Enerzine

La C3 Hybrid Air fera son apparition au Salon de Genève

Partagez l'article

Le 83ème Salon de Genève qui se tiendra du 7 au 17 mars va être l’occasion pour la firme Citroën en collaboration avec le groupe Bosch de faire découvrir un prototype de la C3 Hybrid Air, un véhicule full hybride utilisant l’air comprimé associé à l’hydraulique.

Hybrid Air, c’est pour la marque au chevron, des performances en rupture avec moins de 3 litres au 100 km, sans adjonction de batteries additionnelles pour "une empreinte environnementale encore plus réduite", "un prix plus accessible", et "un espace à bord préservé". Décriée comme une technologie révolutionnaire, elle serait particulièrement bien adaptée aux modèles des segments B, C et utilitaires.

Lorsque le mode Air est activé, le véhicule fonctionne de manière identique à celui du mode ZEV des véhicules hybrides. Le moteur thermique est à l’arrêt. L’énergie stockée (air comprimé) est transmise aux roues via les moteurs hydrauliques et la boîte de vitesses. Selon le trafic rencontré, 60 à 80 % du temps de roulage en ville s’effectuera sur ce mode. L’exploitation maximale des décélérations et des freinages permettra une recharge efficace du stockeur d’air comprimé. Ce mode est actif jusqu’à 70 km/h.

La technologie Hybrid Air fera son apparition au Salon de Genève

Sur le stand de la Marque à Genève, cette technologie sera intégrée sur la Citroën C3, un prototype qui affiche une consommation record de 2,9 l / 100km (69 g de CO2 / km) et une diminution de 45 % de la consommation et des émissions de CO2 en usage urbain par rapport à une version thermique dotée de la même motorisation. De plus, elle fonctionne d’après Citroën quelles que soient les conditions climatiques ou de roulage, sans variation d’efficacité.

Le prototype exposé comporte quelques spécificités, avec une monte pneumatique Michelin® inédite, au dimensionnement spécifique (165/50 R 18) lui permettant d’améliorer sa consommation de près de 0,2l/100 km. Ce pneumatique se démarque par son grand diamètre et sa largeur réduite, synonyme de diminution de la résistance au roulement, de la masse et du niveau sonore émis.

Ce prototype sera également balayé de l’avant à l’arrière par un « Car Scan », permettant de découvrir les « dessous » de la technologie Hybrid Air. Une animation ancrée dans l’esprit Créative Technologie de la Marque.


Partagez l'article

 



             

    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    16 Commentaires sur "La C3 Hybrid Air fera son apparition au Salon de Genève"

    Me notifier des
    avatar
    Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
    fredo
    Invité
    enfin Citroën, et même PSA, renoue avec l’innovation ! ça faisait combien de décennies que ce groupe la refusait ? En 1994, l’équipementier italien Magneti Marelli leur a proposé l’injection directe pour moteur diesel, PSA n’en a pas voulu. Résultat l’année suivante VW a lancé sa version développée avec Bosch et est devenu leader du moteur diesel devant … PSA ! Et cette situation perdure près de 20 ans après. On passera sur l’hybride électrique dont Mr Folz a balayé d’un revers de la maibn, arguant que PSA misait sur les biocarburants, ben voyons… Ici PSA ne fait pas appel… Lire plus »
    Bachoubouzouc
    Invité

    En effet, voici une bonne nouvelle pour PSA, qui en a bien besoin. En revanche, j’ai comme l’impression qu’il y a anguille sous roche : Comment se fait-il qu’ils soient les premiers et les seuls à se lancer dans cette technologie qu’ils nous présentent comme simple, peu chère, ne prenant pas d’espace, bref avec que des qualités et aucun inconvénient ? Après tout, les technologies autour de l’air comprimé ne datent pas d’hier. Y avait-il un verrou technologique que PSA aurait fait sauter ?

    Samivel51
    Invité

    Sera-t-il possible de recharger l’air comprime chez soi, afin de realiser des petits trajets en ville sans consommer de carburant?

    Guydegif(91)
    Invité

    Vivement qu’on ait un peu de REX apr-s Salon de Genève et tests grandeurs nature ! Bonne question de Fredo: pour l’acheter soi, c’est qd? et combien de K€? J’en rajoute 1: fabriqué(s) où? On en saura sans doute plus fin Mars…. A+ Salutations Guydegif(91)

    gp
    Invité

    Non. Rouler en mode ZEV durant des kilométres n’est pas l’objectif de ce système. Son but 1er est fidèle à l’esprit « full hybride » : supprimer les phases pendant lesquelles un moteur thermique a un très mauvais rendement en les confiant à un système dédié (hydro-pneumatique ici). Avec une réserve d’énergie de 0,04 kWh le système s’auto-alimentera par lui même en récupérant l’énergie jusqu’ici perdue dans les freins et le frein moteur.

    js
    Invité

    ça s’apparente tout de même pas mal aux essais de Chrysler avec leur accumulateur hydraulique qui n’avaient pas le même rendement qu’un système Toyota, mais coutaient en revanche moins cher ! Mais bon l’hydro pneumatique est quand même une grande spécialité de Citroën. Alors, si ça marche…;-)

    Samivel51
    Invité

    Ce systeme ne stockerait que 0,04 kWh? Source?

    bolton
    Invité
    Je crois l’avoir déjà dit sur un autre article d’énerzine, mais je ne vois pas comment un système à air comprimé, qui a un rendement global Récupération–>restitution d’énergie bien moins bon qu’avec de l’électrique, peut surpasser aussi facilement un hybride électrique. Je ne suis pas un expert, mais, sauf à réchauffer les gaz comprimés en récupérant la chaleur du moteur thermique, je ne vois pas comment ça peut vraiment marcher (45% d’économies c’est énorme !! ) CE QUI SIGNIFIE DONC (selon mon hypothèse) que le système ne sera vraiment efficace qu’avec le moteur chaud… Ce qui perd beaucoup d’intérêt pour… Lire plus »
    fredo
    Invité

    probable que l’optimum soit otenu avec un moteur un minimum chaud, en même temps ça tombe bien, ça reste un moteur thermique! en pratique, un moteur thermique monte à température en quelques minutes.

    fredo
    Invité

    il ya effectivement une rupture sur cette voiture: elle fonctionne à l’essence et non au diesel. Diusponibilité prévue 2016, c’est loin mais c’est meiux qu’annoncer un proto seul

    energiestr
    Invité
    Je lis beaucoup de bêtises de la part de gens qui ne sont pas experts du stockage de l’énergie. Le stockage par air comprimé a un très mauvais rendement quand on comprime directement l’air, car il s’échauffe beaucoup (compression adiabatique). Ici, PSA pompe de l’huile, qui ensuite comprime l’air : c’est beaucoup plus lent, donc ça chauffe beaucoup moins (compression isotherme). Concernant l’énergie stockée, la valeur de 0,04 kWh me semble réaliste : cela correspond à l’énergie cinétique d’une voiture de 1 t à 60 km/h. Il faut savoir que la densité du stockage par air comprimé est beaucoup plus… Lire plus »
    bolton
    Invité

    Merci pour ces précisions. Sauriez-vous nous donner une estimation du rendement avec cette technologie que veut metre en place PSA ?

    fredo
    Invité

    Merci également pour ces précisions manifestement d’un homme de l’art ! Ce que j’indiquais sur le refus du common rail par PSA à l’époque m’avait été relaté par un collaborateur de Magnetti Marelli en 1994.

    energiestr
    Invité

    Non, je n’ai pas de chiffre de rendement pour la technologie PSA, mais je l’estime personnellement entre 60 et 80%. Il faut comprendre que ce n’est pas d’une grande importance, car on récupère une énergie « fatale » (qui aurait été perdue sinon). Tant mieux si on en récupère 99%, mais si c’est 70% cela fera quand même économiser du carburant.

    climax1891
    Invité

    A condition de stocker la chaleur perdue pendant la compression de l’air pour ensuite réchauffer l’air avant sa détente. A l’origine, le tramway à air comprimé Mékarski utilisaient des bouteilles eau surchauffée sous pression pour réchauffer l’air.

    Sicetaitsimple
    Invité

    Pour ceux qui veulent se régaler, un lien vers un « article » qui aurait peut-être valu un débat extrème sur Enerzine: Ca date juste de …1876….

    wpDiscuz