La Baule-Escoublac accueille ses premiers véhicules électriques

La Ville de la Baule-Escoublac (Loire Atlantique) s’est vue remettre le 20 mars dernier les clés des premières voitures électriques issues du groupement de commandes des véhicules électriques piloté par le Groupe La Poste et coordonné par l’UGAP, la centrale d’achat public.

La Baule-Escoublac est engagée dans une démarche d’électromobilité depuis 2001 et depuis l’instauration de la Loi sur l’air, la commune a décidé d’investir dans les véhicules à énergie décarbonnée.

Aujourd’hui + 25 % des véhicules de la commune sont à énergie renouvelable avec 18 goupils, 3 berlines mutualisées entre les services, une fourgonnette et 3 Solex électriques affectés à l’entretien et à la maintenance des sanitaires sur la plage.

Si jusqu’à présent, les véhicules électriques proposés sur le marché n’offraient pas une autonomie suffisante pour satisfaire aux besoins de la communauté de communes, la Baule-Escoublac a trouvé satisfaction avec les véhicules issus du groupement de commandes : la Kangoo ZE et la Peugeot Ion.

Les déplacements de courte distance des services de la commune, inférieurs à 50 km par jour, permettent à La Baule-Escoublac de privilégier ce choix. Les subventions de l’État, avec 5 000 euros par véhicule, permettent de limiter les écarts de prix avec des véhicules thermiques.

Un long travail d’étude, de concertation et de construction d’un appel d’offres a été mené pendant 2 ans par un groupement de commandes rassemblant pour la première fois au monde 20 acteurs du secteur privé et du secteur public. Objectif : atteindre une masse critique permettant de faire naître une offre de véhicules électriques répondant aux usages, compétitive et viable économiquement. Au total, un engagement ferme de 23 000 voitures sur 5 ans auprès des constructeurs automobiles.

Ce groupement, piloté par Le Groupe La Poste, a désigné comme coordonnateur, l’UGAP, porteur des besoins de l’Etat, des entités publiques ou privées assurant une mission de service public et des collectivités locales souhaitant acheter ces véhicules électriques (quel que soit le volume) aux conditions économiques favorables des marchés issus du dialogue compétitif.

Le 28 octobre 2011, le groupement de commandes a annoncé le choix des constructeurs : Renault et Peugeot. Le 1er lot, relatif à un véhicule utilitaire léger d’un volume d’environ 3m3, a été attribué à Renault avec la Kangoo ZE et le 2ème lot, relatif à un véhicule utilitaire léger d’un volume d’1m3.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

2 Commentaires sur "La Baule-Escoublac accueille ses premiers véhicules électriques"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Alala
Invité

C’est pas comme ca que Ségolène Royal va faire tourner son usine de MIA (vous savez ces voitures horriblement laides et horriblement chères) dans laquelle la région Poitou-Charentes (en réalité les contribuables !) a investi quelques millions d’euros….

Pastilleverte
Invité

mauvais joueur, et d’abord des goûts et des couleurs… Bon Ok elles sont plus chères qu’annoné initialement, ça s’appelle un effet de taille( industriel); Et puis vous ne pouvez pas reprocher à Madame Royal Marie Ségolène de faire du vent, c’est bon pour les enr.

wpDiscuz