La balayeuse de voirie hybride débarque à New-York

La première balayeuse de voirie hybride dotée d’un moteur diesel ainsi qu’une chaine de traction qui a pour rôle de capter l’énergie électrique est entrée en service dans la ville de New York.

La société s’est dite confiante dans cette configuration hybride car elle permettra à l’engin de réduire drastiquement sa consommation de carburant (40% à 45%) par rapport à la version classique.

L’Allianz 4000 possède un moteur diesel 6,7 l associé à des batteries au lithium-ion (12V), lui conférant une vitesse de pointe d’environ 100 km/h.

"Une balayeuse n’est pas simplement un véhicule léger car nous devons être en mesure d’accueillir de nombreuses fonctions différentes, comme le transport, le contrôle des balais, et la conformité des émissions", a déclaré Tchad Bormann, le directeur des ventes d’Allianz. Parce que l’engin a besoin de se mouvoir et de balayer dans le même temps, le différentiel est réglé sur le balais à une vitesse de rotation constante quelle que soit la vitesse à laquelle voyage le véhicule.

"Nous avons la capacité de fonctionner avec un moteur diesel plus petit fonctionnant à bas régime", a t’il ajouté. "Cela permet de réaliser des économies par rapport aux autres balayeuses qui nécessitent un moteur auxiliaire en combinaison avec le moteur principal. Les économies de carburant sont importantes et l’empreinte carbone minime, étant donné que les balayeuses sont exploitées durant de longues heures, tous les jours, partout dans le monde."

Partagez l'article

 



            

Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz