La B Zero de Bolloré une électrique prometteuse

Enerzine s’est rendu mercredi au Mondial de l’automobile. Hier, nous vous avions présenté le trois roues "HYmotion3" de Peugeot. Aujourd’hui, vous allez découvrir le B Zéro, le véhicule tout électrique de Vincent Bolloré dessiné par le célèbre carrossier Pininfarina.

Le stand de Pininfarina a connu un joli succès… Côté design, on est loin de la Blue Car. Selon les concepteurs, cette citadine de quatre places et quatre portes, à transmission automatique ne sera pas un prototype. Elle sera produite en série, avec les premiers exemplaires fin 2009 et une montée en production régulière en fonction de la production des batteries.

Construite à Turin par la société commune Pininfarina-Bolloré, elle utilisera la technologie LMP pour s’alimenter grâce à des batteries et des supercapacités fabriquées dans les usines Bolloré de Quimper et Montréal.

Entièrement électrique, ce véhicule ne produit aucun gaz carbonique et a, dès l’origine, été conçu dans ce but. Ses batteries seront logées dans un emplacement spécialement conçu à cet effet, sous la voiture, centré entre les essieux, ce qui lui confèrera, grâce à son centre de gravité abaissé, une très bonne tenue de route.

La B Zero de Bolloré une électrique prometteuse

Sa batterie LMP pourra se recharger sur une prise standard, et lui offrira une autonomie de 250 km. En termes de performances, sa vitesse de pointe sera électroniquement limitée à 130 km/h, et ses accélérations seront plus qu’honorables avec 6.3 secondes pour atteindre les 60 km/h.

Enfin, des cellules photoélectriques présentes sur le toit et le capot contribueront à l’alimentation de ses équipements électriques.

La batterie est le coeur de la voiture électrique.

Grâce aux connaissances acquises dans les stockages de l’électricité et l’extrusion de polymère, Bolloré travaille depuis 15 ans, à travers sa filiale Batscap, à la mise au point d’une batterie solide à base de lithium polymère. Cette batterie stocke, à poids équivalent cinq fois plus d’énergie qu’une batterie traditionnelle et se recharge en quelques heures.

Ne nécessitant aucun entretien, elle a une durée de vie de l’ordre de 200 000 km et assure une sécurité incomparable. De plus, la voiture électrique n’émet aucun gaz, aucune particule fine. Les batteries LMP permettent ainsi de lutter contre la pollution de l’air. Enfin, les nuisances sonores, dégradant la qualité de vie dans les centres urbains, disparaissent elles aussi.

La B Zero de Bolloré une électrique prometteuse

Les supercapacités sont un autre composant de stockage d’énergie électrique développé par le Groupe Bolloré. Dans une voiture électrique, le rôle de ce composant est de récupérer et stocker l’énergie de freinage, puis de la restituer au redémarrage. Il en résulte des accélérations encore plus puissantes, une augmentation de l’autonomie et une durée de vie accrue pour la batterie. Les voitures électriques, alimentées par les batteries LMP et les supercapacités de BatScap assurent une autonomie de plus de 250 km. Elles sont rapides (leur vitesse est de 130 km/h), agréables à conduire, sûres et endurantes.

Les supercapacités, qui permettent de récupérer l’énergie de freinage et de la réutiliser sont un exemple de l’efficacité de ce concept. De même les cellules photovoltaïques couvrant le toit et une partie du capot alimentent certains équipements de la B0.

La B Zero de Bolloré une électrique prometteuse

Tous les matériaux utilisés pour la construction, la batterie et l’aménagement intérieur de la voiture sont recyclables ou valorisables.

Le groupe Bolloré étudie également la mise au point de simples portiques photovoltaïques qui pourront être installés chez les particuliers ou dans les lieux publics, assurant aussi une recharge totale ou partielle des batteries par la seule énergie solaire.

Partagez l'article

 



            

Articles connexes

Poster un Commentaire

37 Commentaires sur "La B Zero de Bolloré une électrique prometteuse"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
0f92
Invité

et non d’achat… et la location serait de 500 e par mois!

Gp
Invité
prions pour que ce véhicule tienne toute ses promesses!! Une belle démonstration d’efficacité énergétique… tant qu’à être porteuse de valeurs futuristes, on aurait même pu réver à une auto-limitation à 110km/h… ce d’autant plus, que le terrain de jeu de cette auto géniale ne sera pas l’autoroute… L’erreur en effet serait de vouloir imiter à tout prix les véhicules thermiques et leur arrogante performance qui ne sera bientot plus qu’un mauvais souvenir espérons le…autonomie limitée (mais largement suffisante) et performance limitée pour maxi efficacité : voilà le créneau du VE! reste à convaincre les consommateurs, par encore tous convertis à enerzine.com loin de là!du pétrole et… Lire plus »
Tas
Invité

Et si on pense au bonus de 5000 euros pour ce type de véhicule, cela devient trés intéressant! Si la limitation a été mis à 130 c’est justement pour les voies à 110, par souci de sécurité on peut être amené à dépasser la vitesse autorisée ponctuellement.

Fab
Invité

c’est remarquable…mais  il ne faut pas se voiler la face: d’ou vient donc l’électricité qui recharge les batteries? De la prise bien sur, mais regardons un peu plus en amont encore: ca serait pas du nucleaire ou du thermique qui se cache derriere tout ca!!Manquerait plus qu’on nous vende ca comme une voiture ecolo!!!

naratai
Invité

Je pense que sur ce forum  tout le monde sait d’ou vient l’electricité, mais il me semble aussi qu on commence a savoir faire de l’electricité avec le soleil ,  le vent, la biomasse, l’eau …Qu’il existe également des fournisseurs d’électricité renouvelable.C’est pourquoi je me demande quel est l’intérêt de cette remarque.

trimtab
Invité
Le dernière paragraphe me va droit au coeur:”Le groupe Bolloré étudie également la mise au point de simples portiques photovoltaïques qui pourront être installés chez les particuliers ou dans les lieux publics, assurant aussi une recharge totale ou partielle des batteries par la seule énergie solaire”……….Car il y a plus de 2 ans lors d’un contact par mail avec la société Batscap (fabriquant du batterie LMP) je leur ai demandé si la recharge par une installation photovoltïque était envisageable ? Leur réponse (à l’époque) a été ” la question n’as pas été etudié”.Je vois avec une satisfaction modeste que j’étais… Lire plus »
Jeanvalery
Invité

Espérons une franche réussite pour ce véhicule et de bonnes retombées financières pour pininfarina, étant donné la merde financière sans nom dans laquelle ils se trouvent, il va falloir un bon coup de boost pour éviter le dépot de bilan si ça continue.

js
Invité

ne restera pas un concept car elle reponds de maniere pertinente à nos besoins (performances suffisantes, et bien dessiné). et meme si effectivement la production electrique française n’est pas neutre je pense que l’ecobilan lui est franchement favorable. Croisons les doigts !!!

wydocq
Invité
 Ben oui, actuellement l’élestricité en France c’est 80% du nucléaire!!! C’est pas vraiment écolo mais il n’y a pas d’émanation de CO², de plus il est clair que l’avenir est dans l’électrique, même nucléaire en partie, certainement dans une quantité égale ou supérieure mais aussi dans une proportion moindre car éffectivement il y a le solaire, le photovoltaïque, la biomasse et la maréemotrice mais ces technoques de production ne suffiront pas à elles seules de couvrir nos besoin de plus en plus gourmands (surtout avec la voiture électrique) il faut savoir accepter les progrés du moment et espérer mieux à… Lire plus »
Alainr
Invité

et merci à Bolloré d’avoir confier son projet à Pininfarina, car le concept bluecar était loin de faire l’unanimité coté aspect!!la “jamais contente” première voiture électrique à dpasser les 100 km/h il y a 100 ans a enfin une digne héritière.Quant aux rebels écolos anti nucléaires, ils pourront toujours se payer le portique solaire à moins qu’ils rechignent encore et toujours à faire gagner de l’argent à Bolloré; sinon il reste la traction animale…

Gp
Invité
bien parlé alainr! … si on attend d’avoir la solution zéro défaut, qui soit dit en passant n’existe pas sauf à rester cloitrer chez soi ou à avaler de l’epo toute l’année pour faire 30 000km à 50km/h de moyenne (…), on risque d’attendre un moment!la voiture de M. Bolloré C un vrai pas en avant! pas de consommation d’énergie à l’arrêt, productrice d’énergie en phase de décélération, et partiellement rechargeable par le soleil avec l’option PV sur le toit et le capot : je met les maîtres motoristes de chez BMW au défi de faire aussi bien avec un… Lire plus »
Guydegif(91)
Invité
Bravo à V.Bolloré et ses équipes ainsi que celles de Pininfarina, ayant conçu et fait naitre cette B_zéro qui comporte une somme de Bonnes Idées et un max de Bonne Solutions !Dont:- ”…sera produite en série, avec les premiers exemplaires fin 2009”- rechargeable sur secteur, lors freinage et sur portque PvV à la maison ou ailleurs…- autonomie actuelle 250 kms- vitesse bridée à 130 km/h (pour éviter de chatouiller les radars)- last not least, au moins pour les premières années: louée 500€/mois ce qui n’est pas donné mais constitue Un Service pas un achat (comme voit.loc std) càd si pbs on… Lire plus »
matthieu
Invité

Au ton de l’article, on a l’impression que Bolloré  a carrément inventé ces batteries, mais ça fait bien dix ans que c’est commercialisé dans diverses applications !Pour répondre à la question de l’alimentation électrique, oui c’est une avancée de déplacer le problème carbone et pollution vers les centrales de production, car là il y a beaucoup plus de solutions que directement dans la voiture. Même cas que pour l’hydrogène. Restent les biocarburants, dont l’Huile Végétale Pure, qui me semblent encore les meilleures alternatives dans l’immédiat.

yp
Invité

d’abord, pis moi tant que ça vole pas ça m’intéresse pas

trimtab
Invité

Si les batteries Lithium-ION sont en effet ‘courantes’ depuis pas mal de temps et au centre d’autres projets de véhicules électriques, la technologie LMP ( Lithium METAL polymer) de Batscap, du groupe Bolloré, est une nouvelle approche presque ‘exclusive’  depuis acquisition par Bolloré du Canadien Avestor, qui travaillait sur la même technologie.

trimtab
Invité
« Le groupe Bolloré étudie également la mise au point de simples portiques photovoltaïques qui pourront être installés chez les particuliers ou dans les lieux publics, assurant aussi une recharge totale ou partielle des batteries par la seule énergie solaire »   Peut-on imaginer surtout en vue de ce dernier ‘élément’ concernant la recharge ‘solaire’, un ‘grand projet industriel’ donnant naissance à une certaine ‘synergie globale’ à travers ses différents acteurs, qui comprend déjà (ou pouvait comprendre !) :   Un grand groupe industriel – Bolloré (– maître d’œuvre du projet) Pininfarina (carrosier ‘artisan’ de renom mondial) BATSCAP (du groupe Bolloré ! – participation à… Lire plus »
Bob
Invité

Pact qui pourai sauver des emplois….Pourvu que le groupe Boloré rachéte Matra automobile Pinifarina qui été mis en vente par celui ci la semaine derniere.

Phild
Invité

Voilà que ressurgit le syndrôme de la EV1 Saturn, qui était elle aussi en location aux USA dans les années 90. Elles ont toutes été retirées à leurs propriétaires “manu militari” devant leur incroyable succès. De peur de déranger les pollueurs et les pétroliers, sans aucun doute…Tout ça est pitoyable, et révoltant. Je vous le donne en mille: la voiture electrique accessible à ceux qui en ont le plus besoin, c’est à dire les gens modeste, les classes laborieuses comme on dit, ne verra pas le jour avant 2030.Phil

r17777
Invité
C’est bien sympa de se perdre dans des débats “Nuclear  is good or not good?” en se basant sur le fait que 80% de l’élec nationale est d’origine nucléaire! Sauf que là vous confondez totalement la répartition (Nucl+CO2)  nationale annuelle qui du point de vue du besoin n’est qu’une moyenne  avec la vraie répartition (Nucl+CO2)  par type de besoin, créneaux horaire, et même secteur géographique!!! Ce seront des nouveaux besoins électriques massifs… donc majoritairement hors capacité nucléaire!!! Or si vous vous plongez un peu dans les bilans équilibre offre demande du RTE (notament le dernier en date de 2007), vous… Lire plus »
r17777
Invité
C’est bien sympa de se perdre dans des débats “Nuclear  is good or not good?” en se basant sur le fait que 80% de l’élec nationale est d’origine nucléaire! Sauf que là vous confondez totalement la répartition (Nucl+CO2)  nationale annuelle qui du point de vue du besoin n’est qu’une moyenne  avec la vraie répartition (Nucl+CO2)  par type de besoin, créneaux horaire, et même secteur géographique!!! Ce seront des nouveaux besoins électriques massifs… donc majoritairement hors capacité nucléaire!!! Or si vous vous plongez un peu dans les bilans équilibre offre demande du RTE (notament le dernier en date de 2007), vous… Lire plus »
Dan1
Invité
Dès qu’il s’agit de parler de l’énergie, on fait inévitablement ressurgir le spectre d’une énergie émettrice de CO2, même en France, car l’argument est que toute demande supplémentaire future d’électricité est automatiquement affectée exclusivement aux moyens de pointe très polluants.On parle alors de 180 g de CO2 par kWh voire 600 g dans certaines hypothèses.Ce raisonnement ne tient déjà pas vis à vis du chauffage électrique. EDF n’émet pas assez de CO2 pour tout ce que l’on veut lui imputer, et même en rajoutant la SNET et ENDESA, on a pas assez de CO2 en France.Je vous suggère de lire… Lire plus »
Rebelle
Invité
la voiture propre , le tout électrique,   super !  qui pourrait être contre ? Mais …que les citoyens ont la mémoire courte ! Tchernobyle c’était hieret pourtant la leçon ne semble pas avoir mis de plomb dans la cervelle des décideursde ce pays …toutes chapelles confondues !…et la cascade d’incidents récentsdans nos centrales bien françaises, biens gérées, bien entretenues non plus !!il en va du risque nucléaire comme du risque sur la route ou ailleurs; plus il ya de véhicules en circulation et plus il y a d’accidents!…et lorsqu’il y aura 10 000 centrales nucléaires en service sur la planète,… Lire plus »
Dan1
Invité
Vous avez raison, avec 10 000 réacteurs nucléaires la planète deviendrait peut être inhabitable et de toute façon ça fait un peu trop d’électricité pour l’instant. Il faudrait que 9 milliards d’habitants atteignent le niveau de vie occidental pour avoir besoin 10 000 réacteurs moyens produisant annuellement 8 TWh. Aujourd’hui, le monde “tourne” avec un peu moins du quart c’est à dire moins de 20 000 TWh dont 4 000 TWh pour 300 millions d’américains, 2 600 TWh pour 460 millions d’européen et probablement plus de 3000 TWh pour 1,3 milliards de Chinois.Et puis, il faut bien laisser peu de place au charbon et… Lire plus »
Cramelas
Invité
Il est impensable d’avoir 10000 réacteurs nucléaires sur terre, car on en arrive à l’épuisement de l’uranium. Il y a déjà longtemps que la France doit importer de l’uranium (ce qui me fait rigoler quand on dit que le nucléaire assure l’indépendance énergétique de la France), et il est très probable que les réserves mondiales d’U soient épuisées avant celles du pétrole. A part ça, j’aimerais qu’on m’explique comment une voiture électrique, qui est essentiellement un véhicule urbain, peut être rechargée quand elle est utilisée par une population urbaine qui vit en appartement et gare sa voiture dans la rue… Lire plus »
stef
Invité
Dan1, je vous remémore le fait que les 500 à 600g de CO2 par kWh annoncés sont pour les nouveaux usages, et non pour les anciens. Raconter qu’EDF ne produit pas assez de CO2 n’a donc pas de sens…Par ailleurs vous écrivez : “il faut bien considérer que si on devait alimenter massivement des voitures électriques (…) on serait de toute façon obligé de revoir notre outils de production notamment en base et pas seulement en pointe”Et donc on ferait quoi ? une relance du nucléaire dans tous les pays d’europe (du monde ?) pour recharger ces belles voitures ? J’imagine… Lire plus »
Dan1
Invité
Dire que les nouveaux usages seront à 600 g de CO2 par kWh n’a pas plus de sens qu’affirmer qu’il seront à 5 grammes car alimentés exclusivement par l’énergie nucléaire ou par l’éolien.Relisez bien mon analyse sur le chauffage électrique et les notes ADEME. La conclusion est qu’à vouloir absolument charger le chauffage électrique en CO2, on s’oblige à sous estimer le contenu en CO2 des produits bruns types téléviseurs (grand écran LCD par exemple) qui sont pourtant majoritairement allumés pendant les heures de pointe et jours de pointe.Comme vous l’aurez compris, puisque vous avez lu mes précédents commentaires, je ne considère… Lire plus »
stef
Invité
Vous trouvez que le contenu en CO2 des produits brun est sous estimé ? Pour vous, 600 à 700g de CO2 par kWh, c’est sous estimé ? Pouvez vous argumenter ?Par ailleurs, je ne vois pas en quoi dire que les nouveaux usages de chauffage élec seront à 600g de CO2 par kWh n’a pas de sens. C’est pourtant bien la réalité. Pour l’instant, au vu des moyens de production actuels, c’est bel et bien le cas.Quant à la relance du nucléaire, l’AIEA a beau annoncé une relance du nucléaire, elle annonce de puis des années, sans que cela ne… Lire plus »
Dan1
Invité
L’argumentaire complet a déjà été développé dans les commentaires de l’article : « Des hydroliennes en France au large de Paimpol en 2011 » publié le 16 juillet 2008. Je ne vais pas faire un copié/collé d’autant que vous l’avez manifestement déjà lu. Simplement une conclusion : si vous imputez 600 g de CO2 au chauffage électrique qui consomme 65 TWh par an, vous lui imputez au total 39 millions de tonnes de CO2 par an. Or, en 2007, les centrales thermiques fossiles ont produit en moyenne 6 TWh par mois d’octobre à avril (période de chauffage) et quand même 2,6 TWh par… Lire plus »
stef
Invité
Je n’ai jamais dis que les 600g de CO2 étaient pour l’ensemble du parc de chauffage élec… J’ai bel et bien écris (tout comme je l’avais déjà écris dans les commentaires sur les hydroliennes au large de Paimpol) que ces 600g sont pour les nouveaux usages. Quand je dis que c’est le reflet de la situation actuelle, je parle de la situation actuelle des moyens de production électrique en pointe qui sont saturés en France, et donc tout nouveau chauffage électrique fait appel de temps à autre à des puissances installées chez nos voisins ! D’où les 600g.Multiplier le nombre de… Lire plus »
stef
Invité

J’ai oublié de vous répondre sur ce sujet….Ce n’est pas deux articles d’Enerzine sur le développement d’Areva qui montrent que le nucléaire va bel et bien garder sa part de marché au nivau de la production mondiale d’électricité. J’espère bien (et je n’en doute pas) que votre analyse ne se base pas uniquement sur des effets d’annonce, mais bien sur des faits réels de réacteurs en construction ou réellement programmés (pas des réacteurs que l’on nous annonce depuis des années sans qu’il y ait réalisation par la suite).

Dan1
Invité
C’est très bien de reconnaître que les 600g ne s’appliquent à la situation passée et actuelle, tout le monde n’a pas cette honnêteté. Dans ces conditions, nous verrons bien si nous sommes contraint d’y arriver en France et en Europe. En attendant, je vous suggère de lire le bilan prévisionnel de l’équilibre offre-demande d’électricité en France (RTE édition 2007). A la page 63, vous y trouverez la projection à 2015 des émissions CO2 de la production électrique. Et là, pas de chance, nous passerions de 34,7 millions de tonnes de CO2 pour 547,6 TWh (63,4 g CO2/kWh) en 2006 à 26,6 MtCO2 pour… Lire plus »
stef
Invité
Si RTE annonce à la fois que tout nouvel appareil de chauffage électrique possède un kWh fortement carboné, de l’ordre de 500 à 600g, et qu’il annonce également ce que vous annoncez, il y a peut être une raison non ? Peut être que le raisonnement n’est pas aussi “simpliste” que ce que vous annoncez ? Sinon, pourquoi cette différence ? Certains chez RTE travaillent dans l’ombre avec l’Ademe pour sortir des données erronées ???Pour ce qui est des effets d’annonce, je suis entièrement d’accord. Cela n’est pas propre au nucléaire. Pour le pv à 1 dollar le Wc, on… Lire plus »
Dan1
Invité

Vous avez peut être raison, RTE a ses raisons de faire des annonces contradictoires.Personnellement, je ne sais pas lesquelles. Est-ce pour culpabiliser le particulier qui fait construire ? Espérant secrètement qu’il ne choisira pas le chauffage électrique et qu’ainsi les effets de pointes hivernales seront limités et que la stabilité du réseau sera mieux assurée ??Proposez moi une explication rationnelle SVP.  

Arpagon
Invité

MAGNIFIQUES COMMENTAIRES  BEAUCOUP DE CHIFFRES … TRES BIEN. MAIS QUEL EST LE PRIX DE CETTE VOITURE ? ET QUAND SERA T ELLE COMMERCIALISE . JE CROIS QUE MADAME COURREGES A BEAUCOUP FAIT POUR LA REALISATION DE CETTE AUTO , BRAVO ! ..

dede29
Invité

  Quelqu’un peut-il m’indiquer l’automomie de cette voiutre  ,plein phare  ,essuies-glace  et chauffage en service  ? Cela nous arrive de voyager de nuit ,quand il pleut et fait froid ! 

Newjulien
Invité
Je suis super content que Bolloré est pris le risque de faire cette voiture, car il répond à un vrai besoin d’indépendance des gens face au pétrole et puis surtout de santé publique ! Le smog des grandes villes c’est quand même plus néfaste que l’enfouissement des déchets nucléaire non? Asthme, maladies pulmonaire, cancer etc… Mais également le bruit, la ville dans l’imaginaire collectif c’est le bruit et la pollution, mais avec les bluecar tout ça sera du passé ! silence, air pur, et un tas d’économie pour la sécurité sociale, pour les mairies et les propriétaires di’mmeuble qui payent… Lire plus »
Franckdp
Invité

il faudrait le coupler avec un moteur diesel ou essence afin de recharger et alimenter le moteur electrique , on pourra faire ainsi 600km comme la cleanova de dassault

wpDiscuz