmosphère diffuse). Il suffit de regarder la baisse de production d’un panneau PV quand un seul nuage passe devant le soleil.

wpDiscuz