La capacité mondiale du nucléaire va augmenter de 70% en 2030

Malgré les perspectives nucléaires incertaines en Allemagne et au Japon après la catastrophe de Fukushima, la capacité mondiale de l’énergie nucléaire va augmenter de près de 70% dans les 20 prochaines années, étant principalement tirée vers le haut par la demande en Chine, en Inde, la Corée et le Royaume-Uni, selon les dernières projections de l’Association nucléaire mondiale.

L’énergie nucléaire installée est susceptible d’augmenter à un rythme moyen de 2,3% par an, atteignant 614 GW d’ici 2030 de 364 GW à l’heure actuelle. La plus forte augmentation de la capacité de production d’électricité nucléaire devrait se produire dans le sud-est de l’Asie, une région qui ne possède encore pas d’énergie nucléaire, mais qui est susceptible d’augmenter d’au moins 1,2 GW d’énergie nucléaire en 2030, tandis que la Chine devrait connaitre son plus haut niveau de croissance, avec une capacité croissante à 136 GW d’ici 2030, soit plus de 13 fois en hausse par rapport à la capacité actuelle.

L’augmentation de la capacité nucléaire installée d’ici 2030 va également impliquer une hausse de 70% de la demande pour l’uranium, qui est utilisée pour alimenter des réacteurs nucléaires et devrait atteindre 107 600 tU en 2030. L’Australie, le Canada et le Kazakhstan sont les plus gros détenteurs de réserves d’uranium au monde et devraient donc bénéficier d’une demande croissante.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

32 Commentaires sur "La capacité mondiale du nucléaire va augmenter de 70% en 2030"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Ah bon !!
Invité

et on se demandait pourquoi Sarko recevait hier le président kazakh… la réponse est dans le dernier paragraphe !

Lionel_fr
Invité
Qui dit ça ? Ce n’est pas vraiment que je conteste cette projection mais j’aimerais savoir à qui l’attribuer. L’emploi du conditionnel et l’absence d’auteur relativisent le le ton péremptoire de l’article. Le moins que l’on pourrait ajouter est une formule “toutes choses égales par ailleurs” ou mieux : “en létat actuel des technologies en exploitation. En base linéaire, le nucléaire ne peut qu’augmenter sa part dans le mix puisqu’on est dans la prolongation tendancielle. Mais il faut être aveugle et sourd pour ne pas remarquer l’effort de R&D depuis une petite dizaine d’années. Comme tout le monde le sait,… Lire plus »
Lionel_fr
Invité

Désolé à M Damien Delacroix, j’avais pas vu l’encadré bleu ! M Delacroix fournit de l’information sur le marché de l’énergie… N’allez pas croire que j’aimerais en savoir plus, non ! J’ai une confiance immodérée dans les sociétés qui fournissent de l’information industrielle, leur pluralisme, leur indépendance, leur objectivité incontestable…

Lionel_fr
Invité
C’est difficile de rester derrière ma ligne dans ce cas mais je propose à Enerz d’enlever mes posts si je casse le business.. Pourquoi une société qui “fournit” (moyennant finance) de l’information sur l’énergie, fait elle des extras gratuits sur un site qui “fournit” exactement la même chose ? Est-il payé pour le faire ? Mais en regardant les annonceurs du site , je ne parviens pas à comprendre comment l’argent des annonceurs peut payer une information aussi orientée envers leurs pires détracteurs. Graisser la pate de “fournisseurs” d’information est certes contestable mais tout le monde le fait (ne serait-ce… Lire plus »
oeildecain
Invité

. Avec un gain de 70% , on peut presque estimer que c’est une perte d’influence : * le solaire va augmenter de 1 000 000 % * l’éolien va augmenter de 1000 % * la géothermie va augmenter de 1 000 000 % aussi Les % sont quelques fois inducteurs d’erreurs, parce que 70 % de 5 %, çà pourrait très bien ne plus faire que 4,8 % du mix total dans 20 ans ! ! ! !

enerZ
Invité

Tout est là. Nous laissons la place de temps en temps à d’autres intervenants que la rédaction. Et le forum de discussion existe justement pour critiquer cette information… La rédaction

meminick
Invité

Les informations sont contradictoires en ce qui concerne la prospective. Depuis des années le nucléaire ne cesse de s’autoproclamer la ressoure incontournable de l’avenir. Il est une autre réalité c’est celle du retrait d’industriels qui ne font pas dans le “politique” mais simplement leur métier et qui ont décidé de tourner la page et de se consacrer aux énergies qui présentent beuacoup moins de risques ( pour ses actionnaires). Il s’agit bien sur de Siemens entreprise Allemande comme chacun sait.

Lionel_fr
Invité
Merci Enerz. @Oeil de Caïn Les machines tournantes (eolien et géothermie) réclament des matériaux , de la main d’oeuvre. Leur rôle avenir est relativement facile à anticiper car leur coût ne peut pas baisser plus bas que leurs pièces constituantes. Même si leur “jeunesse” permet d’espérer des baisses de coûts financiers, améliorations de rendement.. En revanche, le PV qui part de plus loin que les autres, propose un modèle de production quasi “immatérielle”, comme dans l’économie du même nom ou la dématérialisation de documents… Au point de vue théorique , ce genre de migration technologique offre des perspectives voisines de… Lire plus »
gp
Invité

tout ça n’est que pur INTOX pour tenter de prouver que l’industrie nucléaire est belle et bien encore vivante. + 70% de puissance nuk installée dans le monde avec quel argent? avec quel combustible? avec quel ingénierie? sur quels sites exactement? Quid des usines de retraitement? Allons, un peu de sérieux! Ca n’est pas parce que la chine coule du béton à tout va que le nuk va pouvoir poursuivre son petit bout de chemin tranquillement comme n’importe quelle autre industrie. RDV en 2030, quand tous les pays auront pris conscience du frais coût du nuk.

rouget
Invité
Lionel, vous avez fait une analyse avec lequelle on peut largement s’entendre. Le futur est imprévisible, par définition. Les développement depuis le début de l’année nous apporte assez de vent au moulin… (petite uchronie au passage : que ce serait-il passé si DSK aurait appliqué une politique verte en tant que président ? Il est plus calé sur le sujet qu’Hollande ou Aubry) Je ne doute pas de l’avènement du PV à long terme mais celà se comprend dans un système plus complexe et intégral : la gestion locale de l’électricité produite et le stockage à petite et à grande… Lire plus »
jihemnet
Invité

sur les cours de l’uranium ou sur l’évaluation des stocks, sur la répercussion au niveau des couts de production?

irisyak
Invité

Le nuke ne tourne pas sans ingénieurs. Il y en a de moins en moins. Nombreux sont les départs à la retraite. Les jeunes se tournent vers les énergies nouvelles. Il faudra automatiser … et boum! CQFD …

mell
Invité
En même temps, elle n’est que de 16 % aujourd’hui…elle sera donc d’un peu moins de 30 % en 2030. “Sauf si” Et le problème c’est que le principe d’une prospective c’est qu’elle ne se réalise jamais vraiment. On peut donc rajouter plein de paramètres qui feront évoluer cette prospective fortement. Sauf si, donc : – un accident majeur nucléaire se déroule en Europe ; – le cours de l’uranium croît fortement ; – les écolos gagnent du terrain politique à l’image de l’Allemagne et de la France ; – les états ne peuvent plus s’endetter sur 40 ans pour… Lire plus »
Uk
Invité
Je confirme le point de vue de l’auteur : Le monde n’est pas Franco-francais : des sociétés commes Toshiba-Westinghouse, GE-Hitachi et Rosatom disposent d’un carnet de commande bien fourni. Par exemple, Toshiba-Westinghouse a 4 tranches en contructions aux USA, 4 tranches en construction en Chine (une 2ème vague de 10 tranches est en cours de négo). Plusieurs appels d’offres sont en cours en Europe: Angleterre, Bulgarie, Lituanie, Pologne etc (dans les pays en voie de developpement les écolos sont peu présents) D’un point de vue purement interet au travail : pour un ingénieur le nucléaire est beaucoup plus attirant. La… Lire plus »
ccsiaix
Invité

Danhs une installation nucléaire, le cout du combustible : l’Uranium ne représente que 10% du prix de l’électricité. En d’autre terme, si le cout de l’Uraniulm double, le prix de l’électricité nucléaire n’augment que de 10%. On ne peut pas en dire autant des centrales au charbon solide, gazeux ou liquide 😉 Les réserves de combustible pour la génération IV sont en France importante, au delà de mille ans de consommation. Mais cette génération IV pose pas mal de problème d’acceptabilité par le public.

Manso
Invité

Comment pourrait-il en être autrement alors que la population et donc les besoins ne cessent de croître. Nous sommes déjà 7 milliards et au moins 1,5 milliard de personnes sont attendues en plus d’ici 2030. L’explosion démographique, dans le contexte de la pénurie programmée des énergies fossiles, est donc une des causes de cette course au nucléaire. Il serait évidemment possible d’alléger le fardeau, et des associations comme Démographie Responsable essaient de porter ce message, mais qui en a entendu parler ?

Bachoubouzouc
Invité
@ meminick : “Il est une autre réalité c’est celle du retrait d’industriels qui ne font pas dans le “politique” mais simplement leur métier” Lol, pour Siemens c’est pas politique évidemment… Quelle naïveté/mauvaise foi ! @ gp : “+ 70% de puissance nuk installée dans le monde avec quel argent?” A priori le Japon et l’Allemagne sont prêts à mettre en gros chacun 280M$ sur la table pour leurs moyens de productions, soit le prix de 46 EPR. Mais par contre il n’y aurait plus assez d’argent pour le nucléaire ? L’argent n’a plus la même valeur quand il s’agit… Lire plus »
moise44
Invité

@Ah bon !! Oui, il y a peut être de çà. Mais aussi la construction du south stream pour pomper le gaz de la capsienne. @Lionnel fr pour les projets de construction dans le monde : Pourtant cet article date de mai 2011, donc peu après fukushima… Pour la chine, cette page est pas mal :

moise44
Invité
faudra me dire quel est la limite du nombre de liens dans les commentaires ! On me l’avait pas encore faite celle là : “trop de liens dans votre commentaire” Je penses que la source de l’article est ici : Je ne retrouve pas le ien qui listait tous les projets de construction, mais je l’ai lu, je m’en rapelle très bien et il était éloquent autant terme de projets d’installation que du nombre de pays ayant ces projets, et cela même après fukushima. Si quelqu’un peut me refiler le lien (dan1 ?)… Sinon, la dématérialisation qui se manifeste a… Lire plus »
moise44
Invité
il semble qu’il ne soit possible de mettre que deux liens par com alors je divise mon commenataire. @irisyak Je suis bien d’accords avec vous. Nous ne pourrons nous engager a sortir du nucléaire qu’avec ceux qui y travaillent. les montrer du doigt et les stigmatiser ne fera que les raccrocher a leur technologies. On ne pourra pas faire sans eux. Mais au dela de çà, les ingénieurs sont des hommes de logique et il sera difficile de leur faire croire que la logique n’est pas dans les chiffres. @meli – Le couts de l’uranium ne représente que 5-6% du… Lire plus »
Lionel_fr
Invité
Dématérialisation PV : Pour une centrale à génératrice, le dimensionnement initial détermine la limite de production. Les machines sont chères et lourdes à l’unité. Le PV est léger, peut être installé avec peu de formation, agrandi facilement sans interrompre la production. Il repose sur des usines de “machine-outil” qui ne produisent pas d’électricité (contrairement aux centrales). L’inovation provient des machines-outil, à chaque génération, le rendement augmente en termes de Wc productible par heure. Les machines outil sont matérielles, (très chères et consommatrices) mais le panneau n’est qu’un caillou de silex très ouvragé mais pauvre en matière première. Son prix ne… Lire plus »
jihemnet
Invité
Le cout de la matière première représentait 10 % quand l’uranium cotait 10$ mais à 70$ il semble que c’est plus proche des 30 %, la transparence en la matière fait qu’il faut des heures de recherche, pour trouver le début d’une réponse, à se demander ce qu’ils ont a caché, pour les politiciens on le sait, c’est la corruption, l’argent sale, mais pour le nucléaire? 3 pays controlent la production, pas les réserves, le discours a évolué, avant on parlait d’indépendance énergétique, maitenant on parle de sécurité des approvisionnements, quand on parle de mauvaise foi, les pros nucléaires tiennent… Lire plus »
jihemnet
Invité

EDF estime le coût complet du nucléaire français, de la construction au démantèlement des centrales, à 46 euros par mégawatheure (MWh). C’est 48% de plus que le prix actuellement payé par le consommateur (30,9 euros/MWh), tel qu’il a été évalué par la Commission de régulation de l’énergie.

Rice
Invité
. Pendant que nous devisons gentiment (sauf le cacochyme et atrabilaire internaute qui commence ses posts par “comme d’habitude, n’importe quoi”. Lui n’est jamais gentil ; normal il est “ingé dans le nuke”… ha, ha, ha) : Donc…. nos amis allemands qui sont bien meilleurs techniciens que nous et qui ont un vrai tissu industriel (et pas seulement un fabricant de TGV, un fabricant d’Airbus et un fabricant d’EPR…), ont compris que le nucléaire c’est bel et bien fini et que le nouvel ordre économique mondial sera “renouvelable”…. et sans la France qui à la vitesse de l’atome, devient irrémédiablement… Lire plus »
jihemnet
Invité

permet toujours de bénéficier de l’éléctricité gratuite?

Bachoubouzouc
Invité
@ Rice : “Pendant que nous devisons gentiment (sauf le cacochyme et atrabilaire internaute qui commence ses posts par “comme d’habitude, n’importe quoi”. Lui n’est jamais gentil ; normal il est “ingé dans le nuke”… ha, ha, ha)” Que c’est drôle de vous voir donner des leçons de gentillesse après s’être déjà fait rappeler à l’ordre par le modérateur : Sinon pour répondre à votre question Jihemnet, les agents EDF n’ont pas l’électricité gratuite, même si leur rabet est en effet généreux (90% environ). Il y a chez EDF comme partout des irresponsables qui jettent le courant par les fenêtres… Lire plus »
Uk
Invité

L’électricité n’a jamais été gratuite pour les agentes EDF, ils disposent d’un tarif réduit pour leur résidence principale (environ 80%). Pour lutter contre la fraude EDF, linky est une aide mais c’est un peu compliqué pour ce compteur…

Rice
Invité

. … et un comité d’entreprise financé non pas par la masse salariale comme dans n’importe quelle entreprise française mais sur le chiffre d’affaires !!!! Et malgré cela, il trouve le moyen d’être en difficulté financière et (régulièrement) épinglé par la Cour des Comptes pour sa gestion “opaque”… (mais l’inverse nous aurait étonné venant de la part d’un éminent membre du Gang des Grille-Pains).

Bachoubouzouc
Invité

Vous avez raison, Rice : le maléfique lobby du nucléaire a caché tous ses terribles secrets dans son CE. Ceci explique alors cela.

Dan1
Invité
Pour ceux qui s’inquiètent de l’envolée du prix de l’uranium (pas très nombreux après le pic de 2007) : En actualisant les données sur les bases exposée en 2008 (pour le parc actuel donc), il faudrait que la livre d’uranium (U3O8) coûte plus de 535 dollars pour que le coût du kWh nucléaire français dépasse les 50 Euros. On voit donc que nous avons une marge très confortable de fluctuation deu combustible importé… ce qui n’est évidemment pas le cas pour les combustibles fossiles (charbon, pétrole et gaz). A titre indicatif, la livre d’U3O8 est actuellement à 54 Euros. c’est… Lire plus »
Uk
Invité
Je ne comprend pas bien ces critiques permanentes sur le CE d’EDF. Pour une fois que l’argent profite aux employés les moins riches et non aux actionnaires, il faut s’en réjouir. Puisque grace a ce CE, EDF propose entre autres des centres de vacances et des colonies de vacances a un tarif adapté à son salaire. Si vous voulez en profiter : Après la gestion est mauvaise et c’est aux élu qui gère le CE qu’il faut s’attaquer !! (si le CE est supprimé c’est 1% de plus pour l’état et pas une baisse de votre facture) PS : Je… Lire plus »
Bachoubouzouc
Invité

En effet, ce genre de critiques est assez cocasse, venant de quelqu’un qui nous accuse en permanence d’être de droite et réactionnaires…

wpDiscuz