La 7ème édition de la Semaine du développement durable

La 7ème édition de la Semaine du développement durable, consacrée à la "consommation durable", se déroule du 1er au 7 avril. Cette année, les initiatives ont doublé sur l’ensemble du territoire avec plus de 4 000 manifestations répertoriées à ce jour.

Expositions, festivals, animations, rencontres… un grand nombre de collectivités locales, d’entreprises, d’associations et de services publics se mobilisent pour sensibiliser le grand public à des modes de consommation plus responsables. Que ce soit dans les domaines de l’énergie, de l’alimentation, des transports, de la protection de la biodiversité.

ENERGIE : Les équipements électriques de la maison consomment jusqu’au tiers de l’énergie utilisée par les ménages. C’est un poste important qu’il est facile de réduire : d’une part, lors de ses choix d’achat, d’autre part par ses comportements d’utilisation. L’électroménager (réfrigérateur, congélateur, lave-linge, lave-vaisselle…) et l’éclairage peuvent être plus ou moins gourmands, de même pour le matériel hi-fi (chaîne, téléviseurs, magnétoscopes, ordinateurs), qui, mal choisis ou mal utilisés, peuvent se révéler sources de dépenses énergétiques inutiles et coûteuses

DECHETS : La quantité de nos déchets augmente : elle a doublé en quarante ans. Chacun de nous produit actuellement près de 350 kg de déchets par an. Même si, depuis plus de 10 ans, nous avons appris progressivement à trier nos déchets, à séparer les matières aisément recyclables, il reste toujours des déchets qu’il faut incinérer ou stocker. Le coût de la collecte, de l’incinération et du stockage est lourd et augmentera tant que les volumes de déchets ne diminueront pas plus significativement et que les normes de qualité environnementale et sanitaire des installations de traitement se durciront. De plus, dans de nombreux cas, les installations de traitement arrivent à saturation. Il est difficile de créer de nouvelles usines d’incinération et de nouveaux sites de stockage. L’enjeu est donc aujourd’hui de réduire la quantité et la nocivité de nos déchets et ce sont nos choix au moment de l’achat d’un produit et la manière dont nous l’utilisons qui nous permettront d’atteindre en grande partie cet objectif.

HABITAT : Le secteur du bâtiment représente en France 43 % de l’énergie totale consommée chaque année. Les pratiques et les choix de chacun ont un réel impact : économies d’eau et d’énergie, développement des énergies renouvelables, emploi de matériaux naturels, réduction de l’utilisation des produits contenant des composés organiques volatils ou des substances toxiques (aménagement, entretien…).

TRANSPORT : Les transports sont le premier secteur émetteur de gaz à effet de serre en France, avec plus du quart des volumes. Mais les résidus de combustion dégradent aussi notre santé : irritations du système respiratoire (oxydes d’azote), risques de cancers. Ajoutons à cela le bruit, puisque les transports terrestres sont responsables de 80 % des nuisances sonores ! Au niveau collectif, le Plan de Déplacements Urbains (PDU) vise à rendre compatibles besoins de déplacement et préservation de l’environnement et de la santé. Avec quelques axes majeurs : diminution du trafic routier, développement des alternatives, gestion des flux de marchandises. Mais tout cela doit s’accompagner de modifications des comportements individuels.

TOURISME : Du fait de sa croissance rapide, le tourisme exerce des pressions croissantes sur les destinations et leur environnement naturel, culturel et socio-économique. Le tourisme durable vise à respecter, préserver et contribuer à mettre en valeur les ressources naturelles, culturelles et sociales du territoire d’accueil. Le tourisme équitable vise une juste rétribution des acteurs locaux, pour leur permettre de vivre dignement et de préserver le patrimoine culturel et naturel régional. Le voyageur responsable est au centre de cette démarche basée sur le partenariat, la transparence et une plus juste rémunération des services dont il bénéficie.

EAU : Si l’eau couvre 72 % de la surface de la terre, l’eau douce est une ressource rare. Elle représente en effet moins de 3 % de l’eau de la planète, dont seulement 0,3 % à 1 % est propre à la consommation humaine ! L’eau potable est une ressource rare que chacun d’entre nous peut économiser chaque jour par des gestes simples.

ALIMENTATION : Le concept de l’alimentation durable est basé sur une alimentation diversifiée, équilibrée et accessible à tous. Répondant aux besoins nutritionnels humains, cette alimentation est produite par des modèles agricoles qui préservent l’environnement, le climat, les sols, l’eau, la biodiversité naturelle et domestique, tout comme le bien-être des animaux d’élevage. Elle s’appuie aussi sur des modes de production agricole durables, préservant ainsi emplois agricoles, revenus équitables pour les producteurs et développement local.

ACHATS COURANTS : Tous les produits de consommation ont des impacts sur l’environnement. Tout produit a en effet besoin de matières premières et d’énergie pour être fabriqué. Tout produit doit être emballé et transporté. Mais il est possible de limiter ces impacts en se souciant de l’origine des produits et de la façon dont ils sont fabriqués, en les utilisant mieux et en veillant à leur réutilisation ou à leur recyclage.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar