La centrale brésilienne hydroélectrique de Jirau inscrite au MDP

La centrale hydroélectrique de Jirau (Brésil) vient d’être enregistrée au titre du Mécanisme de Développement Propre (MDP**) par la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC).

Conçue comme une installation au fil de l’eau et dotée d’un réservoir de taille modeste, la centrale de Jirau disposera au final d’une capacité installée de 3.750 MW. Son potentiel lui permettra de répondre à la demande en électricité de 10 millions de foyers brésiliens. La mise en service du barrage est attendue à partir de mi 2013.

L’énergie renouvelable produite à la centrale de Jirau réduira d’environ six millions de tonnes d’émissions de CO2 par an. En effet, il deviendra moins fréquent de faire appel aux centrales électriques alimentées en énergie fossile ou d’en construire de nouvelles.

La centrale hydroélectrique de Jirau demeure la plus grande centrale à énergie renouvelable à ce jour jamais enregistrée dans le cadre du MDP.

"Le projet MDP de Jirau figure comme un élément clé de l’effort fourni par le Brésil pour promouvoir une croissance économique durable, fondée sur les énergies renouvelables. Cette reconnaissance par les Nations Unies, illustre l’engagement de GDF SUEZ à développer les énergies renouvelables au Brésil et dans le monde" a déclaré pour l’occasion Gérard Mestrallet, PDG de GDF Suez.

Le projet de Jirau est devenu un maillon essentiel de la politique nationale brésilienne sur le changement climatique, qui préconise une expansion fondée sur la production hydroélectrique et les autres technologies renouvelables comme l’éolien ou la biomasse. Cette politique invite à trouver un équilibre entre réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES), sécurité d’approvisionnement, protection de l’environnement et développement social.

** GDF Suez est un pionnier des projets MDP depuis sa participation, en qualité de membre fondateur, à la création du Fonds Prototype Carbone en 2001. Le Groupe fait un usage actif du programme pour promouvoir les investissements propres dans le secteur de l’énergie. A ce jour, le portefeuille du Groupe compte 15 projets enregistrés au titre du MDP en Asie, Afrique et Amérique latine, qui utilisent le vent, la géothermie de l’eau et la biomasse comme autant de sources durables d’énergie renouvelable. L’enregistrement du projet au titre du MDP est effectif depuis le 26 décembre 2012, ce qui permet au projet de vendre ses crédits au Système Communautaire d’Échange de Quotas d’Émission.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz