La Bolivie devient maître de ses hydrocarbures

Le nouveau président bolivien Evo Morales vient de signer un décret nationalisant les secteurs gaziers et pétroliers. Cette annonce a été prononcée par le président Morales lui-même, depuis le gisement de gaz de San Alberto, exploité par la compagnie brésilienne Petrobras, situé dans la province de Tarija (sud-est de la Bolivie). Cette dernière est l’une des trois compagnies dominant le marché bolivien avec l’hispano-argentine Repsol et la française Total.

Une dépêche Reuters précise que 53 installations énergétiques sont actuellement sous le contrôle de l’armée et des ingénieurs boliviens. Enfin, Les compagnies étrangères seront contraintes de signer de nouveaux contrats avec le gouvernement dans un délai de 180 jours, sous peine d’exclusion.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz