La boîte d’engrenage à vitesse variable de IQwind

La startup israelienne "IQwind" a été nommée dans la liste du Global Cleantech 100 organisé par le Guardian et Cleantech Group pour son invention sur la technologie de boîte d’engrenage à vitesse variable adaptée aux éoliennes.

IQwind a conçu une boîte d’engrenage variable, qui peut être aussi bien installée dans des éoliennes existantes, qu’utilisée en tant qu’élément standard sur de nouvelles éoliennes. La technologie d’IQwind permet de réduire le coût de l’énergie de près de 25 % par rapport aux meilleures éoliennes existantes, ce qui accroît le potentiel global et la rentabilité du vent en tant que source d’énergie renouvelable alternative.

La société a récemment conclu un accord avec la société espagnole Guascor en vue de proposer sur le marché des produits basés sur la technologie IQgearbox. Le premier produit est une IQgearbox de 750 KW destinée au marché des éoliennes existantes et dont le lancement est prévu l’année prochaine. Une nouvelle turbine de 2,5 MW (IQTurbineTM) s’appuyant sur la technologie IQGear est actuellement en cours de conception.

"Le tout premier classement Global Cleantech 100 met en lumière les sociétés et les domaines technologiques les plus prometteurs aux yeux de la communauté de l’innovation, d’un point de vue commercial," commente Richard Youngman, associé directeur du Cleantech Group.

Dans cette liste on retrouve 3 sociétés françaises :

SolaireDirect : fabricant et installateur de panneaux solaires

Recupyl : activité de recyclage et de valorisation de déchets industriels (hydrométallurgie)

Neosens : développe des capteurs de contrôle et de surveillance dans le milieu liquide

 

Accédez à la liste

Accédez à la liste par secteur et géographie

 

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

5 Commentaires sur "La boîte d’engrenage à vitesse variable de IQwind"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Samivel51
Invité

C’est un peu court jeune homme… On aimerait bien savoir comment une boite à engrenage fait gagner 25% de production éolienne. Il y a un décalage douteux entre la performance annoncée (énorme!) et la brièveté de l’article.

Cleantuesday
Invité

A noter quand meme que ce classement du Guardian n’est pas d’une fiabilite absolue, l’annee derniere parmi les 3 entreprises francaises on trouvait France Eoliennes dont on connait les difficultes ulterieures

js
Invité

on dirait un variateur comme sur les mobylettes, mais pourquoi cela permet il un meilleur rendement mystere !!!

Tassin
Invité

C’est très simple. Une éolienne classique a un démultiplicateur et une génératrice asynchrone. Or celles-ci ont le facheux défaut de ne foncitonner qu’à 2 régimes de rotation bien définis (900 et 1500 tr/mn il me semble). En dehors de ces régimes le rendement est très faible. Or la vitesse de rotation d’un rotor éolien est variable (de 10 à 17tr/mn pour les grandes actuelles), donc ce régime n’est pas disponible tout le temps. D’ouù les pertes. Ce variateur continu permet d’optimiser la vitesse de rotation de la génératrice sur le régime optimal.

Tassin
Invité

Pour que la machine asynchrone produise du 50Hz, il faut justement qu’elle tourne à certains régimes bien précis. L’article de wikipedia à ce sujet vaut mieux que mes explications approximatives. Et oui vous avez raison, ce type de boite est disponible sur certaines voitures, notamment les toyota. (CVT)

wpDiscuz