La bibliothèque de Perma Karpo, un exemple à suivre

Arup, la firme mondiale spécialiste de l’architecture durable, a conçu la Bibliothèque de Perma Karpo située dans le nord de l’Inde.

Le projet "pro bono" est une étude de cas sur le rôle de l’architecture, de l’environnement local et de la préservation des cultures traditionnelles dans un contexte de mondialisation.

Selon Arup, la Bibliothèque de Perma Karpo représente un schéma exemplaire où les valeurs traditionnelles rencontre la technologie du génie du 21e siècle.

Les chambres de consultation et les pièces d’archives donnent sur une cour centrale circulaire – calqué sur le symbole bouddhiste de la roue du dharma, qui représente l’  "unité de toutes choses" – alors qu’un couloir giratoire offre un accès à toute la bibliothèque.

La bibliothèque "verte" de Perma Karpo, une exemple à suivre

Le toit en boue traditionnelle contribue à l’isolation acoustique, tandis que les panneaux de bois et le vitrage fournissent un contraste avec les murs de granit qui entourent la cour. Les panneaux solaires installés sur le toit, fournissent l’électricité et le chauffage. La plupart des matériaux de construction utilisés pour le projet proviennent de sources durables.

L’expertise et les compétences artisanales locales sont essentielles à la conception du projet qui doit être achevé en 2010.

La bibliothèque "verte" de Perma Karpo, une exemple à suivre

"Nous avons besoin de remettre en cause la construction des bâtiments standards. C’est-ce que la société demande, et pas seulement le monde développé ! " a indiqué le directeur associé d’Arup, Declan O’Carroll. Et d’ajouter : "Le Design doit célébrer une société unique en son genre, et ne pas être une conséquence par défaut ou la signature d’un style prédéterminé."

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

2 Commentaires sur "La bibliothèque de Perma Karpo, un exemple à suivre"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Mell
Invité

En référence à un article du journal de l’environnement a propos de l’ordre des architectes diffusé dernièrement et accessible ici, où il est précisé que : ” L’ordre national des architectes estime que l’approche énergétique du bâtiment n’est pas la solution.”, je trouve que cette bibliothèque est là pour montrer à tous ces architectes qui font honte à une profession qui s’ouvre de plus de plus et notamment à l’enjeu écologique de notre siècle.Qu’ils apprennent à s’ouvrir !

Mell
Invité

Le liens pour l’article cité plus haut :

wpDiscuz