La batterie “LiFePO4” réalise le grand écart

Phostech Lithium est une compagnie québécoise née de recherches menées à l’Université de Montréal qui produit – et qui a commercialisé – le phosphate de fer lithié (LiFePO4), un matériau utilisé dans les nouvelles générations d’accumulateurs au lithium qui se retrouvent, notamment, dans plusieurs voitures hybrides et électriques actuellement sur le marché, surtout en Europe et en Asie.

"Les batteries actuelles, faites d’oxyde de cobalt ou encore de nickel, même si elles offrent une bonne performance, ont le défaut de s’appuyer sur des éléments chimiques rares et polluants. La technologie développée chez Phostech Lithium, le LiFePO4, élimine ces désavantages. Nous parlons aussi d’une batterie vraiment plus stable et sécuritaire. De plus, elle se recharge beaucoup plus rapidement que les batteries de la génération précédente." déclare Dean MacNeil, directeur de la Chaire de recherche industrielle CRSNG Phostech Lithium en stockage et conversion d’énergie.

"Notre équipe de recherche étudiera aussi d’autres matériaux à base de phosphates, comme le LiMPO4 (M= Mn, Ni ou Co), pour tenter d’obtenir de plus grandes différences de potentiel que celles disponibles avec le LiFePO4", souligne le professeur MacNeil. "Plus concrètement, nous espérons que nos recherches fassent en sorte que la voiture électrique devienne une option viable pour le plus grand nombre d’automobilistes dans un avenir le plus rapproché possible, qu’on passe enfin du rêve à la réalité."

Les véhicules 100 % électriques utilisant une batterie contenant le LiFePO4 de Phostech peuvent surprendre par leurs caractéristiques très… différentes. D’un côté, nous retrouvons la Microcar M.GO electric (France), légère, compacte, avec une autonomie comprise entre 80 et 140 km et rechargeable à 100 % en moins de 4 heures. Elle sera commercialisée en Europe au cours de 2009.

De l’autre, la voiture de luxe HST Shelby Cobra (États-Unis), d’une puissance de 400 chevaux et d’une autonomie de 100 à 180 km, capable de passer de 0 à 100 km/h en 3,2 secondes. Sa mise en marché doit aussi se faire au cours de l’année 2009.

La batterie "LiFePO4" réalise le grand écart

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

7 Commentaires sur "La batterie “LiFePO4” réalise le grand écart"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
gp
Invité
400 ch et un 0 à 100 km/h abattu en moins de 4″ : voilà des performances tout à fait indispensable pour rouler à 60km/h de moyenne… une recette terriblement efficace pour bouffer le peu de réserve en Li offert par notre belle planète et s’assurer ainsi que les 3 milliards de pauvres du Sud n’aient jamais accès à la mobilité… Quand est-ce que les concepteurs de ce genre de véhicule seront définitivement enterrés au rang des plus ringards du XXIème siècle??? de la sobriété et rien d’autre!!!! combien de milliers de fois va t-il falloir le répéter avant que… Lire plus »
Rorotropic
Invité
De toute façon cette voiture sera tres peu diffusée, par contre sa forte image de voiture performante ne peut qu’aider à l’acceptation de la voiture electrique dans le grand public ou l’image reste limitée(pour la voiture electrique) à une sous voiture à l’utilisation limitée et sous performante.Et ce type de voiture bouscule cette triste image qui n’est plus d’actualité, et ne peut que pousser(et ils en n’ont besoin) les constructeurs généralistes  à se lancer dans cette voie.En sffet les construsteurs préfèrent investir dans une reussite commerciale, que dans un bide.L’image d’un produit est toujours tirée par le haut du panier… Lire plus »
Electrocar
Invité

Rorotropic a raison ,gp n’y comprend rien . Ce qui serait interessant,ça serait de savoir les fourchettes de prix de ces batteries LIFEPO4 .

Koko
Invité

Au contraire ce genre de véhicule concept ne peut que donner une fausse image des véhicules éléctriques du futur et décevoir les achateurs quand ils se retrouveront devant le voiture électrique de base. Les constructeurs doivent avant tout être réalistes, pragmatiques et rassurer les acheteurs sur la base d’une utilisation quotidienne en toute sécurité et simplicité et bien sûr à un prix abordable.

alternotre
Invité
En même temps, une ferrari F40 ne donne pas une image réaliste de la voiture de tous les jours. Voiture “verte” ne doit pas nécessairement rimé avec “austère” ou “moche”… Il faut accepter que le grand public demande de la séduction et du “rêve”. Cela ne fait certe que rendre encore plus difficile le changement, mais il faut demeurer pragmatique, pour 25 000 Euros, le public demandera quelque chose de plus stylé qu’une Ford T… En revanche, changer les mentalités suppose aussi une démarche globale dont la finalité serait de nous faire changer de mode de vie. Or, et j’avais… Lire plus »
Rorotropic
Invité

Cela ne se fera pas en un jour, et surtout pas avec des restrictions quel quels soit. Le monde change, mais à petits pas.

Zorro
Invité

Pour changer les mentalités ? très rapide ! Quant le baril sera remonté à 150 et plus puisque l’offre est limitée, la majorité des “singes  parlants” seront bien obligé de rouler électrique ou ce sera la guerre ! Si seulement les milliards d’Euros gaspillés sur ITER et autres fadaises, allaient aux ENR…on éviterai le pire avec des progrès quasi “miraculeux” ! Un ingénieur INSA GM (Toulouse)

wpDiscuz