Enerzine

La Belgique expose une station polaire propre

Partagez l'article

L’Antarctique n’avait pas vu de belges depuis 1966, date de la dernière expédition polaire du Royaume.

C’est dire le caractère exceptionnel de l’exposition au public, jusqu’à dimanche à Bruxelles, de la future station polaire belge. D’autant que la "Princesse Elisabeth" a une particularité : elle ne produit aucun aucun impact sur l’environnement.

La station pourra accueillir jusqu’à 20 personnes. Leurs besoins en énergie seront assurés par des panneaux solaires et des éoliennes, tandis que les déchets et l’eau seront recyclés.

L’ensemble de la station est conçu avec des matériaux non polluants, et prévu pour durer une trentaine d’années.

Alain Hubert, à l’origine du projet, explique sa démarche :  "Si nous pouvons atteindre de tels objectifs de ‘zéro émission’ dans les conditions extrêmes de l’Antarctique, alors nous pouvons en faire autant ailleurs dans le monde"

La mission devrait quitter la Belgique en février 2009, à la fin de l’hiver polaire, pour rejoindre Nunatak Utsteinen, en Terre de la Reine Maud, en Antarctique. Son objectif est l’étude du climat et les causes de son réchauffement.


Partagez l'article

 



                

    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    1 Commentaire sur "La Belgique expose une station polaire propre"

    Me notifier des
    avatar
    Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
    Jerome
    Invité

    A quand de la recherche non polluante, une organisation des soins qui ne crée pas de la pathologie etc ? Un bien belle exemple.

    Jerome
    Invité

    A quand de la recherche non polluante, une organisation des soins qui ne crée pas de la pathologie etc ? Un bien belle exemple.

    wpDiscuz