La BMW i3 signe l’avènement de la voiture électrique (hybride)

Fin juillet, le groupe automobile BMW a dévoilé simultanément dans 3 villes du globe (New York, Londres et Pékin), la version de série de la BMW i3, un véhicule innovant qui selon Norbert Reithofer, président du conseil d’administration du Groupe allemand reste "plus qu’une simple voiture", constituant "un pas révolutionnaire vers la mobilité verte."

La BMW i3 – le premier modèle 100 % électrique de BMW Group produit en série – a hérité des caractéristiques sportives spécifiques à toutes les BMW. "La BMW i3 se positionne comme une nouvelle référence en matière de mobilité verte dans toutes les étapes de conception et de production, mais aussi en ce qui concerne le service après-vente", a déclaré Friedrich Eichiner, le directeur financier de BMW AG à l’occasion de l’inauguration à Pékin.

Le véhicule affiche une autonomie comprise entre 130 et 160 kilomètres. Selon l’expérience acquise par BMW Group avec ses flottes d’essai des voitures MINI E et BMW ActiveE, cette fourchette reste suffisante pour la grande majorité des conducteurs. En effet, la distance moyenne parcourue quotidiennement ne dépasse pas 64 km.

Optionnellement, la BMW i3 peut être équipée d’un prolongateur d’autonomie afin de maintenir la batterie lithium-ion à un niveau de charge constant pendant la conduite, dès que ce dernier tombe en-dessous d’une valeur définie. Il s’agit d’un moteur à essence bicylindre développant 34 chevaux (25 kW), installé à côté du moteur électrique au-dessus de l’essieu arrière. Le prolongateur d’autonomie augmente l’autonomie maximale de la voiture pour la conduite quotidienne jusqu’à environ 300 kilomètres.

La BMW i3 signe l'avènement de la voiture électrique (hybride)

La BMW i3 sera commercialisée en Allemagne et sur les autres marchés européens en novembre 2013. Le lancement de la BMW i3 sur d’autres marchés parmi lesquels les États-Unis, la Chine et le Japon se déroulera au cours du premier semestre 2014. Le prix de la BMW i3 s’établira à 27.990 euros – bonus écologique déduit. Pour les clients souhaitant le prolongateur d’autonomie optionnel, le prix tournera autour des 39.000 euros – bonus écologique déduit.

Selon le constructeur allemand, le coût de revient est fortement réduit : "sur une période de trois ans, la maintenance et les dépenses régulières pour une BMW i3 coûtent quelque 40 % de moins que pour la très économique 320d à boite de vitesses automatique enregistrée en Allemagne. Dans les autres pays, les chiffres pourraient même être inférieurs, selon le niveau de bonus offerts pour les véhicules électriques."

La BMW i3 embarque un nombre important d’innovations technologiques telles qu’une cellule passagers construite en fibres de carbone et un chassis en aluminium, devenant l’une des voitures les plus légères de sa catégorie. Avec un poids à vide de 1.195 kilogrammes, son poids réduit rivalise avec la plupart des berlines compactes, alors que l’habitacle est nettement plus généreux et peut accueillir 4 passagers.

Son faible poids contribue également aux performances de la BMW i3. Le groupe motopropulseur de la voiture développe une puissance de 170 chevaux (125 kW) et un couple maximal de 250 Nm immédiatement disponible lors du démarrage à l’arrêt. La BMW i3 accélère de 0 à 60 km/h en 3,7 secondes et de 0 à 100 km/h en 7,2 secondes. Sa vitesse de pointe est limitée à 150 km/h pour des questions de consommation.

Enfin, BMW Group a misé sur la "durabilité" tout au long de la chaîne de création de valeurs. Par exemple, la production de la BMW i3 à l’usine de Leipzig fait appel exclusivement à l’électricité d’origine éolienne. L’usine économise aussi 50% d’énergie et 70% d’eau par rapport à la moyenne du réseau de production BMW.

Le marché mondial des véhicules électriques montre une évolution positive : "après l’enregistrement de près de 93.000 véhicules électriques l’année dernière à l’échelle planétaire, le marché prévoit un total de 150.000 unités pour l’année en cours."

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

30 Commentaires sur "La BMW i3 signe l’avènement de la voiture électrique (hybride)"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
gp
Invité
Cette BMW i3 est bcp + qu’une simple BMW électrique oui! Pour un constructeur ayant bâti sa réputation sur l’excellence de ses “6 en ligne” à pétrole, elle est une véritable révolution culturelle! Chapeau aux ingénieurs de chez BMW pour leur audace et ce coup de génie! Ca tranche beaucoup avec les pachidermes X5/X6 et autres monstruosités du genre qui continuent pourtant de séduire des clients… Espérons que les (jeunes) allemands vont lui réserver un accueil très favorable! Car au pays de l’automobile irrationelle, le rapport prix/puissance continue d’être un critère de choix pour près de 2/3 des (vieux) acheteurs… Lire plus »
gp
Invité

même après 4 longues années de Teasing et de campagne de comm’ à gogo à travers le monde, le + dur reste donc à venir : réussir à convaincre la clientèle BMW, encore très ancrée dans le monde de l’automobile inutilement surpuissante et synonyme de tjrs + de, que l’avenir passe désormais nécessairement par “moins de” : moins d’acier, moins de pneumatique, moins de puissance et surtout bcp moins de pétrole. Vive le futur sobre et intelligent! Vive BMWi ! 😮

Sandfine
Invité
Oui tout à fait d’accord, c’est une révolution qui tient aussi aux enjeux du marché émergent, le signe BMW est un signe favorable pour la filière. La question du cout reste entière, elle sera un paramètre fondamental dans l’adoption de ce type de véhicule électrique. Pour le moins de puissance, je serais tout de même moins catégorique compte tenu des couples annoncés sur les moteurs électriques. C’es une belle réussite, qui vient positionner des véhicules entièrement dédiés à l’électrique, comme Renault en France avec la Zoé par exemple. Ce qui laisse à penser que les constructeurs sortent enfin du véhicule… Lire plus »
s4m
Invité
Marre de lire que les voitures électriques suffisent parce qu’on parcours en moyenne moins de km que l’autonomie annoncée. Le clampin moyen n’utilise pas sa voiture que du lundi au vendredi pour aller bosser ! Du coup pour aller voir mémé le week end ou une sortie au parc d’attraction, il fait comment ? Il regarde le prix de l’électrique et il se dit que pour moins cher il pourra faire tout ce qu’il lui plait (et surtout, rendre visite à mémé !). La seule alternative crédible pour l’automobile individuelle actuellement est l’hybride rechargeable (ex : toyota prius) ou des… Lire plus »
gp
Invité
votre tort est de considérer votre cas personnel comme une généralité. Vous sous-estimez le nb d’automobilistes “électromobilisables”, y compris en dehors des usagers captifs. La très grande majorité des ménages français habitant en pavillon et disposant de 2 véh. pourraient dès-à présent opter pour l’électrique pour le 2nd véhicule du ménage. 1 voiture sur 6 ne parcourt JAMAIS plus de 130 km d’une seule traite au cours de sa vie. 1 sur 3 moins de 4 fois par an… Dans un pays comme le notre (avion, TGV, location voiture, covoiturage, auto-partage PàP, etc…), rares sont les automobilistes à avoir régulièrement… Lire plus »
s4m
Invité
votre constat est juste et je suis sur qu’objectivement la voiture a une place dans certains garages (surtout en second véhicule comme vous le suggérez) mais cela reste limité ! Mais là il y a rellement un décalage : qui va dépenser plus de 40k€ (avec les options) dans une BM pour rouler 300km max (et encore, cela doit plutôt être 250 en conditions normales, puis après faut faire une pause tous les 120km) ? Une voiture de ce segment est faite pour de longs trajets et destinée à de gros rouleurs. En l’état actuel des technos disponibles et des… Lire plus »
Sandine
Invité
Le cas d’un 2ème véhicule électrique me semble tout à fait pertinent, quand concrétement on utilise 2 véhicules à plus de 130km chacun par jour ? La problèmatique actuelle vient plutôt de la faible infrastructure mise en place pour la recharge, justifiant le possible “flop” pour la Zoé. Pour les “grands citadins”, un seul véhicule, type électrique peut également suffire. Pour ma part, le frein est plutôt au niveau de l’infrastructure de recharge, si ce n’était pas le cas, j’aurais déjà opté pour un second véhicule tout élec, le premier pouvant être un hybrid ou un thermique. Le premier étant… Lire plus »
Sicetaitsimple
Invité

Il y aura certainement quelques “early adopters” séduits par la marque et l’originalité, soucieux de cultiver leur image et au portefeuille plutôt bien garni. C’est souvent un passage obligé avant une certaine démocratisation. 170ch et 28000€ pour une “seconde voiture” plutôt citadine, ça me parait quand même un peu démesuré….

boris d
Invité

Alors 28.000 euros avec une cellule passager en fibre de carbone c’est mieux que que les autres constructeurs, c’est clair. Mais quand je vois un deux cylindre et le générateur pour 12.000 euros je crois que ceux qui prennent l’option payent pour ceux qui achetent la version d’appel. Y a encore une astuce marketing la-dessous.

Sicetaitsimple
Invité

C’est sur que 11000€ pour un moteur bicylindre de 34ch plus quelques accessoires (réservoir,alternateur,,…) , c’est pas donné! Pour ce prix là, vous avez une “petite citadine” consommant moins de 5l/100km capable si besoin est de faire 500 ou 1000km dans des conditions de performances et de confort tout-à-fait correctes sans avoir à se ronger les sangs sur la prochaine borne de recharge, dans environ 100km….Bon, elle fait pas 170ch, faut pas tout vouloir! Bref, ca s’adresse à une clientèle qui n’a pas trop besoin de compter, encore une fois c’est peut-être un passage obligé pour le développement du VE.

gp
Invité

il y a une erreur dans l’article concernant le prix. prix de base, hors bonus : 34,9 k€ prix avec prolongateur d’autonomie, hors bonus : 39,6 k€ Soit 4700 € le prix du prolongateur d’autonomie et non 11 k€ comme annoncé.

Stephsea
Invité
“BM” n’en est pas à son coup d’essai en matière de marketting et réussite industrielle ET commerciale. Sur c epoint, peut de chance que cette marque se plante, mêm si rine n’est définitivement acquis sur ce plan. “BM” fait du fric avec nos besoins de mobilité et n’a cure des problèmes d’écologie ou de durabilité si ils ne collent pas parfaitement avec ses objectifs de profit à court et moyen terme. Donc faison confiance à cette marque pourcontinuer de proposer des berlines ultra confortables, lourdes et gourmandes à ceux qui en veulent : tous les nouveaux riches de la planète… Lire plus »
gp
Invité
une erreur s’est glissée dans votre texte. Elle n’est pas moche. Elle ne vous plait pas, c’est pas tout à fait pareil. Car non, vous n’avez pas le monopole de la pensée unique. Dans le même genre, je connais des tas de c… qui rêvent de pouvoir rouler un jour dans un X5 40d ou un Porsche Cayenne S. Est-ce que cela en fait pour autant un bel engin de male pseudo-viril? Non. Un engin à leur goût, oui certainement. A condition d’être formaté XXème S. et d’aimer les trucs ringards capables d’engloutir + de 10L de pétrole tous les… Lire plus »
Pastilleverte
Invité
les VE sont et resteront encore des véhicules de niche. Que ce soit Zoé ou la dernière “3”, tout va bien si : vous avez les moyens, car pour Zoé il faut rajouter systèmatiquement au moins 79€ par mois, “à vie” si l’Etat (les Etats) aura les moyens de subventionner un produit de niche plutôt moyen haut de gamme (quicékikipaye ?) Si vous faites, effectivement, des courts trajets quotidiens et/ou que, par chance vous bénéficier d’un réseau de recharge at home et en-dehors Bref, mëme si le prolongateur n’est finalement facturé “que” 4.700€, mais qu’il vous fait perdre le bénéfice… Lire plus »
Zoenaute
Invité

La ZOE est aussi spacieuse (ou plus) qu’une Clio, vaut 13.700 Euros (même gamme de prix), et si vous roulez un minimum vous dépensez facilement 79€ de pétrole, donc “avoir les moyens” n’est pas un argument recevable : justement, la ZOE est conçue pour être abordable, et pas seulement aux Bobos. 🙂

Energie+
Invité
Dommage qu’Enerzine n’évoque que très peu “le solaire dans l’automobile”, “les véhicules solaires” et “l’électrification partielle des autoroutes” qui sont des options efficientes et gagnantes sur la plupart des plans (économie, écologie, efficience, pollution, indépendance énergétique, innovation et retombées technos etc). Le Solar World Challenge qui se tient en octobre compte déjà plus d’une dizaine de véhicules solaires 2 à 4 places présentés sur son site et le solaire dans l’automobile est plein de retombées technologiques, le graphène et les hybrides de graphène sont une des voies d’avenir proche, les programmes européens sont importants sur le sujet. J’espère qu’Enerzine publiera… Lire plus »
Energie+
Invité

– Démonstration de l’intérêt des hybrides solaires – Exemples de véhicules solaires 2 à 4 places :

Energie+
Invité

ou ou Voir aussi le véhicule E MOB urbain solaire développé par Fiat, Siemens etc, c’est limité en autonomie comparé à la SunCruiser de Bochum et Solarworld mais c’est un des premiers européen urbain commercialisable en attendant celui d’Eindhoven dont le précurseurs est la Stella ou celui de NSW en Australie, sans parler de Toyota qui est très impliqué entre multiples autres sur ce ousujet.

Energie+
Invité

Quelques programmes européens solaire et transports : Le véhicule solaire Fiat Siemens issu du programme européen P MOB EU : Merci de faire mieux connaître car il y en a pas mal d’autres avancés !

gp
Invité

effectivement, le solaire PV et les VEx renferment un joli lot d’innovations très porteuses pour notre avenir énergétique à tous! Faut juste réussir à sortir du carcan actuel du tout pétrole ou presque dans le transport et trouver la formule gagnante pour contrer l’incroyable inertie des mentalités sur le sujet. Un pb d’autant + difficile àrégler qu’auj. la majorité des acheteurs de voitures neuves appartient à la génération des trentes glorieuses. Or jusqu’à preuve du contraire, le seul moyen de “verdir” rapidement le parc roulant, C via le marché neuf…

Sicetaitsimple
Invité

Vous avez des statistiques sur ce point? ( incluant également les véhicules d’entreprises, bref sur le marché global)?

Dan1
Invité

Les trentes glorieuses seraient en fait plutôt 28 et cela couvre la période de 1945 (plutôt 1946 d’ailleurs) jusqu’à 1973 soit le premier choc pétrolier. Avec l’inertie, on dit 1945 – 1975. Bon les acheteurs qui ont connus les trentes glorieuses en activité (mettons 20 ans en 1973) commencent à se faire vieux… comme les soixante-huitards. Les acheteurs de voitures neuves auraient donc majoritairement plus de soixante ans ?

Sicetaitsimple
Invité
Je vous sens aussi sceptique que moi, mais on va attendre les chiffres de GP, qui va peut-être un peu vite dans ses affirmations… Il est sûr que quelqu’un qui aurait 20 ans à la fin des 30 glorieuses (1973): – n’a plus de gamins à transporter – est souvent retraité ou en voie de l’être -et donc n’a plus souvent besoin ( pour un couple) de posséder deux véhicules, alors qu’il est évident que le véhicule electrique personnel ( autolib est autre chose) c’est au moins à ce stade un second véhicule plutôt urbain. Bon, vous allez me dire… Lire plus »
fredo
Invité
Cette voiture se calque juste sur le pionnier la NIssan Leaf leader mondial de la voiture électrique, avec la possibilité d’un petit prologateur d’autonomie en plus, le tout pas donné ( peut être le prix des batteries est il inclus, ce qui n’est pas le cas de la Leaf) Voilà qui permet d’abord à BMW de tenter de se positionner à bon compte comme pionnier sur un marché naissant créé par d’autres. Mais cela permet aussi à BMW de prendre en compte cette voiture dans le calcul moyen des émissions CO2 de sa gamme (composée de voitures puissantes). Rappelons que… Lire plus »
gp
Invité
les statistiques, ça fait déjà un petit moment qu’elles circulent un peu partout sur la toile, confirmées enquête après après, sondage après sondage : la bagnole (surtout à pétrole) est un truc de vieux qui intéresse de – en – les jeunes (urbains à + de 80%) pour toutes les bonnes raisons que l’on sait : répression routière, congestion, coût (carburant, assurance, entretien, stationnement), etc… Les jeunes, ce qui les fait kifer C le web, le numérique, les smartphones, les tablettes, etc.. et donc demain les “google car”! Peu importe la couleur, peu importe la forme, pourvu qu’ils aient le… Lire plus »
Sicetaitsimple
Invité

Je na partage pas forcément tous vos commentaires, mais bon le chiffre est interessant. Il y a à mon avis d’autres explications à ce “viellissement” des acheteurs de véhicule neufs (par exemple le marché des loueurs qui est certainement bien plus important que dans les années 80 et qui amène sur le marché beaucoup de véhicules relativement récents et à faibles kilométrages, c’est-à-dire quasiment “neufs”, qui vont certainement interesser des “plus jeunes”.

Dupond
Invité
Un peu plus grande qu’une voiture sans permis au prix d’une BMW 5 ! il fallait oser. Dedans il n’y a rien / Ni BOITE DE VITESSE + NI EMBRAYAGE + NI POT CATA + VANNE EGR + NI FILTRE FAP + NI TURBO + NI LIGNE ECHAPPEMENT et pourtant on vs les facture. Les aides accordées par les états vont aller directement engraisser les bques allemandes (déjà obèses!) ILS rajoute pour 4700€ le prix d’une moto : sans cadre – roues – guidon – boite ect .. ils prennent les clients pour des C… (vs verrez qu’ils y en… Lire plus »
Dupond
Invité
Un peu plus grande qu’une voiture sans permis au prix d’une BMW 5 ! il fallait oser. Dedans il n’y a rien / Ni BOITE DE VITESSE + NI EMBRAYAGE + NI POT CATA + VANNE EGR + NI FILTRE FAP + NI TURBO + NI LIGNE ECHAPPEMENT et pourtant on vs les facture. Les aides accordées par les états vont aller directement engraisser les bques allemandes (déjà obèses!) ILS rajoute pour 4700€ le prix d’une moto : sans cadre – roues – guidon – boite ect .. ils prennent les clients pour des C… (vs verrez qu’ils y en… Lire plus »
trimtab
Invité
Je constate que: 1 : Le syndrome vroom vroom chevaux téstostéroniques n’est pas mort : “…..Le groupe motopropulseur de la voiture développe une puissance de 170 chevaux (125 kW) et un couple maximal de 250 Nm immédiatement disponible lors du démarrage à l’arrêt. La BMW i3 accélère de 0 à 60 km/h en 3,7 secondes et de 0 à 100 km/h en 7,2 secondes. Sa vitesse de pointe est limitée à 150 km/h pour des questions de consommation…..” 2: Nous roulons toujoursd avec des carrosses attelés de 170 chevaux en guise d’escalves énergie, que même les rois de naguère auraient… Lire plus »
Hairless
Invité

j’ai trouvé un site interessant des voitures au maroc : voiture au maroc

wpDiscuz